Alors que la menace de la variante Delta COVID se profile avant les célébrations du 4 juillet, la moitié des Américains craignent l'apparition potentielle d'une nouvelle vague de virus, selon un sondage publié jeudi.
La nouvelle enquête auprès de 1 115 adultes aux États-Unis âgés de 18 ans et plus, menée par le Marist Poll en partenariat avec NPR et PBS NewsHour, a déclaré que 50% des Américains « expriment leur inquiétude quant à la possibilité d'une nouvelle vague de coronavirus ».
Le sondage a été réalisé par téléphone du 22 au 29 juin. Il avait une marge d'erreur de ±3,7 points de pourcentage.
Le Dr Lee M. Miringoff, directeur de l'Institut mariste pour l'opinion publique, a déclaré jeudi : « À moins d'une nouvelle vague de COVID-19, les Américains se concentrent sur la reprise économique, le retour au travail et le retour à la normale de leur vie. "

Près de la moitié des personnes interrogées (48%) pensent qu'il faudra au moins six mois "pour revenir à la normale après la pandémie", ce qui est en baisse par rapport aux 74% qui partageaient cette opinion en avril, selon l'enquête.
Un peu moins d'un tiers (27 %) des personnes interrogées pensent qu'il faudra moins de six mois pour que la vie revienne à la normale, contre 15 %, tandis que 12 % pensent que « la vie est déjà revenue à la normale ».
Alors que la plupart dînaient dans des restaurants (78%) et rendaient visite à de la famille et des amis qui n'avaient pas été vaccinés (75%), "les Américains ne sont pas aussi disposés à participer à des rassemblements plus importants", selon l'enquête.
Une majorité ne va pas non plus dans les bars (69 %), n'assiste pas à des concerts ou à des événements sportifs (65 %), ou n'assiste pas à des services religieux en personne (54 %), selon le sondage.
L'enquête a déclaré: "Les Américains sont divisés sur les voyages en avion, en train ou en transport partagé (50% oui, 50% non)."
Alors que la plupart (70 %) des personnes interrogées ont déclaré qu'elles n'avaient pas d'enfants de moins de 18 ans, « 80 % des parents disent qu'ils envoient ou sont prêts à envoyer leurs enfants à l'école ou à la garderie en personne », selon le sondage.

Une nouvelle vague de COVID redoutée par la moitié des Américains avant les célébrations du 4 juillet, révèle un sondage

Préoccupations croissantes concernant la variante Delta

L'inquiétude suscitée par la propagation de la variante Delta aux États-Unis a jeté une ombre sur les prochaines célébrations du 4 juillet.
CNN a rapporté que la variante Delta, décrite comme la "plus transmissible" des variantes connues par le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, s'est propagée dans presque tous les États américains.
Selon les données compilées par Worldometer, la moyenne sur sept jours de tous les cas en Californie, l'État le plus peuplé du pays, est en augmentation depuis début juin. L'État a enregistré en moyenne plus de 1 000 nouveaux cas par jour depuis le 7 juin, selon Worldometer.
La moyenne sur sept jours des cas à travers le pays a diminué à partir de la mi-avril environ et s'est stabilisée à partir de la mi-juin, oscillant autour de 13 000 nouvelles infections par jour, selon les données de Worldometer.
Le Dr Anthony Fauci, le plus grand expert en maladies infectieuses du pays et conseiller médical en chef du président Joe Biden, a déclaré mercredi à CBS News qu'il était "très préoccupé" par la variante Delta.
"La variante Delta a la capacité de se propager beaucoup plus efficacement d'une personne à l'autre. Elle peut également provoquer une maladie plus grave. Il y a donc deux choses à ce sujet qui sont gênantes", a averti Fauci.
Le graphique ci-dessous, produit par Statista, montre où la variante COVID Delta gagne du terrain.

STATISTIQUES
Notant que les vaccins COVID administrés dans le pays « se portent très bien », le directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) a exhorté tout le monde à se faire vacciner.
Fauci a averti: "Les personnes non vaccinées courent un risque important de virus qui se propage si efficacement.
"Nous demandons aux gens, suppliant presque les gens, si vous n'êtes pas vacciné, veuillez vous faire vacciner", a-t-il déclaré.
Selon le dernier rapport publié mercredi par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, 46,7% de la population américaine totale a été complètement vaccinée, tandis que 54,4% ont reçu au moins une dose du vaccin.

L'image plus large

Le coronavirus a infecté plus de 182,2 millions de personnes depuis qu'il a été signalé pour la première fois à Wuhan, en Chine, dont plus de 33,6 millions aux États-Unis Plus de 3,9 millions de personnes sont décédées et plus de 3,2 milliards de doses de vaccin COVID ont été administrées dans le monde, jeudi, selon Université Johns Hopkins.
Le graphique ci-dessous, également produit par Statista, montre la part de la population vaccinée dans différents pays.

STATISTIQUES

Une personne tenant un drapeau américain posant sur la promenade de Coney Island le 4 juillet 2020, à New York. Un nouveau sondage réalisé avant les célébrations du 4 juillet de cette année a montré que la moitié des Américains craignaient la possibilité d'une nouvelle vague d'épidémie.
Alexi Rosenfeld/Getty Images