Vendredi 27 mars

Boris Johnson annonce qu'il a été testé positif pour le coronavirus et s'auto-isole dans son appartement de Downing Street. Il décrit des symptômes légers pendant 24 heures, y compris une température. Il dit qu'il continuera de diriger le gouvernement.

Samedi 28 mars

Le secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Alok Sharma, a déclaré aux journalistes: « Puis-je être absolument clair que le PM a eu des symptômes bénins, il dirige absolument la réponse du front. »

Lundi 30 mars

Armoire de chaises Johnson par liaison vidéo à distance. Mais les journaux rapportent plus tard que des sources de Downing Street affirment que Johnson «tousse et bafouille son chemin lors des conférences téléphoniques».

Mercredi 1er avril

Johnson publie une vidéo, exhortant les gens à rester chez eux et disant que ceux qui présentent des symptômes comme le sien devraient rester à la maison. Il dit que « bien que je sois séquestré … je suis capable d'être en contact constant avec mes officiels » et dit qu'il est « absolument confiant » que nous allons le battre ensemble.

Jeudi 2 avril

Johnson apparaît sur les marches du No 11 Downing Street – où se trouve son appartement – pour rejoindre le deuxième événement «Clap for our Carers». Certains observateurs suggèrent que Johnson ne semble pas bien sur les photos. Aides dit qu'il sortira de son isolement vendredi.

Vendredi 3 avril

Johnson est incapable de quitter la quarantaine après sept jours d'auto-isolement parce qu'il a toujours une température persistante. Il publie une vidéo sur Twitter disant que « conformément aux conseils du gouvernement, je dois continuer à m'isoler », mais dit qu'il continue de travailler.

Les correspondants du lobby sont informés que Johnson n'avait que de légers symptômes de la maladie et qu'il a présidé la réunion matinale sur les coronavirus avec des ministres et des responsables.

Samedi 4 avril

La partenaire enceinte de Johnson, Carrie Symonds, révèle qu'elle a présenté les principaux symptômes du coronavirus au cours de la semaine écoulée, mais qu'elle est « en voie de guérison ». Il est rapporté que Johnson «refuse obstinément d'arrêter de travailler», le Mail on Sunday rapportant une source disant: «Il ne s'est pas suffisamment reposé et mène toujours depuis le front. De toute évidence, cela commence à ralentir sa récupération. Il a besoin de se coucher. »

Dimanche 5 avril

Le secrétaire à la Santé, Matt Hancock, a déclaré à Sky News: «Il va bien. Je lui ai parlé tous les jours, plusieurs fois par jour … il a vraiment mis la main sur la barre. Mais il a encore de la température… Il travaille dans Downing Street. Il est de bonne humeur. « 

Mais plus tard, Downing Street dit que Johnson a été admis à l'hôpital pour des tests «par mesure de précaution» parce que ses symptômes persistent 10 jours après avoir été testés positifs.