Les joueurs de cricket australiens de l'IPL ont été laissés dans les limbes après la suspension du tournoi en réponse à la crise du Covid-19 en Inde.

© Fourni par The Guardian

Indranil Mukherjee //

Plus de 30 joueurs, entraîneurs et membres du personnel en Inde sont incapables de rentrer chez eux après que le gouvernement australien a imposé une interdiction de voyager et menacé les citoyens qui tentaient de rentrer avec une lourde amende ou même une prison.

L'interdiction de voyager court jusqu'au 15 mai et - le tournoi devant initialement se terminer le 30 mai - Cricket Australia et le syndicat des joueurs espéraient que ceux qui souhaitaient rentrer chez eux à la fin du tournoi seraient en mesure de le faire.

Le tournoi de cricket IPL suspendu au milieu de l'aggravation de la crise de Covid en Inde

Mais l'annonce de mardi de suspendre indéfiniment la compétition - sans plan clair sur la manière et le moment de la reprogrammer - laisse le groupe australien face à une attente incertaine et anxieuse jusqu'à ce que des arrangements alternatifs soient conclus.

Indranil Mukherjee //

Un taxi passe devant un panneau de joueurs de cricket indiens de Mumbai de l'IPL, qui a été suspendu mardi en raison de la crise de Covid en Inde.

Le conseil de contrôle du cricket en Inde a déclaré qu'il "ferait tout ce qui était en son pouvoir pour assurer le passage sécurisé et sûr de tous les participants à l'IPL 2021".

Cricket Australia et l'Australian Cricketers 'Association ont déclaré comprendre la décision du conseil de reporter indéfiniment l'IPL "pour la sécurité et le bien-être de tous les participants".

"Le CA est en contact direct avec la BCCI alors qu'ils élaborent des plans pour assurer l'hébergement et le rapatriement en toute sécurité des joueurs, entraîneurs, officiels de match et commentateurs australiens de retour chez eux en Australie", a déclaré mardi soir l'instance dirigeante du sport.

"La CA et l'ACA respectent la décision du gouvernement australien de suspendre les voyages depuis l'Inde jusqu'au 15 mai au moins et ne demanderont pas d'exemptions."

Parmi le groupe échoué se trouve le batteur vedette Steve Smith, qui a été mis à l'isolement plus tôt mardi avec le reste de l'équipe des Capitals de Delhi, qui comprend le polyvalent Marcus Stoinis et leurs entraîneurs d'origine australienne Ricky Ponting et James Hopes.

Les Capitals ont été la dernière équipe à affronter les Kolkata Knight Riders, dont le match de lundi soir a été annulé après que la bulle de biosécurité du tournoi auparavant intacte a été violée pour la première fois.

Varun Chakravarthy et Sandeep Warrier de Calcutta ont été testés positifs pour Covid, forçant le reste de l'équipe, y compris les Australiens Pat Cummins, Ben Cutting et l'entraîneur David Hussey, à l'isolement.

Trois membres du personnel des Chennai Super Kings, qui sont à Delhi, ont également été testés positifs, cette franchise étant également isolée.

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a rejeté les affirmations faites lundi soir par Michael Slater selon lesquelles il avait "du sang sur les mains" pour avoir interdit aux citoyens de rentrer chez eux depuis l'Inde.

L’ancien joueur de cricket de Test devenu commentateur, qui a été en Inde pour effectuer des tâches de radiodiffusion, a déclaré que la politique du gouvernement Morrison consistant à empêcher temporairement les Australiens de rentrer chez eux était une "honte". "Nous avons une pause temporaire en place parce que nous avons constaté une escalade rapide du taux d'infection des personnes qui ont voyagé hors de l'Inde, ce qui exerce une pression énorme sur notre système et nous devons nous assurer que nous pouvons ramener les gens de l'Inde chez eux en toute sécurité. C’est une pause jusqu’au 15 mai. "

Les organisateurs de l'IPL auraient envisagé de transférer tous les matchs du lucratif tournoi Twenty20 à Mumbai.

"Le tournoi est suspendu, nous cherchons une autre fenêtre", a déclaré le président de l'IPL, Brijesh Patel. "Pour le moment, nous ne pouvons pas dire quand nous pouvons le reporter."

Le nombre d'infections à coronavirus en Inde a dépassé les 20 millions mardi, avec 357229 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, alors que le pays luttait contre une deuxième vague de la maladie.

"La BCCI ne veut pas faire de compromis sur la sécurité des joueurs, du personnel de soutien et des autres participants impliqués dans l'organisation de l'IPL", a déclaré la BCCI.

"Ce sont des moments difficiles, en particulier en Inde et bien que nous ayons essayé d'apporter un peu de positivité et de joie, il est impératif que le tournoi soit maintenant suspendu et que tout le monde retourne dans sa famille et ses proches en ces temps difficiles.