Le PDG de Walmart, Doug McMillon, a publié une déclaration disant que l'entreprise devait aller plus loin en embauchant plus d'associés noirs à tous les niveaux et dans tous les postes.

Les employés horaires de Walmart aux États-Unis ont reçu un autre bonus de coronavirus jeudi, a annoncé la société.

RÉDUCTIONS SUR LA RÉMUNÉRATION EN CAS DE DANGER: LES TRAVAILLEURS DE PREMIÈRE LIGNE DE CORONAVIRUS

Les primes ont été réparties à 300 $ pour les employés horaires à temps plein et à 150 $ pour les employés horaires et temporaires à temps partiel qui étaient employés au 5 juin. Cela comprend le magasin Walmart et les associés du Sam's Club, la chaîne d'approvisionnement et les bureaux, les chauffeurs de camion et les directeurs adjoints . Une prime plus élevée de 400 $ a été versée aux directeurs adjoints du Sam's Club.

TickerSecurityLastChangeChange% WMTWALMART INC.118.32-1.39-1.16%

Le paiement de cette dernière série de bonus équivaut à plus de 390 millions de dollars, selon le plus grand détaillant du pays.

LES AMÉRICAINS AU CHÔMAGE RECEVRAIENT UN BONUS DE RETOUR AU TRAVAIL DE 1 200 $ EN VERTU DE LA NOUVELLE LOI RÉPUBLICAINE

« Les associés de Walmart et Sam's Club continuent de faire un travail remarquable, et il est important que nous les récompensions et les apprécions », a déclaré le président et chef de la direction John Furner de Walmart US lors de l'annonce du premier bonus le 12 mai. « Partout au pays, ils fournissent des Américains avec la nourriture, les médicaments et les fournitures dont ils ont besoin, tout en allant au-delà de la portée normale de leur travail – désinfecter diligemment leurs installations, faire en sorte que les clients et les membres se sentent en sécurité et bienvenus, et gérer les situations difficiles avec professionnalisme et grâce. « 

FOX Business a contacté Walmart pour obtenir des commentaires sur cette récente série de paiements de bonus, mais n'a pas immédiatement répondu au moment de la publication.

CHÔMAGE AMÉLIORÉ DÉTRIMENTAL À LA RÉOUVERTURE DE L'ÉCONOMIE: RÉP. FRENCH HILL

Avant ce tour, Walmart a versé des primes de coronavirus aux employés de première ligne le 2 avril, qui totalisaient plus de 365 millions de dollars, selon la société. De plus, un versement anticipé des primes du premier trimestre a été distribué le 30 avril pour « aider à fournir plus d'argent en caisse » aux associés de Walmart. Le montant aurait totalisé près de 180 millions de dollars, selon un communiqué de presse de ce mois.

Avec tous les tours de bonus combinés, Walmart a versé plus de 935 millions de dollars à ses travailleurs essentiels jusqu'à présent.

Fin avril, la société de plusieurs milliards de dollars comptait 3 569 Walmart Supercenters et 599 Sam's Club aux États-Unis, qui emploient environ 1,5 million de collaborateurs. Tout au long de la pandémie, Walmart avait embauché plus de 235 000 nouveaux associés au premier trimestre, a révélé un communiqué sur les résultats du premier trimestre 2020. L'intégration de plus d'un quart de million d’employés a coûté à Walmart près de 900 millions de dollars.

EN SAVOIR PLUS SUR FOX BUSINESS EN CLIQUANT ICI

Le salaire horaire moyen à temps plein est de 14,26 $, a indiqué l'entreprise sur sa page Web.

Les chaînes de magasins à grande surface ont émis des primes liées aux coronavirus à la lumière des risques et des difficultés financières que la pandémie a causés aux travailleurs essentiels. Par exemple, Target offre un autre bonus d'un paiement unique de 200 $ aux employés du magasin et de la distribution pour juillet, tout en augmentant son salaire minimum à 15 $ de l'heure.

D'autres chaînes de vente au détail ont mis fin aux paiements de primes et s'orientent également vers des augmentations de salaire à long terme. La chaîne de supermarchés H-E-B a mis fin à son salaire supplémentaire de 2 $ l'heure pour les coronavirus le 21 juin et est passée à une augmentation de mérite permanente non divulguée pour les partenaires le lendemain, a annoncé un communiqué de presse de l'entreprise.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE FOX BUSINESS

Les détaillants qui n'ont pas prolongé les primes liées aux coronavirus ou les augmentations de salaire permanentes ont été critiqués par plusieurs syndicats.