En tant que service à nos lecteurs, The Sentinel-Record publie des mises à jour publiées par la ville de Hot Springs et l'État de l'Arkansas.

Les statistiques suivantes ont été publiées jeudi sur le site Web du ministère de la Santé de l'Arkansas:

Le comté a le quatrième taux d'infection le plus élevé Covid-19

  • 258 775 cas confirmés cumulés, en hausse de 258 par rapport à mercredi
  • 139,43 moyenne mobile sur sept jours de nouveaux cas confirmés, en hausse de 12,57 par rapport à mercredi
  • 2 834 127 rapports de tests PCR, en hausse de 6 223 par rapport à mercredi
  • Taux d'infection par PCR cumulé de 9,1%, pas de changement par rapport à mercredi
  • 70 736 cas probables cumulés, en hausse de 76 par rapport à mercredi
  • Taux d'infection antigénique cumulé de 16,3%, pas de changement par rapport à mercredi
  • 2 095 cas confirmés et probables actifs, en baisse de 33 par rapport à mercredi
  • 1 567 660 doses de vaccin reçues, en hausse de 38 340 par rapport à mercredi
  • 918 490 doses administrées, en hausse de 25 165 par rapport à mercredi
  • 181 hospitalisations, neuf de plus que mercredi
  • 38 cas sur un ventilateur, en baisse de cinq par rapport à mercredi
  • 79 patients en soins intensifs, cinq de plus que mercredi
  • 4 448 décès confirmés, en hausse de six par rapport à mercredi
  • 1 123 décès probables, en hausse de cinq par rapport à mercredi
  • 2 057 décès dans les maisons de soins infirmiers, une hausse par rapport à mercredi
  • 8 426 cas confirmés cumulés dans le comté de Garland, en hausse de 28 par rapport à mercredi
  • 6,86 moyenne mobile sur sept jours de nouveaux cas confirmés, en hausse de 2,86 par rapport à mercredi
  • 110 076 rapports de PCR et de tests antigéniques, en hausse de 232 par rapport à mercredi
  • 83 271 rapports de laboratoire privé, en hausse de 144 par rapport à mercredi
  • 26 805 rapports de laboratoire publics, contre 88 par rapport à mercredi
  • 39 cas confirmés actifs dans le comté de Garland, en baisse d'un par rapport à mercredi
  • 1 589 cas probables cumulés dans le comté de Garland, en baisse d'un par rapport à mercredi
  • Cinq cas probables actifs dans le comté de Garland, en baisse de deux par rapport à mercredi
  • 203 décès confirmés, aucun changement par rapport à mercredi
  • 48 décès probables, aucun changement par rapport à mercredi
  • Les 28 nouveaux cas confirmés par réaction en chaîne par polymérase signalés jeudi dans le comté de Garland étaient les plus importants en près de deux semaines, classant le comté au quatrième rang des nouvelles infections dans l'État.

    Malgré cette augmentation, les cas confirmés actifs ont chuté pour le 13e jour consécutif. Le ministère de la Santé a rapporté 39 jeudi. Les cas confirmés actifs dans le comté ont culminé à 702 le 15 janvier.

    Les 258 nouveaux cas confirmés signalés jeudi dans tout l'État étaient les plus importants depuis le 12 mars, augmentant de 10% la moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas confirmés.

    Les nouveaux cas en pourcentage des tests effectués sont de 5,8% depuis le début du mois, selon le rapport de l'Université de l'Arkansas pour les sciences médicales Fay W. Boozman College of Public Health publié plus tôt cette semaine avec son modèle prédictif mis à jour. Le rapport indique que le taux est supérieur au taux de positivité national de 3,8%.

    "Cependant, il convient de noter que le taux de positivité dans l'Arkansas a diminué depuis le pic de fin décembre", indique le rapport. "Le taux de positivité actuel suggère que le COVID-19 dans l'Arkansas commence à atteindre un point qui peut être qualifié de contrôlé. Le taux de positivité actuel de l'Arkansas suggère également que l'État pourrait devenir plus libéral en matière d'ouverture, comme c'est la politique actuelle."

    L'État a déclaré que plus de la moitié de la population de 65 ans et plus avait reçu au moins une dose de vaccin. L'UAMS a déclaré que la vaccination des groupes plus jeunes est essentielle pour éviter une nouvelle augmentation des nouvelles infections.

    «Alors que nous maîtrisons le COVID-19 chez les personnes âgées grâce à la vaccination, nous devons changer notre objectif de vacciner agressivement les Arkansans, en particulier ceux entre 16 et 38 ans», indique le rapport. "Laisser les jeunes Arkansans non vaccinés risque de laisser un réservoir continu de COVID-19, en particulier de variantes, et de relancer la pandémie parmi les groupes d'âge plus âgés non vaccinés."