R : Les vaccins COVID-19 sont sûrs et efficaces, comme le documentent les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Actuellement, le seul vaccin COVID-19 autorisé pour les personnes âgées de 12 ans et plus est le vaccin Pfizer-BioNTech. Un petit nombre de personnes peuvent présenter des réactions allergiques au vaccin. Les enfants ne devraient pas se faire vacciner s'ils ont eu une réaction allergique grave ou immédiate à l'un des ingrédients du vaccin ou après avoir reçu la première dose du vaccin, selon le CDC. Les parents peuvent également trouver des réponses aux questions fréquemment posées sur les vaccins COVID-19 de l'American Academy of Pediatrics.

Q  : Quelle approbation le vaccin détient-il de la FDA  ?

R : Le 11 décembre 2020, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a autorisé le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 pour une utilisation d'urgence afin de prévenir le COVID-19 chez les personnes de 16 ans et plus. Le 10 mai 2021, la FDA a élargi l'EUA pour le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 pour inclure les adolescents âgés de 12 à 15 ans. La FDA examine les données d'essais cliniques, d'innocuité et d'efficacité avant d'accorder une autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) ; les mêmes protocoles de sécurité que la FDA utilise habituellement. Le processus EUA n'affecte pas les protocoles de sécurité et permet à la FDA d'accélérer les processus de fabrication et administratifs pour rendre les produits médicaux, tels que les vaccins, disponibles plus rapidement pendant les urgences de santé publique, telles que la pandémie de COVID-19.

Q  : Le vaccin rendra-t-il les enfants malades du COVID-19  ?

R  : Non. Aucun des vaccins COVID-19 autorisés aux États-Unis ne contient le virus vivant qui cause le COVID-19. Cela signifie que le vaccin ne peut rendre personne malade avec COVID-19, selon le CDC.

Q  : Le vaccin rendra-t-il les enfants atteints de MIS-C  ?

R : Le syndrome inflammatoire multisystémique chez l'enfant (MIS-C) est une maladie rare sans cause connue. Cependant, de nombreux enfants atteints de MIS-C avaient le virus qui cause le COVID-19 ou avaient côtoyé une personne atteinte de COVID-19, selon le CDC. Parce que le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 ne contient pas le virus vivant qui cause COVID-19, il ne peut donner à personne le MIS-C. Le CDC continue d'étudier le MIS-C pour en savoir plus sur la maladie et comment la prévenir.

Q : Le vaccin rendra-t-il les enfants malades de la myocardite ?

R  : Les CDC surveillent les rares cas d'inflammation légère du cœur – appelées myocardite et péricardite – pour déterminer s'ils sont liés à la vaccination COVID-19. Rien n'indique pour le moment que ces cas soient causés par le vaccin COVID-19. Des experts, dont l'American Academy of Pediatrics et les CDC, continuent de recommander la vaccination contre le COVID-19 pour toute personne âgée de 12 ans et plus, car les avantages connus et potentiels de la vaccination contre le COVID-19 l'emportent sur les risques connus et potentiels, y compris le risque possible de myocardite et péricardite.

La myocardite est une maladie rare chez les enfants et les adolescents qui est souvent induite par des virus et affecte plus régulièrement les hommes. Les rapports de myocardite après la vaccination COVID-19 n'ont pas différé de ce qui est attendu dans ce groupe d'âge, selon le CDC. Selon le CDC, les cas relativement peu nombreux de myocardite et de péricardite signalés à ce jour se sont produits principalement chez les adolescents de sexe masculin et les jeunes adultes âgés de 16 ans et plus, bien que la plupart des patients qui ont reçu des soins ont bien réagi aux médicaments et au repos et se sont rapidement sentis mieux. Bien que rares, les CDC conseillent à tout le monde de rechercher les symptômes suivants de la myocardite et de la péricardite  : douleur thoracique, essoufflement ou sensation d'avoir un cœur qui bat rapidement, qui palpite ou qui bat fort. Les personnes qui présentent ces symptômes dans la semaine suivant la vaccination contre la COVID-19 doivent consulter un médecin et signaler leurs effets secondaires à leur(s) fournisseur(s) de soins de santé pour entrer dans le Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS).

