Logo Samsung au magasin de Shanghai. Un conglomérat multinational sud-coréen.

Samsung Electronics a annoncé mercredi qu'il prévoyait une baisse de ses revenus globaux pour les trois mois se terminant en juin en raison de la pandémie de coronavirus.

Samsung au deuxième trimestre et au second semestre

Le virus, qui cause la maladie Covid-19, a infecté plus de 3,1 millions de personnes dans le monde en quelques mois et en a tué plus de 216 000.

Samsung a averti que les ventes et les bénéfices des smartphones et des téléviseurs « devraient diminuer considérablement car le COVID-19 affecte la demande et conduit à des fermetures de magasins et d'usines dans le monde entier ». Il a ajouté qu'il était possible qu'il retarde ou réduise son investissement dans la technologie 5G.

Néanmoins, Samsung a annoncé son intention d'aller de l'avant avec le lancement de nouveaux modèles pour ses smartphones pliables et le Galaxy Note au cours du second semestre malgré des incertitudes persistantes.

D'autres sociétés technologiques, dont Apple, ont émis des avertissements similaires alors que le ralentissement économique mondial provoqué par l'épidémie de virus oblige les gens à réduire leurs dépenses non essentielles.

Mais alors que des millions de personnes dans le monde sont contraintes de rester à l'intérieur, la principale activité de mémoire à but lucratif de Samsung devrait en bénéficier.

Le géant de la technologie a déclaré qu'il s'attend à une demande continue et robuste pour ses puces utilisées dans les serveurs et les PC alors que plus de personnes travaillent à domicile, consomment du contenu en streaming et participent à l'éducation en ligne. Les composants de mémoire de Samsung sont utilisés dans les centres de données, les PC et les smartphones.

Selon Sanjeev Rana, analyste principal chez CLSA, les fabricants de puces mémoire bénéficient d'investissements dans des centres de données par des sociétés comme Amazon, Microsoft et Google.

« Pour le moment, je pense que cette tendance va se poursuivre », a-t-il déclaré mercredi à « Squawk Box » sur CNBC. « Nous avons une forte visibilité sur les commandes et les prix du deuxième trimestre. Nous pensons que les prix, en particulier pour le serveur DRAM, augmenteront de 20% à 30%. »

La mémoire DRAM est utilisée dans les ordinateurs et les serveurs pour exécuter différentes applications en même temps.

Dans la perspective du deuxième trimestre, la société s'attend à ce que l'activité de mémoire reste solide, mais le bénéfice global devrait diminuer par rapport au trimestre précédent, car COVID-19 aura un impact significatif sur la demande de plusieurs de ses produits de base.

Au-delà du deuxième trimestre, Rana a déclaré qu'il y avait moins de visibilité sur la façon dont la demande et le prix des puces de mémoire affecteront les bénéfices des entreprises comme Samsung, mais il s'attend à ce que les chiffres du troisième trimestre « se maintiennent bien ». Une fois la crise de Covid-19 terminée, il pourrait y avoir une certaine décélération de la demande au second semestre, a-t-il expliqué.

De son côté, Samsung a annoncé une perspective optimiste pour le secteur de la mémoire.

« Dans la perspective du deuxième trimestre, la société s'attend à ce que l'activité de mémoire reste solide, mais les bénéfices globaux devraient diminuer par rapport au trimestre précédent, car COVID-19 aura un impact significatif sur la demande pour plusieurs de ses produits de base », a déclaré Samsung dans un communiqué. .

Samsung a ajouté qu'au cours du second semestre, des incertitudes persisteront car « la durée et l'impact de la pandémie restent inconnus ».

Pour les trois mois terminés en mars, Samsung a annoncé que son bénéfice d'exploitation était de 6,45 billions de won coréens (près de 5,3 milliards de dollars), conformément aux prévisions antérieures, les revenus de l'activité mémoire compensant la faiblesse de sa division électronique grand public et de ses activités d'affichage. Les revenus ont atteint 55,33 milliards de wons.

Les actions de Samsung ont renoncé à des gains antérieurs de 0,6% pour s'échanger de 0,2%.