Au moins 150 personnes dans divers centres d'assistance téléphonique ont pris 330000 appels en 12 mois pour répondre aux questions des Néo-Mexicains sur le coronavirus et les vaccinations, a déclaré le département d'État de la Santé.

Des travailleurs rémunérés et des bénévoles poursuivent le processus de vaccination au Nouveau-Mexique Coronavirus

C'est un euphémisme de suggérer qu'un gros effort est nécessaire pour faire vacciner contre le COVID-19 1,68 million de résidents éligibles. Des milliers de personnes allant des employés de l’État aux techniciens médicaux d’urgence en passant par les traducteurs de cliniques se présentent quotidiennement pour faire vacciner les personnes confinées à la maison, les personnes à mobilité réduite, celles qui ne parlent pas anglais et la population en général.

Certains des travailleurs de la hotline sont rémunérés et certains sont des bénévoles.

"Les gens sur la ligne directe, ils veulent tous vraiment aider les gens", a déclaré Heidi Krapfl, directrice adjointe de la division au ministère de la Santé. "Ils ont aussi malheureusement été criés dessus. Nous demandons donc vraiment aux gens d’être patients et gentils pendant que nous fournissons ce service. "

Ils aident les gens à s'inscrire pour les vaccins, à leur obtenir une assistance technique, à aider ceux qui n'ont ni téléphone portable ni ordinateur, à organiser le transport vers les cliniques et à réserver des fauteuils roulants à ceux qui en ont besoin à leur arrivée.

Dans le comté de Torrance et dans d'autres endroits de l'État, les techniciens médicaux d'urgence, rémunérés et bénévoles, jouent un rôle important dans la distribution des vaccins.

Matt Propp, responsable des urgences pour le comté de Torrance, a déclaré que c'était une joie de voir les habitants du comté intervenir.

Il prévoit d'organiser des cliniques de vaccination mobiles dans les villes d'Encino et de Duran, ainsi que des visites aux personnes confinées à la maison pour administrer des vaccins.

"Je veux dire, c'est une grande entreprise pour nous, bien sûr", a déclaré Propp. "Ce qui est formidable, c'est que tous nos partenaires communautaires… ont été formidables."

Vendredi, l'État a signalé que 771211 Néo-Mexicains - plus de 45% des personnes éligibles - avaient reçu au moins une vaccination contre le coronavirus. Un projet de suivi des Centers for Disease Control and Prevention et du Wall Street Journal a déclaré la semaine dernière que le Nouveau-Mexique était toujours en tête du pays dans sa part de résidents vaccinés.

Certaines cliniques sont assistées par des membres de la Garde nationale du Nouveau-Mexique. Et de nombreuses cliniques ont également des bénévoles du corps de réserve médicale, un groupe qui comprend des infirmières, des médecins, des retraités et des bénévoles non médicaux.

La coordonnatrice des bénévoles du Corps de la Réserve médicale, Bobbie MacKenzie, a déclaré que 200 à 300 de son organisation se portent volontaires chaque semaine pour travailler dans les cliniques. Certains font la saisie de données, certains aident au contrôle de la circulation, certains saluent et d'autres font des injections.

MacKenzie a déclaré que "les personnes qui reçoivent les vaccinations sont très reconnaissantes et enthousiastes.

Vendredi, à la clinique du centre médical La Familia, sur la rue Alto, les vaccinés ont reçu leurs vaccins par vagues de 11. Le premier groupe comprenait neuf patients parlant principalement espagnol.

L'assistante médicale Marie Martinez, qui a administré des injections à quelques patients, a dit à l'un d'eux: "¿Cómo te sientes ?" ou "Comment vous sentez-vous ?"

Cette patiente a dit "bien" en espagnol et l'a remerciée en lui remettant un sac-cadeau pour les vaccinés.

"De nada", dit-elle.

La porte-parole de La Familia, Jasmin Holmstrup, a déclaré que son agence, un centre de santé qualifié au niveau fédéral, avait administré plus de 3500 doses de vaccin contre le coronavirus et avait l'intention de faire beaucoup plus.

Dans quelques semaines, a déclaré Holmstrup, le centre délivrera les injections aux patients qui se rendent régulièrement chez leur médecin.

Soixante-quinze pour cent des patients de La Familia sont hispaniques, dont certains ont besoin de traducteurs.

C’est pourquoi trois des quatre femmes qui ont été vaccinées vendredi matin parlent un excellent espagnol. Martinez a déclaré qu'elle ne se considérait pas couramment l'espagnol, mais tout en travaillant à La Familia ces trois dernières années, son espagnol "s'est amélioré de façon exponentielle", a-t-elle déclaré.

"Oh, j'adore ça", dit-elle. "Nous avons juste une population de patients impressionnante."

Les 11 de la première vague sont partis, et bientôt 11 autres sont venus pour leurs tirs. Cindy Edds, chef de l’équipe de vaccination contre le coronavirus, a déclaré aux trois autres femmes qui se faisaient vacciner: "Prêt à faire du rock'n'roll ?"

Ils étaient.