Q  : Y a-t-il des effets secondaires associés au vaccin  ?

R  : Il peut y avoir des effets secondaires du vaccin, qui peuvent être plus intenses après la deuxième injection d'une série de deux injections. Ces effets secondaires sont des signes normaux que le corps se protège contre le virus. Selon le CDC, les effets secondaires courants incluent la douleur, la rougeur ou l'enflure au site d'injection ; fatigue; mal de crâne; douleur musculaire; frissons; fièvre; et des nausées. Ces symptômes sont souvent similaires aux symptômes pseudo-grippaux et disparaissent souvent en quelques jours avec des soins de soutien tels que des liquides, des analgésiques et du repos.

Q  : Pourquoi les enfants devraient-ils se faire vacciner s'ils ont déjà eu le COVID-19  ?

R : L'obtention de COVID-19 peut offrir une certaine protection contre la réapparition, appelée " immunité naturelle ". La réinfection par le coronavirus est rare dans les mois qui suivent l'infection initiale, mais peut augmenter avec le temps, selon le CDC, en particulier pour les personnes atteintes d'une maladie bénigne ou asymptomatique (aucun symptôme), qui sont la majorité des enfants atteints de COVID-19. La vaccination COVID-19 est un moyen plus sûr de renforcer l'immunité sans avoir à souffrir de maladie et de risque de maladie grave.

Q  : Y a-t-il des effets secondaires retardés connus qui surviendront des mois, voire des années après avoir reçu le vaccin  ?

R  : La recherche sur les effets secondaires à long terme du vaccin est en cours. Les experts du CDC, de la FDA et de la santé publique de tout le pays surveillent en permanence la sécurité des vaccins COVID-19 et identifieront tout effet secondaire à long terme, s'ils apparaissent. Selon le CDC, des effets secondaires graves qui pourraient causer un problème de santé à long terme sont extrêmement improbables après une vaccination, y compris le vaccin COVID-19.

Q  : Que dois-je faire si mon enfant a des allergies  ?

R  : Si votre enfant est allergique à l'un des ingrédients du vaccin, discutez de la vaccination avec le fournisseur de soins de santé de votre enfant. Les enfants ne doivent pas se faire vacciner s'ils ont eu une réaction allergique grave ou une réaction allergique immédiate à l'un des ingrédients du vaccin ou après avoir reçu la première dose, selon le CDC. Vous pouvez trouver la liste complète des ingrédients dans la fiche d'information de la FDA pour le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19.

Q  : Que dois-je faire si mon enfant a un problème de santé sous-jacent  ?

R  : Discutez avec un fournisseur de soins de santé du potentiel de votre enfant à tomber malade de COVID-19 et des considérations relatives à la vaccination. Les enfants atteints de certaines conditions médicales peuvent présenter un risque accru de maladie grave, selon le CDC, et peuvent bénéficier de la protection offerte par le vaccin.

Q  : Les adolescents atteints de maladies auto-immunes devraient-ils se faire vacciner  ?

R  : Les enfants atteints de maladies auto-immunes peuvent recevoir le vaccin COVID-19. Selon le CDC, aucune donnée n'est actuellement disponible sur la sécurité des vaccins COVID-19 pour les personnes atteintes de maladies auto-immunes.

Q  : Le vaccin aura-t-il un impact sur le développement des enfants  ?

R  : Il n'y a actuellement aucune preuve que le vaccin COVID-19 aura des effets néfastes sur le développement physique ou neurologique des enfants. La FDA, le CDC et d'autres scientifiques de la santé publique continuent d'étudier les effets secondaires des vaccins COVID-19 et rapporteront toute découverte sur les effets secondaires futurs dès qu'ils seront disponibles.

Q  : Le vaccin affecte-t-il la fertilité chez les femmes  ?

