VANCOUVER, Colombie-Britannique - Les Canucks de Vancouver se remettent de la pire épidémie de COVID-19 de la LNH et croient pouvoir terminer la saison condensée en pandémie.
Une épidémie a ravagé l'équipe au cours de la dernière semaine et demie avec 25 personnes - 21 joueurs et quatre membres du personnel d'entraîneurs - testées positives, et un joueur supplémentaire étant considéré comme un contact étroit.
Le directeur général Jim Benning a déclaré vendredi que de nombreux joueurs se sentaient mieux.

"Je pense que nos joueurs, pour la plupart, nos joueurs sont de l'autre côté", a-t-il déclaré. "Nous avons encore des membres de la famille qui tombent malades et je pense que les joueurs s'inquiètent à ce sujet."
Il y a eu toute une gamme de symptômes du COVID-19, a déclaré le médecin de l'équipe, le Dr Jim Bovard, mais personne n'a dû être hospitalisé.

Le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim Benning, dit que les joueurs touchés par le COVID-19 se sentent mieux

Au moins un joueur a eu besoin d'une IV le week-end dernier, ont déclaré des sources à Emily Kaplan d'ESPN.
Les Canucks ont confirmé mercredi qu'une variante était impliquée dans l'épidémie. Le séquençage complet du génome est effectué par le B.

C. Center for Disease Control pour déterminer quelle variante spécifique.
L'équipe a précédemment déclaré qu'une enquête en cours de la Vancouver Coastal Health et un suivi des contrats avaient révélé que l'épidémie avait été déclenchée par une seule personne non identifiée qui avait contracté l'infection dans un «cadre communautaire».

"La propagation rapide de l'infection dans toute l'équipe indique un lien entre les contacts et le cas principal", ont déclaré les Canucks dans un communiqué.
Bovard a déclaré que l'individu avait attrapé le virus à un endroit conforme aux protocoles de la LNH et de la province.
"Il n'y a pas de coupable ici autre que le virus COVID lui-même.

Tout le monde a travaillé incroyablement dur l'année dernière pour éviter de l'attraper et malgré tous leurs efforts, cela peut arriver", a-t-il déclaré.
"Ce n'est pas un accident si cela s'est produit quand cela s'est produit étant donné ce qui se passe dans la communauté au sens large."
La Colombie-Britannique a annoncé jeudi un nombre record de 1 293 nouveaux cas de COVID-19.

"Ce qui se passe avec nous n'est en réalité qu'un microcosme de ce qui se passe dans la communauté au sens large", a déclaré Bovard.
Les médecins et le personnel de l'équipe doivent rencontrer les responsables de la santé pour discuter du moment où les Canucks peuvent rouvrir leurs installations et remettre les joueurs sur la glace. Bovard a noté que la décision finale reviendra aux responsables de la santé.

Les Canucks (16-18-3) n'ont pas joué depuis le 24 mars lorsqu'ils ont perdu 5-1 à domicile contre les Jets de Winnipeg.
L'équipe a ensuite eu une pause de six jours et devait affronter les Flames de Calgary le 31 mars. Le match a été reporté peu avant le départ lorsqu'un joueur et un entraîneur ont été testés positifs au COVID-19.

Un autre joueur avait été testé positif la veille.
Dix-neuf joueurs des Canucks figuraient sur la liste du protocole COVID-19 de la LNH jeudi: les attaquants Travis Boyd, Jalen Chatfield, Adam Gaudette, Jayce Hawryluk, Nils Hoglander, Bo Horvat, Zack MacEwen, Marc Michaelis, Tyler Motte, Antoine Roussel, Brandon Sutter et Jake Virtanen, les défenseurs Alex Edler, Travis Hamonic, Quinn Hughes, Tyler Myers et Nate Schmidt, et les gardiens Thatcher Demko et Braden Holtby.
Un joueur sur la liste des protocoles COVID-19 n'a pas nécessairement été testé positif.

Les joueurs qui sont isolés après un voyage ou qui ont été en contact étroit avec une personne qui a été testée positive, par exemple, figurent également sur la liste.
La liste n'inclut pas le personnel de l'équipe ou les joueurs ne figurant pas sur la liste active, y compris ceux de l'équipe de taxi.
Les Canucks ont reporté six matchs depuis le début de l'épidémie, mais Benning a déclaré qu'il s'attend toujours à jouer 56 matchs cette saison.

"Nous travaillerons en étroite collaboration avec la LNH pour essayer de trouver un calendrier", a-t-il déclaré.
Une fois que l'équipe a été autorisée à rouvrir ses installations, les joueurs passeront tous par des examens physiques pour déterminer qui sera disponible pour jouer une fois que les matchs seront de retour sur le calendrier.
Benning a déclaré qu'il s'attend à ce que la majorité des joueurs concernés soient de retour sur la glace lorsque la patinoire rouvrira et décidera dans les prochains jours s'il est nécessaire d'appeler des joueurs supplémentaires.

Personne n'a dit vouloir se retirer du reste de la saison, a déclaré Benning.
"Je sais que parler aux joueurs, ils s'inquiètent pour leur famille et tout. Et nous allons passer à travers tout ça", a-t-il déclaré.

"Mais ces gars-là, ce sont des gars compétitifs et ils veulent recommencer à jouer quand ils savent qu'ils vont être en sécurité, que leurs familles seront en sécurité."
L'Associated Press a contribué à ce rapport.