L'Oregon rétablit les restrictions au milieu de la poussée de Covid stimulée par l'hésitation aux vaccins

L'Oregon a réimposé des restrictions sur les rassemblements publics alors que les cas de Covid-19 augmentent à nouveau, un rappel que même si 100 millions d'Américains sont maintenant entièrement vaccinés, les États continuent de voir des épidémies localisées.

© Fourni par The Guardian
Photographie: Craig Mitchelldyer / AP

Connexes: Nouvelles en direct sur le coronavirus: des tests de surtension commenceront dans l'est de Londres après la détection de variantes sud-africaines et brésiliennes; L'OMS approuve le vaccin Moderna pour une utilisation d'urgence
Quinze des 36 comtés de l'Oregon sont désormais considérés comme à «risque extrême» de propagation du coronavirus. Cette désignation interdit les repas à l'intérieur et réduit considérablement la capacité des gymnases et des lieux de divertissement.
«On m'a présenté des données montrant deux voies que l'Oregon pourrait emprunter», a déclaré vendredi la gouverneure Kate Brown, ajoutant que le resserrement des restrictions sauverait «des centaines de vies» et empêcherait jusqu'à 450 hospitalisations au cours des trois prochaines semaines.

© Photographie: Craig Mitchelldyer / AP
La gouverneure de l’Oregon, Kate Brown, s’entretient avec un élève de première année à Portland, dans l’Oregon.

«En tant que votre gouverneur, j'ai choisi de sauver des vies», a déclaré Brown, un démocrate.
Les cas en Oregon ont augmenté de 21% la semaine dernière, une cinquième semaine consécutive d'augmentation de plus de 20%.
Surtout, la propagation de Covid-19 dans l'Oregon n'est toujours pas aussi grave que dans d'autres parties du pays. L'Oregon a la moitié du taux de cas par habitant du Michigan, qui reste l'État américain le plus touché.
Vidéo: Une enquête révèle que 63% des employeurs souhaitent exiger une preuve de vaccination (FOX News)

Un sondage révèle que 63% des employeurs veulent exiger une preuve de vaccination

Cliquez pour agrandir

SUIVANT

Le New Jersey, le Delaware, Porto Rico, la Pennsylvanie, le Minnesota, le Maine et le Colorado suivent le Michigan. À l'échelle nationale, la moyenne sur sept jours des nouveaux cas est passée d'un sommet de 254 000 à la mi-janvier à un peu plus de 50 000.

Erreur de chargement

La décision de Brown met plus de pression sur l’industrie hôtelière en particulier, qui n’a commencé que récemment à se rétablir, car les gens se sentent à l’aise pour quitter la maison. Cependant, un sentiment de soulagement qui sévit à travers les États-Unis peut également jouer un rôle dans la montée des cas en Oregon.
«Nous examinons plusieurs facteurs contribuant à cette flambée», a déclaré Chunhuei Chi, directeur du Centre de l'Université d'État de l'Oregon pour la santé mondiale, au Los Angeles Times, «y compris des variantes et des personnes relâchant leur garde en raison de la fatigue pandémique et d'un sentiment de sécurité ou l'espoir des vaccinations.
Les responsables ont averti que l'augmentation pourrait être en partie attribuable à des variantes. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) fédéraux, la variante la plus contagieuse du B117 identifiée pour la première fois au Royaume-Uni est responsable d'environ 40% des cas dans la région. C'est moins que dans d'autres régions telles que le Midwest et certaines parties du sud.
Dans le même temps, l'Oregon a connu un ralentissement majeur des vaccinations quotidiennes. L'État a distribué plus de 52 000 vaccins en une journée à la mi-avril, mais les vaccinations quotidiennes sont tombées à environ 34 000 vendredi.
L'augmentation en Oregon est tirée par les adultes en âge de travailler, qui ont fait leurs preuves parmi les couches les plus importantes et les plus difficiles de la population à vacciner. À l'échelle nationale, les adultes en âge de travailler sont vaccinés à environ la moitié du taux des personnes de plus de 50 ans.
Contrairement aux personnes âgées, ce groupe est moins vulnérable au Covid-19, qui met la vie en danger, peut avoir des difficultés à s'absenter du travail ou penser qu'il peut se permettre d'attendre pour se faire vacciner. Environ 40% des adultes de l'Oregon ont reçu au moins une injection.
La pire propagation par habitant dans l'État se situe dans le comté rural de Grant, où un faible taux de vaccination s'est traduit par une «marge de manœuvre» pour le virus, a déclaré un pharmacien local. Le comté de Grant a connu un ralentissement précoce de la demande et la deuxième semaine d'avril, les responsables de la santé publique ont eu des difficultés à distribuer les doses.
Aujourd'hui, seulement 31% du comté de Grant a reçu au moins une injection, selon les données de l'Oregon Health Authority. À l'échelle nationale, 42,6% des Américains ont reçu au moins un coup de feu, selon le CDC.
Comme dans une grande partie du pays, les pires taux de vaccination de l'Oregon ont tendance à correspondre à ceux des comtés les plus républicains. En 2020, le comté de Grant a voté pour Donald Trump avec une marge de 57 points. Les sondages ont montré que les républicains sont le groupe le plus susceptible de déclarer qu'ils ne se feront «certainement pas» vacciner.
«Je pense que le problème est que nous avons ce système de réponse très fragmenté à Covid», a déclaré le Dr Javier Nieto, épidémiologiste à l'Université d'État de l'Oregon à Corvallis à Bloomberg News. "Vous avez une réponse fragmentée où un comté fait une chose, un autre comté - autre chose."

Continuer la lecture

Afficher les articles complets sans le bouton "Continuer la lecture" pendant {0} heures.