R  : Il n'y a actuellement aucune preuve que les vaccins, y compris les vaccins COVID-19, affectent la fertilité, selon le CDC. La FDA, le CDC et d'autres scientifiques de la santé publique étudient les vaccins COVID-19 et feront rapport de toute découverte sur les effets secondaires futurs dès qu'ils seront disponibles.

Q  : Le vaccin provoque-t-il des règles plus abondantes chez les adolescents  ? Quel est l'impact du vaccin sur les cycles menstruels des adolescentes ?

R  : Ceci n'est pas encore connu. Des cas d'irrégularités menstruelles ont été signalés après la vaccination contre le COVID-19, par exemple au Royaume-Uni. Les adolescents et autres personnes doivent signaler cet effet secondaire à leurs fournisseurs de soins de santé ou au Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS). Il existe des preuves que les personnes qui ont leurs règles et dont le COVID-19 a été confirmé ont subi des changements dans leur cycle menstruel, tels qu'une diminution du volume et un cycle prolongé, mais rien n'a été signalé concernant les vaccins COVID-19 et les données des essais cliniques n'incluent aucun informations sur les changements menstruels. Les chercheurs étudient actuellement cette question pour en savoir plus. Il est à noter qu'aucun participant aux essais cliniques pour les vaccins COVID-19 n'a signalé de changements dans son cycle menstruel après avoir reçu le vaccin.

Q  : Où dois-je m'adresser si j'ai des questions sur le vaccin  ?

R  : Si vous avez des questions sur le vaccin, parlez avec le fournisseur de soins de santé de votre enfant ou visitez le site Web du CDC. Le CDC fournit des réponses aux questions fréquemment posées sur les vaccins COVID-19.

Q  : J'ai entendu dire que les enfants ne tombent pas malades à cause du COVID. Pourquoi devraient-ils se faire vacciner ?

R  : Alors que les enfants sont moins sensibles au COVID-19 que les adultes et plus susceptibles d'avoir une maladie asymptomatique ou bénigne, leur risque de contracter et de transmettre le virus n'est pas nul. En particulier, il existe des preuves que les cas de COVID-19 chez les enfants ont augmenté suite à l'émergence de nouvelles variantes du virus. La recherche montre également que les enfants, en particulier les adolescents plus âgés, peuvent transmettre le virus au moins aussi bien que les adultes. En tant que tels, des cas et des expositions supplémentaires chez les enfants peuvent augmenter le risque d'infection et de maladie COVID-19 plus grave chez les adultes, en particulier les membres du ménage. De plus, l'exposition à d'autres enfants infectés peut entraîner la perte de l'apprentissage en personne et d'autres activités en raison de la quarantaine ou de l'isolement. La vaccination réduit les chances des enfants de contracter le virus et de transmettre le virus à d'autres, et permet une exception à certains efforts d'atténuation qui peuvent perturber leur vie, notamment l'isolement, la quarantaine, l'éloignement physique et le port d'un masque.

Q  : Qu'est-ce que cela signifie pour les enfants d'être " complètement vaccinés "  ?

R  : Selon le CDC, un enfant âgé de 12 ans et plus est complètement vacciné deux semaines après la deuxième dose d'une série de vaccins à deux doses.

Q  : Pourquoi les enfants ne bénéficieront-ils pas de l'immunité collective si davantage d'adultes sont vaccinés  ?

R  : L'immunité collective se produit lorsque la majeure partie d'une population est immunisée contre une maladie infectieuse, protégeant ainsi ceux qui ne sont pas immunisés contre la maladie. Les chercheurs ont estimé que l'immunité collective contre le COVID-19 était d'environ 70 %. Les données du recensement de 2019 montrent que 22,2% des résidents de l'Illinois ont moins de 18 ans. Presque tous les adultes de l'Illinois devraient être vaccinés pour atteindre le seuil d'immunité collective sans vacciner les enfants. Le vaccin est disponible pour tous les adultes de l'État, mais certains choisiront de ne pas se faire vacciner. Il peut également être plus difficile d'atteindre l'immunité collective en raison des variantes virales se propageant à travers l'État qui semblent être plus transmissibles et plus mortelles et les experts apprennent encore combien de temps l'immunité durera après la vaccination. Comme l'immunité collective devient plus difficile à atteindre, les enfants doivent se faire vacciner pour se protéger du virus.

