Recevez les dernières nouvelles de Syracuse directement dans votre boîte de réception.

Les responsables de l'Université de Syracuse ont attribué les pics du début du semestre dans les cas de COVID-19 à la négligence des étudiants et à la «fatigue du COVID-19».

Dimanche, 145 étudiants de la Ligue sont en quarantaine. Il y a 36 cas actifs parmi les étudiants et les employés du centre de New York.

Mark Lodato, doyen de la Newhouse School of Public Communications, a envoyé la semaine dernière un courrier électronique aux étudiants abordant les problèmes de démasquage dans les salles de classe et de formation de grappes au café Food.com.

«La réalité est que nous souffrons tous de fatigue COVID, et il est difficile chaque jour de se souvenir de mettre le masque et de garder votre distance sociale et toutes les autres choses que nous devons faire pour nous assurer que nous restons en sécurité», a déclaré Lodato dans un entretien.

Il n'y a aucune preuve que les cas de COVID-19 se propagent dans les classes, a déclaré Lodato. Après la fin du semestre d'automne 2020, SU a déclaré qu'elle n'avait documenté aucun cas provenant de cours.

SU a placé le chapitre de la fraternité Sigma Chi sur la suspension provisoire pour violations de la santé publique le 12 février. Une fête à Sigma Chi a été à l'origine d'au moins 20 nouveaux cas de COVID-19, a déclaré un responsable de l'université.

La réalité est que je pense que nous souffrons tous de fatigue COVID et qu'il est difficile chaque jour de se souvenir de mettre le masque et de garder votre distance sociale et toutes les autres choses que nous devons faire pour nous assurer que nous restons en sécurité Mark Lodato, doyen de Newhouse

Les 20 cas de COVID-19 résultant du parti de la fraternité Sigma Chi ont contribué à 56 cas de COVID signalés à la SU après la première semaine du semestre de printemps, soit cinq fois le montant signalé après la première semaine du semestre d'automne 2020.

«Je pense que les étudiants sont fatigués et je ne les blâme pas», a déclaré Lodato.

Le personnel des bibliothèques de la Ligue a dû être plus vigilant en rappelant aux étudiants de suivre les directives au début du semestre, a déclaré David Seaman, doyen des bibliothèques.

Les bibliothèques ont mis en œuvre les réglementations COVID-19, telles que les moniteurs de porte aux entrées pour s'assurer que tout le monde porte un masque et une pièce d'identité valide, des écrans en plexiglas aux comptoirs de service et des sièges socialement éloignés, a déclaré Seaman.

«Tout le monde est fatigué de cela, donc c’est compréhensible», a déclaré Seaman. «Vous êtes à l’université. Ce n’est pas ce à quoi vous vous êtes inscrit. »

Seaman n'a pas remarqué de problèmes avec les étudiants qui enfreignent les règlements sur le port de masques dans les bibliothèques, mais il a été plus difficile de s'assurer que les étudiants restent socialement distants, a-t-il déclaré.

«Les règles de distanciation sociale sont moins bien respectées, mais je pense que nos étudiants doivent être félicités pour leur comportement socialement responsable sur le campus», a déclaré Seaman.

La diminution de l'espace réservé aux étudiants pour socialiser tout en restant socialement distancés en raison de l'hiver a accru la sensation de fatigue, a déclaré Lodato. Au cours du semestre d'automne 2020, les étudiants ont pu socialiser sur le Quad et d'autres espaces extérieurs, ce qui n'est pas réaliste à faire par temps froid, a-t-il déclaré.

«Nous avons examiné des espaces où nous pouvons ajouter plus de chaises et des zones pour que les étudiants puissent se détendre et étudier à distance dans le bâtiment», a déclaré Lodato.

Même avec une augmentation de la fatigue du COVID-19, les étudiants semblent reconnaissants des réglementations en place et de la faculté qui travaille à les mettre en œuvre, a déclaré Lodato. Les fois où Lodato a envoyé des courriels rappelant aux étudiants de Newhouse de rester vigilants, il a reçu des courriels de remerciement, a-t-il dit.

Surtout avec l'élargissement de l'éligibilité aux vaccins, Lodato a déclaré qu'il espérait que le pays progressait.

«Je sens un peu d'élan», dit-il. "Pour moi, c'est une nouvelle fantastique et très encourageante."

Publié le 7 mars 2021 à 21h35

Contactez Kailey.edu