Le New Jersey a signalé mardi 137 autres cas confirmés de coronavirus – le nombre le plus bas depuis les premières semaines de son épidémie en mars 2020 – et sept décès supplémentaires alors que l'État se prépare à lever certaines de ses dernières restrictions COVID-19.
Il s'agit du deuxième jour consécutif où l'État a signalé moins de 200 cas positifs et le moins de cas signalés en une journée depuis que l'État a annoncé 89 le 17 mars. C'était deux semaines après que l'État a signalé son premier cas confirmé et lorsque les tests étaient rares, ce qui signifie l'épidémie était probablement sous-estimée à l'époque.

En outre, mardi marque le deuxième jour consécutif où l'État a signalé moins de 10 décès en une journée – la première fois depuis début novembre.
Le New Jersey, un épicentre précoce de la pandémie, a maintenant signalé 887 834 cas au total sur plus de 14,33 millions de tests au cours des près de 15 mois depuis que l'État a annoncé son premier cas le 4 mars 2020.
L'état de 9,2 millions de personnes a également signalé 26 219 décès dus à des complications liées au COVID-19 - 23 549 confirmés et 2 670 considérés comme probables.

Le N.J. signale le plus faible nombre de nouveaux cas de COVID depuis les premières semaines de l'épidémie, avec 137 tests positifs, 7 décès

C'est le plus grand nombre de décès par habitant parmi les États américains.
Mais tous les nombres de coronavirus du New Jersey se sont considérablement améliorés ces dernières semaines alors que de plus en plus de personnes ont été vaccinées.
Plus de 4 millions de personnes qui vivent, travaillent ou étudient dans l'État ont désormais été entièrement vaccinées contre le COVID-19 sur les sites du New Jersey.

Cela comprend 91 000 résidents de l'extérieur de l'État qui ont été vaccinés dans le New Jersey. 167 000 autres résidents du New Jersey ont été vaccinés dans d'autres États.
L'État s'est fixé pour objectif de faire vacciner 70 % des 6,9 millions d'adultes du New Jersey d'ici la fin du mois.

Environ 56% ont été complètement vaccinés jusqu'à présent. Plus de 232 000 enfants âgés de 12 à 17 ans ont également été vaccinés dans le New Jersey.
Plus de 4,9 millions de personnes ont reçu au moins leur première dose sur un site du New Jersey, soit environ 54 % des 9,2 millions d'habitants de l'État.

La moyenne sur sept jours de l'État pour les nouveaux tests COVID-19 confirmés positifs est désormais de 272, soit une baisse de 42% par rapport à il y a une semaine et de 84% par rapport à il y a un mois.
Dimanche soir, 530 patients COVID-19 étaient hospitalisés dans tout l'État. Dans l'ensemble, les hospitalisations pour le virus ont diminué de 86% depuis le pic de la deuxième vague du New Jersey de 3 873 patients le 22 décembre.

Le taux de transmission à l'échelle de l'État est tombé à 0,74, contre 0,79 la veille. Tout nombre inférieur à 1 indique que l'épidémie ralentit et que chaque nouveau cas entraîne moins d'un cas supplémentaire.
Le New Jersey a également signalé 128 656 tests d'antigène positifs pendant la pandémie.

Ces cas sont considérés comme probables et les responsables de la santé ont averti que les tests d'antigène positifs pourraient chevaucher les tests PCR confirmés, car ils sont parfois administrés en tandem.
L'État a pris un certain nombre de mesures importantes la semaine dernière pour lever les restrictions sur les coronavirus, notamment en mettant fin à son mandat de masque d'intérieur et à ses exigences de distanciation sociale – bien que les personnes non vaccinées soient toujours fortement encouragées à porter des masques, tandis que les entreprises peuvent toujours exiger des masques et une distanciation sociale.
Ensuite, l'État supprimera vendredi toutes les limites de rassemblement en salle, ce qui permettra des concerts et des événements sportifs en salle à pleine capacité.

De plus, les entreprises non ouvertes au public pourront laisser leurs employés travailler sans masque s'ils ont été vaccinés à partir de ce jour.
Les responsables ont déclaré que la réouverture accélérée pourrait entraîner une augmentation des cas et des hospitalisations, mais l'État sera en mesure de la gérer.
"Nous y allons en anticipant que nous prenons des risques gérables", a déclaré le gouverneur Phil Murphy la semaine dernière.

