Nous rendons ces informations importantes disponibles sans abonnement en tant que service public. Mais nous dépendons du support des lecteurs pour faire ce travail. Veuillez envisager de soutenir le journalisme indépendant en Alaska, à seulement 1,99 $ pour le premier mois de votre abonnement.

Suivi du COVID-19 en Alaska : 5 décès et 251 nouveaux cas signalés samedi

Les cinq décès impliquaient quatre résidents de Wasilla - une femme et un homme de plus de 80 ans, une femme dans la soixantaine et un homme dans la soixantaine - et une femme d'Anchorage dans la soixantaine, a annoncé samedi après-midi le département de la santé de l'État. Les décès ont été identifiés "à partir des examens des certificats de décès au cours des derniers mois", selon le département de la santé.

Le nombre de cas de samedi poursuit une tendance à la baisse du nombre d’infections après un pic en novembre et début décembre qui a suscité des inquiétudes quant à la capacité des hôpitaux.

Samedi, il y avait 47 personnes atteintes de COVID-19 dans les hôpitaux de tout l'État et trois autres patients soupçonnés d'avoir le virus. Sept de ces patients étaient sous ventilateurs. Les hospitalisations représentent maintenant moins du tiers de ce qu'elles étaient pendant le pic de novembre et décembre.

Au total, 257 Des Alaskiens et deux non-résidents atteints du COVID-19 sont décédés depuis que la pandémie a atteint l'État en mars. L'État a signalé mercredi 24 décès - le plus annoncé en une seule journée, même si un seul de ces décès est survenu récemment. Les autres ont été identifiés lors d'un examen des certificats de décès achevés au cours des derniers mois, selon les responsables de la santé publique.

Le taux de mortalité par habitant en Alaska est toujours parmi les plus bas du pays, mais la taille de l’État et la vulnérabilité du système de santé compliquent les comparaisons nationales.

Les vaccins sont arrivés pour la première fois dans l’État en décembre et samedi, au moins 72 145 personnes - près de 10% de la population de l’État - avaient reçu la première dose, selon le tableau de bord de surveillance des vaccins de l’État. Au moins 16 186 personnes avaient reçu la deuxième dose. L'Alaska a actuellement vacciné plus de résidents par habitant que tout autre État, selon un traqueur national.

Les travailleurs de la santé, le personnel et les résidents des maisons de soins infirmiers ont été le premier groupe à recevoir les vaccinations. Au début de ce mois, l'État a ouvert les vaccins aux adultes de plus de 65 ans, bien que les créneaux de rendez-vous soient limités et se soient remplis rapidement.

Pour plus d'informations sur les rendez-vous de vaccination, visitez covidvax.alaska.gov ou appelez le 907-646-3322 et laissez un message. Un enregistrement indique que les appels seront retournés dans l'ordre dans lequel ils ont été reçus dans les 48 heures, mais certains utilisateurs ont signalé des retards plus longs.

Malgré des progrès relatifs dans les efforts de vaccination de l’État et une baisse des cas, l’Alaska est toujours aux prises avec quelques flambées spécifiques dans les usines de transformation du poisson des îles Aléoutiennes. Samedi, trois usines de transformation avaient fermé en raison d'épidémies, mettant en danger certaines captures en dégâts potentiels, a rapporté Alaska Public Media.

Deux des usines se trouvent à Unalaska: une usine Alyeska Seafoods dans la ville a temporairement fermé vendredi en raison de cas de virus détectés parmi les travailleurs, a déclaré la ville d'Unalaska, et une usine Unisea avait déjà interrompu ses opérations en raison d'une épidémie. Dans la région éloignée d'Akutan, une usine de Trident Seafoods - la plus grande installation de production de fruits de mer en Amérique du Nord - a déclaré jeudi qu'elle suspendrait les opérations pendant trois semaines afin que les travailleurs puissent se mettre en quarantaine et se faire tester après que les employés ont été confirmés comme COVID-19.

Sur les 241 cas signalés samedi parmi les résidents de l'Alaska, il y en a eu 59 à Anchorage plus un à Chugiak et 13 à Eagle River; 21 à Béthel; 17 à Wasilla; 13 au pôle Nord; 12 à Fairbanks; 10 à Palmer; six à Juneau; trois à Unalaska; deux à Hooper Bay; un à Seward; un à Soldotna; un à Cordoue; un à Valdez; et un à Sitka.

Parmi les communautés comptant moins de 1 000 personnes non nommées pour protéger la vie privée, il y en avait 58 dans la région de recensement de Bethel; 11 dans la zone de recensement de Kusilvak; deux dans la région de Copper River; deux dans la région de recensement du sud-est de Fairbanks; deux dans la région de recensement de Dillingham; un dans l'arrondissement Fairbanks North Star; un dans la région de recensement de Nome; un dans l'arrondissement nord-ouest de l'Arctique; et un dans les arrondissements combinés de Bristol Bay et Lake and Peninsula.

Dix non-résidents de l'État ont également été testés positifs pour le virus, dont sept dans l'arrondissement est des Aléoutiennes, un à Anchorage, un à Fairbanks et un à Wasilla.

Alors que les gens peuvent être testés plus d'une fois, chaque cas signalé par le département de la santé de l'État ne représente qu'une seule personne.

Les données de l’État ne précisent pas si les personnes testées positives au COVID-19 présentent des symptômes. Plus de la moitié des infections du pays sont transmises par des personnes asymptomatiques, selon les estimations du CDC.

Au cours de la semaine dernière, 3,27% de tous les tests effectués dans tout l'État sont revenus positifs.