Washington – Une organisation qui vise à élire des femmes républicaines au pouvoir lance une nouvelle campagne visant à encourager les Américains non vaccinés à se faire vacciner, en se concentrant sur les efforts des femmes du GOP pour pousser les vaccinations à se protéger contre le COVID-19.

© Brett Duke / AP
Républicains du Sénat

La campagne du groupe Winning for Women, qui sera amplifiée par les législatrices républicaines sur les réseaux sociaux, est centrée sur la membre du Congrès Julia Letlow, une républicaine de Louisiane dont le mari, Luke, est décédé des complications de COVID-19 en décembre.
Luke Letlow a été élu au Congrès pour représenter le 5e district du Congrès de la Louisiane, mais est décédé avant de prendre ses fonctions. Julia Letlow s'est présentée aux élections spéciales pour occuper le siège de son défunt mari et, avec sa victoire, est devenue la première femme républicaine de l'État élue au Congrès. Dans une interview avec "CBS Mornings" en août, Letlow a rappelé comment elle et son mari avaient prié pour que les vaccins soient disponibles, mais il est décédé avant que les injections ne soient diffusées au grand public.

Les États-Unis rouvriront les frontières canadienne et mexicaine aux voyageurs vaccinés

Cliquez pour agrandir

SUIVANT

Une publicité numérique d'une minute de Winning for Women présente Letlow et met en lumière d'autres femmes législatrices du GOP qui ont reçu leurs vaccins COVID-19 et encouragent celles qui n'ont pas encore reçu leurs vaccins à se faire vacciner. Parmi les personnes mises en évidence dans l'annonce figurent le sénateur Joni Ernst de l'Iowa et les représentants Nancy Mace de Caroline du Sud, Ashley Hinson de l'Iowa et Young Kim de Californie.

Erreur de chargement

"Nous avons la réponse", dit la publicité. "Se faire vacciner."
Mercredi, 77% des Américains éligibles – ceux âgés de 12 ans et plus – ont reçu au moins une dose de leur vaccin COVID-19, selon les Centers for Disease Control and Prevention, mais les électeurs républicains en particulier ont déclaré avoir été vaccinés à un prix inférieur. les taux.
Un sondage CBS News de juin a révélé que 29% des adultes républicains ont déclaré qu'ils ne se feront pas vacciner, tandis que 13% décident toujours de le faire. Parmi les adultes qui ne se feront pas vacciner ou qui sont encore en train de décider, 50% ont déclaré que la principale raison pour laquelle ils ne se faisaient pas vacciner était que les vaccins n'avaient pas été testés.
"Aux États-Unis, nous avons la chance d'avoir un accès facile à trois vaccins hautement efficaces et sûrs", a déclaré Olivia Perez-Cubas, porte-parole du groupe. "Winning For Women est fier de mettre en lumière les femmes républicaines qui donnent l'exemple et encouragent leurs électeurs à se faire vacciner. Comme l'a dit la représentante Letlow, ces vaccins sont la réponse pour prévenir les maladies graves et les décès dus au COVID-19. Si vous êtes sur la clôture, il est maintenant temps de parler à votre médecin de la possibilité de vous faire vacciner. »
La Food and Drug Administration a entièrement approuvé le vaccin à deux doses de Pfizer en août, et les législateurs espèrent que cette décision incitera davantage de personnes à se faire vacciner. Depuis fin juillet, lorsque M. Biden a mis en place de nouvelles exigences en matière de vaccins, le nombre d'Américains éligibles non vaccinés a chuté d'environ un tiers, passant de 97 millions à 66 millions de personnes, selon Jeff Zients, coordinateur de la réponse COVID à la Maison Blanche.
Pourtant, la variante Delta hautement contagieuse a entraîné une augmentation des infections et des hospitalisations au COVID-19 cet été, et les États-Unis enregistrent toujours en moyenne plus de 1 400 décès dus au virus par jour. Les responsables fédéraux de la santé ont averti que le pays était dans une "pandémie de non vaccinés" et ont déclaré que la solution était que davantage de personnes se fassent vacciner.
Mais les taux de vaccination sont à la traîne dans les États rouges, et en particulier dans le Sud-Est, où les États ont lutté contre les dernières flambées de la pandémie.
Dans le Mississippi, qui a l'un des taux de vaccination les plus bas du pays, 60% de la population éligible a reçu au moins une dose de vaccin, et en Louisiane, 62% des 12 ans et plus ont reçu leur premier vaccin.

Continuer la lecture

Afficher des articles complets sans bouton « Continuer la lecture » ​​pendant {0} heures.