Q  : Que signifierait la vaccination pour les activités des enfants  ?

R : Les enfants qui sont complètement vaccinés peuvent participer à des activités plus normales en personne. Par example :

  • Les enfants entièrement vaccinés pourront fréquenter l'école pour un apprentissage en personne avec moins d'épisodes et de périodes de quarantaine pour les contacts étroits à l'école
  • Les enfants entièrement vaccinés peuvent retirer leurs masques et assouplir la distance physique dans tous les environnements extérieurs et dans la plupart des environnements intérieurs, selon le CDC
  • Les enfants qui sont complètement vaccinés peuvent reprendre les voyages nationaux et internationaux sans avoir besoin de tester avant le départ ou de se mettre en quarantaine à l'arrivée, selon le CDC
  • Les enfants qui sont complètement vaccinés peuvent ignorer les tests de routine pour COVID-19, selon le CDC. Cela s'applique aux tests de dépistage pour les sports impliquant des contacts étroits et soutenus avec d'autres personnes, comme le recommandent les directives de sécurité sportive du ministère de la Santé publique de l'Illinois (IDPH)

Q  : Les enfants doivent-ils continuer à porter un masque après avoir été vaccinés  ?

R  : Les enfants entièrement vaccinés peuvent retirer leur masque et assouplir la distance physique dans tous les environnements extérieurs et dans la plupart des environnements intérieurs, selon le CDC.

Cependant, à l'école, à l'intérieur, les enfants entièrement vaccinés doivent continuer à porter un masque bien ajusté et à maintenir une distance physique au moins jusqu'à la fin de l'année scolaire 2020-2021, selon le CDC. En effet, la plupart des élèves ne seront pas complètement vaccinés d'ici la fin de l'année scolaire 2020-2021, en particulier les enfants de moins de 12 ans, qui ne sont pas encore éligibles à la vaccination. Les districts et les écoles auront également besoin de temps pour ajuster leurs systèmes et politiques afin de modifier les exigences en matière de masques pour les élèves et le personnel. Alors que l'État continue de progresser sur ces fronts, les mesures d'atténuation se poursuivront dans les écoles pour protéger les personnes à risque accru de maladie COVID-19 grave ou qui vivent avec un membre du ménage à risque accru de maladie COVID-19 grave. Pour plus d'informations sur les efforts d'atténuation du COVID-19 pour l'année scolaire 2020-2021. Le décret du gouverneur 2021-10 exige que les personnes dans les écoles et les établissements d'enseignement continuent de suivre ces directives.

Les enfants entièrement vaccinés peuvent reprendre leurs activités sportives sans porter de masques ni maintenir une distance physique avec les autres pour tout sport, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur, sauf lorsque requis par les lois, règles et règlements fédéraux, étatiques, locaux, tribaux ou territoriaux, y compris les entreprises locales et les conseils sur le lieu de travail Pour plus d'informations.

Q  : La possibilité de transmission après la vaccination est-elle la même pour les enfants que pour les adultes  ?

R  : La vaccination peut réduire la quantité de virus dans le corps d'une personne infectée, ce qui la rend moins susceptible de propager le virus en cas d'infection ultérieure. Il n'existe actuellement aucune donnée suggérant que cela serait différent pour les enfants. Les chercheurs continueront d'étudier cette question au fur et à mesure que les essais de vaccins se poursuivent.

Q  : Les enfants devront-ils présenter une preuve de vaccination comme les adultes  ?

