RALEIGH, N.C. (AP) – L'épidémie de COVID-19 a atteint le palais législatif de Caroline du Nord, où un employé de la cafétéria a été testé positif au virus, a déclaré le directeur du bâtiment.

Le travailleur non identifié a été renvoyé chez lui le 26 mars après avoir montré des symptômes et a reçu le résultat positif du test mercredi, a écrit Paul Coble, agent des services législatifs, au personnel législatif. La cafétéria a fermé mercredi indéfiniment pour le nettoyage. Les employés travaillant avec la personne ont été priés de s'auto-mettre en quarantaine.

Un travailleur de la cafétéria de l'Assemblée législative juge positif pour COVID-19

Des collations dans le bâtiment et dans un immeuble de bureaux adjacent étaient en cours de nettoyage et devraient rouvrir jeudi pour emporter uniquement, a écrit Coble.

La nouvelle est intervenue quelques heures avant que les responsables de la santé publique ne signalent jeudi matin que les cas positifs de virus étaient passés à 1 857 dans tout l'État. Il y a eu 16 décès et environ 180 personnes sont actuellement hospitalisées.

Parallèlement, les demandes de chômage de l'État ont augmenté de 20 000 mercredi, pour atteindre un total de 353 000 depuis le 16 mars. La majorité était liée au COVID-19.

À la cafétéria de l'édifice de l'Assemblée législative, les clients n'avaient pas été empêchés de s'asseoir pour manger, bien que très peu l'aient fait ces derniers jours, les activités législatives ayant été considérablement réduites. En revanche, le décret du 17 mars du gouverneur Roy Cooper a interdit les repas dans les restaurants de l'État.

Coble a déclaré dans un courriel que la restriction de Cooper ne s'appliquait pas aux restaurants de la législature, citant la « séparation des pouvoirs » entre les trois branches du gouvernement de l'État. Le pouvoir législatif, par exemple, peut fixer des règles pour son fonctionnement.

Les réunions régulières du comité de surveillance du gouvernement ont été annulées au complexe législatif depuis la mi-mars et les travailleurs ont été autorisés à faire du télétravail. L'Assemblée générale devrait se réunir le 28 avril.

Pour la plupart des gens, le nouveau coronavirus provoque des symptômes légers ou modérés, tels que de la fièvre et de la toux qui disparaissent en deux à trois semaines. Pour certains, en particulier les personnes âgées et celles qui ont des problèmes de santé, cela peut provoquer des maladies plus graves, notamment la pneumonie et la mort.