Nous rendons ces informations importantes disponibles sans abonnement en tant que service public. Mais nous dépendons du support des lecteurs pour faire ce travail. Veuillez envisager de soutenir le journalisme indépendant en Alaska, à seulement 1,99 $ pour le premier mois de votre abonnement.

Suivi du COVID-19 en Alaska : un travailleur non-résident des fruits de mer meurt des suites d'une infection

En général, le dernier dénombrement quotidien continue une tendance en Alaska à la baisse des infections au cours des trois derniers mois. Les hospitalisations sont maintenant bien en deçà de ce qu'elles étaient lors d'un pic en novembre et décembre qui a mis à rude épreuve la capacité hospitalière.

Le nouveau décès impliquait un homme dans la soixantaine dans l'arrondissement Est des Aléoutiennes qui travaillait dans l'industrie des fruits de mer, selon le département de la santé.

Mercredi, il y avait 23 les personnes atteintes du COVID-19 dans les hôpitaux de tout l'État. Trois autres patients avaient des résultats de test en attente.

Le vaccin COVID-19 a atteint l'Alaska à la mi-décembre. Mercredi, 158 680 personnes - environ 21,7% de la population totale de l’Alaska - avaient reçu au moins leur premier vaccin, selon le tableau de bord de surveillance des vaccins de l’État. C’est au-dessus de la moyenne nationale de 15,6%.

Parmi les Alaskiens de 16 ans et plus, 28% avaient reçu au moins une dose de vaccin. Le vaccin Pfizer a été autorisé chez les personnes âgées de 16 ans et plus, et Moderna a été autorisé chez les personnes de 18 ans et plus. Au moins 105 085 personnes avaient reçu les deux doses du vaccin. L'Alaska a actuellement vacciné plus de résidents par habitant que tout autre État, selon un tracker national.

Mercredi, l'État a annoncé que les travailleurs essentiels et les personnes souffrant de problèmes de santé potentiellement à haut risque âgés de 16 ans et plus, ainsi que les personnes vivant dans des communautés dépourvues de systèmes d'eau ou d'égout, dans des maisons multigénérationnelles ou âgées de 55 ans et plus sont également éligibles à la vaccin.

Les travailleurs de la santé, le personnel et les résidents des maisons de soins infirmiers ont été les premières personnes prioritaires à recevoir le vaccin. Les habitants de l'Alaska âgés de plus de 65 ans sont devenus éligibles début janvier, et l'État a encore élargi les critères d'admissibilité en février pour inclure les éducateurs, les personnes de 50 ans et plus souffrant d'un problème de santé à haut risque, les travailleurs essentiels de première ligne de 50 ans et plus et les personnes vivant ou travaillant dans rassembler des lieux comme les abris et les prisons.

La semaine dernière, des responsables ont déclaré que les personnes qui aident les Alaskiens de 65 ans et plus à se faire vacciner sont désormais éligibles pour se faire vacciner.

Les personnes éligibles pour recevoir le vaccin peuvent visiter covidvax.alaska.gov ou appeler le 907-646-3322 pour s'inscrire et confirmer leur admissibilité. La ligne téléphonique est ouverte de 9 h à 18 h 30. en semaine et de 9 h à 16 h 30 les weekends.

À Anchorage, les habitants de l'Alaska de 40 ans et plus peuvent se faire vacciner via la Southcentral Foundation, a annoncé lundi l'organisation de soins de santé.

Malgré les chiffres les plus bas, la plupart des régions de l'Alaska sont toujours dans la catégorie d'alerte la plus élevée en fonction du taux d'infection par habitant actuel, et les responsables de la santé publique continuent d'encourager les Alaskiens à suivre les efforts personnels d'atténuation des virus tels que le lavage des mains, le masque. usure et distanciation sociale. Une variante britannique très contagieuse du virus a atteint l'Alaska en décembre, tandis qu'une variante distincte originaire du Brésil a été trouvée dans l'État le mois dernier. Des scientifiques d'Alaska ont annoncé la semaine dernière la découverte de 10 cas d'une nouvelle souche de coronavirus découverte pour la première fois en Californie.

Sur les 173 cas identifiés chez les résidents de l'Alaska, il y en avait 47 à Anchorage, plus trois à Chugiak, trois à Eagle River et un à Girdwood; deux à Cordoue; trois à Homer; un à Kenai; un à Soldotna; 18 à Fairbanks; deux au pôle Nord; deux à Delta Junction; un à Big Lake; 15 à Palmer; un à Sutton-Alpine; 35 à Wasilla; un à Willow; cinq à Juneau; 13 à Pétersbourg; un à Metlakatla; un à Sitka; deux à Béthel; et un à Dillingham.

Parmi les communautés de moins de 1 000 personnes non nommées pour protéger la vie privée des individus, il y en avait deux dans le nord de la péninsule de Kenai, neuf dans la région de recensement de Bethel et une dans la région de recensement de Kusilvak.

Il y a également eu 16 nouveaux cas non-résidents, dont 14 à Unalaska, dont 13 parmi les travailleurs de l'industrie des produits de la mer. Un cas non-résident a été signalé dans la région de recensement du sud-est de Fairbanks et un à Anchorage.

Alors que les gens peuvent être testés plus d'une fois, chaque cas signalé par le département de la santé de l'État ne représente qu'une seule personne.

Les données de l'État ne précisent pas si les personnes testées positives au COVID-19 présentent des symptômes. Plus de la moitié des infections du pays sont transmises par des personnes asymptomatiques, selon les estimations des CDC.

[Correction: An earlier version of this story incorrectly stated that 14 new nonresident cases were reported in the Aleutians East Borough. Rather, they were identified in Unalaska, within the Aleutians West Census Area.]