Les ministres de la Santé des États fédéraux allemands ont appelé samedi à des mesures plus strictes pour l'entrée dans le pays afin de ralentir la propagation de la variante omicron du coronavirus.

"Rendre l'entrée plus sûre aide à empêcher la variante omicron de se propager si rapidement", a déclaré le ministre de la Santé Karl Lauterbach à l'agence de presse allemande dpa après une réunion avec les ministres d'État pour discuter de la situation pandémique.

Condensé de coronavirus : les autorités sanitaires allemandes appellent à de nouvelles restrictions de voyage

L'Allemagne a enregistré 6 764 188 cas confirmés de coronavirus et 108 053 ​​décès, selon les derniers chiffres de l'Institut Robert Koch, l'autorité de santé publique du pays.

Les nouvelles règles doivent s'appliquer à l'entrée en provenance de pays touchés par la variante virale, y compris le Royaume-Uni, où la variante omicron a déclenché une augmentation des infections. Les admissions à l'hôpital à Londres ont augmenté de près de 30% cette semaine, le maire Sadiq Khan déclarant que la crise était un "incident majeur".

"La propagation de l'omicron au Royaume-Uni est très évidente … Nous devons empêcher la propagation aussi longtemps que possible et la ralentir autant que possible", ont déclaré les ministres dans un communiqué.

Les voyageurs à partir de l'âge de 6 ans qui ont séjourné dans une région à variante virale à tout moment au cours des 10 derniers jours seraient tenus de présenter un test PCR négatif avant leur départ pour l'Allemagne.

Un test antigénique rapide ne sera plus adéquat. La mesure s'appliquerait également aux voyageurs en transit dans un aéroport allemand.

Le Royaume-Uni, qui a signalé des infections à coronavirus record au cours des trois derniers jours, est actuellement classé en Allemagne comme une zone à haut risque. Seuls les voyageurs non vaccinés en provenance du Royaume-Uni doivent fournir un test et une quarantaine pendant au moins cinq jours.

Voici un aperçu des dernières nouvelles liées au coronavirus dans d'autres parties du monde

L'Europe 

le Pays-Bas va entrer dans un verrouillage difficile à partir de dimanche matin pour atténuer une vague redoutée de COVID-19 en raison de la variante du coronavirus omicron, a déclaré samedi le Premier ministre par intérim Mark Rutte lors d'une conférence de presse.

Rutte a déclaré que le mouvement était "inévitable en raison de la cinquième vague causée par la variante omicron qui nous frappe".

Les magasins, restaurants, écoles et autres lieux publics seront contraints de fermer pendant le confinement. Seuls les magasins essentiels tels que les supermarchés et les pharmacies seront exemptés des règles.

Les avertissements antérieurs d'un verrouillage ont incité les résidents à affluer dans les magasins pour acheter des cadeaux de Noël.

Le confinement devrait durer jusqu'au 14 janvier, et les écoles seront fermées jusqu'au 9 janvier.

Samedi, l'Institut national de la santé publique (RIVM) a signalé 14 616 nouvelles infections en 24 heures.

l'Italie L'institut national de la santé (ISS) a déclaré que le nord et le sud du pays connaissaient "une forte accélération" de la propagation de la variante omicron du coronavirus.

L'ISS a signalé que son réseau de laboratoires régionaux avait jusqu'à présent signalé 84 cas d'omicron.

Trente-trois des cas ont été trouvés dans la région nord de la Lombardie et 20 autres dans la région sud de la Campanie.

le Portugal a annoncé que des dizaines de milliers d'enfants de moins de 12 ans devaient recevoir leur premier jab contre COVID-19 ce week-end.

Avec environ 87% de ses 10 millions d'habitants entièrement vaccinés, le Portugal a l'un des taux de vaccination les plus élevés au monde contre le COVID-19. Le pays est maintenant confronté à une augmentation des infections, en partie à cause de la variante omicron.

turc Le président Recep Tayyip Erdogan a promis d'envoyer 15 millions de doses de vaccin COVID-19 en Afrique.

"Nous sommes conscients de l'injustice mondiale dans l'accès au vaccin COVID-19 et du traitement injuste de l'Afrique", a déclaré Erdogan à des dizaines de dirigeants et de ministres lors du sommet Turquie-Afrique.

" Il est honteux pour l'humanité que seulement 6 % de la population africaine ait été vaccinée. "

La Turquie développe son vaccin local Turkovac, qui est en train de recevoir une approbation d'utilisation d'urgence. Après autorisation, il sera partagé avec l'Afrique, a déclaré Erdogan.

Il n'était pas immédiatement clair si la Turquie enverrait d'abord des doses des vaccins approuvés au niveau international qu'elle utilisait actuellement, tels que BioNTech-Pfizer.

Afrique

Egypte a déclaré avoir détecté ses trois premiers cas de la variante du coronavirus Omicron.

Trois Égyptiens ont été testés positifs à leur retour de l'étranger, a indiqué le ministère de la Santé sans préciser d'où ils venaient.

L'un d'eux présentait des symptômes bénins et les deux autres n'en avaient aucun, a-t-il ajouté.

À partir du 1er décembre, l'Égypte a interdit aux fonctionnaires et aux étudiants non vaccinés contre le coronavirus des bureaux du gouvernement et des universités, à moins qu'ils ne présentent un test PCR négatif.

Asie

Pékin exhorte les résidents à ne pas faire de déplacements inutiles en dehors de la ville au début de 2022, une période de vacances majeure en Chine, afin de limiter les risques de COVID-19 pendant la tenue des Jeux olympiques d'hiver.

Pékin tient "à garantir l'absence d'infection locale, l'organisation réussie des Jeux olympiques d'hiver et des Jeux paralympiques d'hiver, et que le public passe des vacances joyeuses, paisibles et tranquilles", ont déclaré les autorités dans un communiqué.

mvb/, AP. dpa)