« Que le risque est là, mais qu’il est gérable. Il est dans notre capacité de prendre ces mesures en toute sécurité et de manière responsable. Surtout pour s'assurer que nous n'allons jamais déborder nos hôpitaux.

»
RESSOURCES CORONAVIRUS : Traqueur de carte en direct | Bulletin | Page d'accueil

Hospitalisations

Lundi soir, 530 patients ont été hospitalisés pour des cas confirmés ou suspects de COVID-19 dans les hôpitaux du New Jersey, soit quatre de moins que la nuit précédente, selon les données de l'État.
Cela comprenait 111 en soins critiques ou intensifs (huit de moins que la veille), avec 66 sous ventilateurs (deux de moins).
Il y avait 48 patients COVID-19 sortis lundi.

À titre de comparaison, les hospitalisations ont culminé à plus de 8 300 patients lors de la première vague de la pandémie en avril 2020 et à plus de 3 800 lors de la deuxième vague en décembre.

Cas scolaires

Le New Jersey a signalé 281 épidémies de coronavirus à l'école, qui ont entraîné 1 263 cas parmi les étudiants, les enseignants et le personnel scolaire cette année scolaire, selon les données de l'État.
L'État définit les épidémies dans les écoles comme des cas où les traceurs de contacts ont déterminé qu'au moins deux élèves ou membres du personnel de l'école ont attrapé ou transmis COVID-19 en classe ou lors d'activités académiques à l'école.

Ces chiffres n'incluent pas les élèves ou le personnel soupçonnés d'avoir été infectés en dehors de l'école ou les cas qui ne peuvent pas être confirmés comme des épidémies à l'école.
Il y a environ 1,4 million d'élèves et d'enseignants des écoles publiques à travers l'État, bien que les méthodes d'enseignement au milieu de l'épidémie aient varié, certaines écoles enseignant en personne, certaines utilisant un format hybride et d'autres restant entièrement à distance.
Murphy a déclaré que son décret autorisant l'enseignement virtuel dans le New Jersey pendant la pandémie ne serait pas renouvelé au-delà de cette année scolaire, ce qui mettra officiellement fin à l'option d'apprentissage virtuel à l'automne.

Mais le gouverneur a déclaré que les étudiants seront probablement toujours tenus de porter des masques au début de la prochaine année universitaire.

RÉpartition par Âge

Répartis par âge, les 30 à 49 ans constituent le plus grand pourcentage de résidents du New Jersey qui ont attrapé le virus (30,9%), suivis des 50-64 (22,4%), 18-29 (19,9%), 65 -79 (10%), 5-17 (10,1%), 80 ans et plus (4,4%) et 0-4 (2,1%).
En moyenne, le virus a été plus mortel pour les résidents plus âgés, en particulier ceux souffrant de maladies préexistantes.

Près de la moitié des décès dus au COVID-19 dans l'État se sont produits parmi les résidents de 80 ans et plus (45,5%), suivis des 65-79 (33,7%), 50-64 (16,3%), 30-49 (4,1%), 18-29 (0,4%), 5-17 (0%) et 0-4 (0%).
Au moins 8 054 des décès dus au COVID-19 dans l'État se sont produits parmi les résidents et les membres du personnel des maisons de soins infirmiers et d'autres établissements de soins de longue durée, selon les données de l'État.
Il y a des épidémies actives dans 132 établissements, entraînant 1 195 cas actifs parmi les résidents et 1 784 parmi les membres du personnel.

Ces chiffres ont ralenti à mesure que les vaccinations se poursuivent dans les installations.

Chiffres mondiaux

Au début de mardi après-midi, il y avait eu plus de 170 millions de tests COVID-19 positifs dans le monde, selon un décompte en cours de l'Université Johns Hopkins. Plus de 3,5 millions de personnes sont décédées de complications liées au coronavirus.

Les États-Unis ont signalé le plus grand nombre de cas, avec plus de 33 millions, et le plus grand nombre de décès, avec plus de 594 500.
Notre journalisme a besoin de votre soutien. Veuillez vous inscrire aujourd'hui à NJ.

com.
Brent Johnson peut être atteint à [email protected].