Nous rendons ces informations importantes sur la pandémie disponibles sans abonnement en tant que service public. Mais nous dépendons du support des lecteurs pour faire ce travail. Veuillez envisager de vous joindre à d'autres pour soutenir le journalisme indépendant en Alaska pour seulement 3,23 $ par semaine.

L'Alaska a signalé mercredi 66 nouveaux cas de COVID-19, tous sauf un impliquant des résidents, selon le tableau de bord COVID-19 du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Suivi du COVID-19 en Alaska : 66 nouveaux cas signalés mercredi, aucun nouveau décès

Aucun nouveau décès n'a été signalé. Au total, 42 Alaskiens sont morts du virus depuis le début de la pandémie, dont cinq signalés la semaine dernière.

Mercredi, l'Alaska a enregistré le plus faible nombre de décès par COVID-19 pour 100 000 habitants, selon les données des Centers for Disease Control and Prevention qui montrent l'Alaska avec 5 décès pour 100 000 habitants. Hawaï, qui était plus bas que l'Alaska jusqu'à ce que les cas commencent à monter en flèche, en compte 6, selon l'agence. Le Wyoming en a 7.

Pourtant, les autorités ont averti la semaine dernière que le week-end de la fête du Travail pourrait entraîner des cas supplémentaires. L'épidémiologiste d'État, le Dr Joe McLaughlin, a déclaré mercredi que tout pic ne ferait probablement surface que la semaine prochaine, car il faut cinq à six jours pour que les symptômes apparaissent et plus de temps pour obtenir les résultats des tests.

L'Alaska fait face à de multiples épidémies de coronavirus et à une communauté disséminée dans l'État. Mercredi, les responsables municipaux de la santé avaient confirmé 101 cas positifs – dont un décès – associés à une épidémie au refuge Brother Francis qui s'est maintenant propagée dans la communauté des sans-abri et des quasi-sans-abri.

Une épidémie le mois dernier à l'Anchorage Pioneer Home a entraîné la mort de deux résidents. Mercredi, les responsables de la santé de l'État ont déclaré qu'aucun nouveau cas n'avait été identifié à la maison ou dans les maisons de Palmer ou de Fairbanks. Un résident de la maison d'Anchorage est toujours hospitalisé. Aucun nouveau cas n'a été identifié au McLaughlin Youth Centre, où 15 jeunes et 19 membres du personnel ont été testés positifs.

Mercredi, les responsables de la ville et de l'arrondissement de Juneau ont clarifié une recommandation à toute personne qui se rendait dans des bars dans un certain délai pour passer un test COVID-19 après une augmentation des cas associés à un grand rassemblement en août. Ils ont également mis en place une installation d'essai temporaire.

Mercredi, il y avait 4 408 cas actifs parmi les résidents de l'Alaska et 691 cas actifs parmi les non-résidents, selon les données de l'État.

Depuis que le virus a été détecté pour la première fois ici en mars, 6790 habitants de l'Alaska et 894 non-résidents ont été testés positifs au COVID-19.

Dans tout l'État de mercredi, 37 personnes ont été hospitalisées pour COVID-19 tandis que trois autres patients de l'hôpital attendaient les résultats des tests, selon les données de l'État. Sur les 153 lits des unités de soins intensifs de l'Alaska, 72 étaient en service.

Parmi les nouveaux cas, on ne savait pas non plus combien de patients présentaient des symptômes du virus lorsqu'ils étaient testés positifs.

Sur les 65 nouveaux cas résidents signalés mercredi, 34 étaient à Anchorage; un était à Homer et deux à Soldotna; sept étaient à Fairbanks et trois au pôle Nord; l'un était à Utqiagvik; deux étaient à Douglas et 11 à Juneau; et un était à Metlakatla.

Parmi les collectivités de moins de 1 000 personnes qui ne sont pas identifiées pour protéger la confidentialité des résidents, il y en avait une dans l'arrondissement Fairbanks North Star, une dans la région de recensement de Nome et une dans la région de recensement de Bethel.

Le seul cas non-résident était un ouvrier pétrolier de North Slope à Prudhoe Bay.

Le taux de positivité des tests de l'État mercredi était de 2,25% sur une moyenne mobile de sept jours.

[Enraisond'unvolumeélevédecommentairesnécessitantunemodérationnousdésactivonstemporairementlescommentairessurnombredenosarticlesafinqueleséditeurspuissentseconcentrersurlacrisedescoronavirusetd'autrescouverturesNousvousinvitonsàécrire[BecauseofahighvolumeofcommentsrequiringmoderationwearetemporarilydisablingcommentsonmanyofourarticlessoeditorscanfocusonthecoronaviruscrisisandothercoverageWeinviteyoutowriteune lettre à l'éditeur ou contacter directement si vous souhaitez communiquer avec nous à propos d'un article en particulier. Merci.]

Remplissez mon formulaire Wufoo !