R  : Certains lieux et organisations qui servent les enfants (par exemple, les camps d'été, les ligues sportives, etc.) peuvent exiger une preuve de vaccination pour participer. La personne vaccinée et/ou un parent ou tuteur devra généralement consentir à la divulgation de son statut vaccinal. Il n'y a actuellement aucune obligation de l'État pour les individus, y compris les enfants, de présenter une preuve de vaccination pour accéder à n'importe quel endroit ou lieu, mais d'autres entités peuvent choisir d'exiger une preuve de vaccination distincte des exigences de l'État.

Q  : Le vaccin sera-t-il obligatoire pour que mes enfants retournent à l'école en personne  ?

R  : Il n'y a actuellement aucune exigence de l'État pour que les étudiants reçoivent le vaccin COVID-19. Veuillez vérifier auprès de l'école de votre enfant toutes les exigences spécifiques à l'école.

Q  : Les enfants vaccinés doivent-ils être mis en quarantaine s'ils sont exposés au COVID-19  ?

R  : Les enfants entièrement vaccinés sans aucun symptôme de COVID-19 n'ont pas besoin d'être mis en quarantaine ; être interdit d'accès à l'école, au sport ou à d'autres activités parascolaires ; ou subir un test de dépistage du COVID-19 à la suite d'une exposition à une personne suspectée ou confirmée de COVID-19, selon le CDC. Les enfants entièrement vaccinés doivent surveiller les symptômes de COVID-19 pendant 14 jours après une exposition et, si les symptômes commencent, doivent s'isoler des autres et contacter leur fournisseur de soins de santé.

Q  : Les enfants vaccinés doivent-ils subir un test de dépistage du COVID-19 pour aller à l'école ou participer à d'autres activités  ?

R  : Les enfants qui sont entièrement vaccinés sans aucun symptôme de COVID-19 et aucune exposition connue à une personne suspectée ou confirmée de COVID-19 n'ont pas besoin d'être testés pour COVID-19 dans les programmes de dépistage, selon le CDC.

Q  : Dois-je garder mes enfants vaccinés séparés de mes autres enfants à la maison  ?

R  : Non. Les enfants entièrement vaccinés peuvent interagir avec les membres du ménage qui ne sont pas vaccinés et peuvent le faire sans masque ni distanciation physique, selon le CDC.

Q  : Les mineurs ont-ils besoin de l'autorisation d'un parent ou d'un tuteur pour se faire vacciner  ?

R  : Oui. Dans l'Illinois, l'âge du consentement est de 18 ans. La loi sur le consentement des mineurs aux services de santé (410 ILCS 210) contient des exceptions au consentement parental dans des circonstances spécifiques et limitées pour les personnes âgées de 14 à 17 ans. Les enfants de moins de 14 ans ont besoin du consentement d'un parent ou d'un tuteur pour recevoir le vaccin COVID-19. Dans de nombreux cas, le fournisseur du vaccin exigera également qu'un parent ou un tuteur accompagne un enfant mineur pour la vaccination ou signe un formulaire de consentement avant d'administrer le vaccin à un mineur, en particulier ceux qui ne sont pas accompagnés d'un parent ou d'un tuteur. Les services de santé locaux ou les juridictions locales qui administrent des vaccinations à des mineurs sans parent ou tuteur doivent consulter le bureau du procureur de leur État local pour toute question ou préoccupation.

Q  : Les mineurs peuvent-ils s'inscrire eux-mêmes pour le vaccin  ? Si oui, quelle documentation est nécessaire ?

R  : En procédant ainsi, les mineurs, conformément à toutes les exigences de la loi de l'État, doivent se présenter au rendez-vous de vaccination avec leur parent ou tuteur ou avec un formulaire de consentement signé par leur parent ou tuteur. une pièce d'identité scolaire, etc. ) et, s'il est couvert par Medicaid ou une assurance commerciale, une carte d'assurance. Veuillez noter que différents sites de vaccination peuvent avoir leurs propres exigences que les mineurs et les familles doivent suivre. Le vaccin COVID-19 est gratuit pour tout le monde, avec ou sans assurance, et disponible pour tout le monde dans l'Illinois, y compris les personnes sans papiers. Les fournisseurs de vaccins ne peuvent demander à aucune personne de fournir des documents concernant son statut d'immigration.

Q  : Est-ce que le vaccin que mon enfant reçoit est important  ?

R  : Oui. Actuellement, seul le vaccin Pfizer-BioNTech est approuvé pour une utilisation chez les enfants dès l'âge de 12 ans.

Q  : Où puis-je me faire vacciner pour mes enfants  ?

R  : Les enfants peuvent se faire vacciner sur n'importe quel site où le vaccin Pfizer-BioNTech est disponible. Les sites disponibles comprennent les services de santé locaux, les pharmacies, les hôpitaux et les cliniques, les sites de vaccination de masse et d'autres cadres communautaires. Trouvez le site de vaccination le plus proche sur

Q  : La séquence vaccinale est-elle la même pour les enfants que pour les adultes  ? Pourquoi ?

R  : Oui. Les enfants recevront deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 espacées de trois semaines (21 jours), comme pour les adultes. Deux doses sont nécessaires pour que le vaccin Pfizer COVID-19 produise une réponse immunitaire plus forte, comme l'ont montré les essais cliniques.

Q  : Comment le vaccin COVID-19 interagit-il avec le calendrier normal des vaccins pour enfants  ?

R  : Selon le CDC, la série de vaccins COVID-19 doit systématiquement être administrée séparément des autres vaccins, au moins 14 jours avant ou après l'administration de tout autre vaccin. Cependant, le COVID-19 et d'autres vaccins peuvent être administrés dans un délai plus court dans les situations où les avantages de la vaccination sont réputés l'emporter sur les risques potentiels inconnus de la co-administration du vaccin ou pour éviter les obstacles ou les retards dans la vaccination COVID-19.

Q  : Quand les enfants de moins de 12 ans pourront-ils se faire vacciner  ?

R  : Le 12 mai 2021, le CDC a recommandé que le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 soit utilisé chez les adolescents dès l'âge de 12 ans, à la suite de l'élargissement de l'autorisation d'utilisation d'urgence de la FDA pour ce groupe d'âge le 10 mai 2021. A COVID Le vaccin -19 pour les enfants de moins de 12 ans n'est pas encore disponible. Les chercheurs doivent d'abord mener des essais cliniques avec de jeunes enfants pour déterminer si les vaccins sont sûrs et efficaces. Ces essais sont actuellement en cours. Ce document sera mis à jour lorsque des informations supplémentaires seront disponibles concernant les vaccinations chez les enfants de moins de 12 ans.

Q  : Dans quelle mesure le groupe d'essai était-il diversifié  ?

R  : Selon le CDC, les essais cliniques pour le vaccin Pfizer-BioNTech ont inclus des personnes des catégories raciales, ethniques, d'âge et de sexe suivantes  :

Course

81,9 % Blancs 9,8 % Afro-américains 4,4 % Asiatiques < 3 % autres races/ethnies < 1 % Autochtones Hawaïens ou autres insulaires du Pacifique < 1 % Indiens d'Amérique ou Autochtones de l'Alaska

Ethnicité

73,2 % non hispanique ou latino26,2 % hispanique latino < 1 % non signalé

Sexe

50,6 % d'hommes 49,4 % de femmes

Âge

57,9 % 16 à 55 ans41,8 % 55 ans et plus21,4 % 65 ans et plus4,3 % 75 ans et plus

Au total, 283 personnes âgées de 16 et 17 ans ont été incluses parmi les 37 586 participants à l'essai de phase 2/3, dont 138 ont reçu le vaccin et 145 ont reçu le placebo, selon la FDA.

Q : Combien de temps le vaccin a-t-il été étudié sur des jeunes de 16 à 18 ans ?

R  : Ce groupe d'âge a été inclus dans la phase 2/3 des essais cliniques du vaccin Pfizer-BioNTech, qui ont eu lieu entre le 27 juillet 2020 et le 14 novembre 2020.

Mise à jour : 14 juin 2021