Des responsables de la santé russes ont déclaré mardi lors d'une réunion du gouvernement que les nouveaux plans de lutte contre la pandémie de COVID-19 en Russie comprenaient la vaccination des citoyens contre le virus chaque année dans le cadre d'une tactique d'immunité collective.

© Sergei Malgavko/TASS via Getty Images
SIMFEROPOL, CRIMÉE, RUSSIE, 29 JUIN 2021 : un agent de santé remplit une seringue avec le vaccin Gam-COVID-Vac (sous le nom de marque Sputnik V) contre le nouveau coronavirus avant de vacciner les employés de la chaîne de bars BnB, au BnB Boys Bar.

Le ministre de la Santé Mikhail Murashko a déclaré que le ministère avait publié des directives pour faire face à la "situation épidémiologique défavorable en Russie" en permettant à ceux qui ont contracté le COVID-19 de recevoir un vaccin six mois après leur rétablissement, et des rappels pour les personnes qui avaient déjà reçu le vaccin six mois. mois après leur première dose.

Erreur de chargement

Murashko a déclaré que les plans pour gérer la récente vague d'infections et de décès dus au virus en Russie consistaient à "atteindre l'immunité et la stabilisation du troupeau", après quoi "la vaccination (contre le coronavirus) sera effectuée une fois par an".
Pour plus de reportages de l'Associated Press, voir ci-dessous.
Murashko n'a fourni aucune donnée soutenant le besoin de rappels six mois après la première vaccination. La vice-Première ministre Tatyana Golikova a cependant fait référence à des "études internationales et russes" montrant que l'immunité chez ceux qui se sont remis du virus persiste pendant six mois en moyenne et diminue progressivement après 9 à 12 mois.
Les nouvelles directives interviennent alors que les infections montent en flèche en Russie et que les taux de vaccination sont à la traîne par rapport à de nombreux autres pays.
Vidéo : la Russie tiendra ses promesses en matière de vaccins, déclare le RDIF (Bloomberg)

La Russie tiendra ses promesses en matière de vaccins, déclare le RDIF

Cliquez pour agrandir

SUIVANT

Le groupe de travail de l'État russe sur les coronavirus a signalé plus de 20 000 nouvelles infections au COVID-19 par jour depuis jeudi dernier, soit plus du double de la moyenne début juin. Mardi, 20 616 nouvelles contagions ont été enregistrées et 652 décès – le bilan quotidien le plus élevé de la pandémie.
La Russie a été parmi les premières au monde à annoncer et déployer un vaccin contre le coronavirus l'année dernière, mais n'a depuis inoculé qu'une fraction de ses 146 millions d'habitants. Murashko a déclaré mardi que plus de 23 millions de personnes – un peu plus de 15% – avaient reçu au moins une injection de vaccin.
Entravés par une hésitation généralisée face aux vaccins et une capacité de production limitée, les taux de vaccination en Russie ont augmenté ces dernières semaines, après que les autorités de nombreuses régions aient rendu les injections obligatoires pour les employés de certains secteurs, tels que les bureaux du gouvernement, la vente au détail, les soins de santé, l'éducation, les restaurants et autres les industries.
Mais un pic de la demande a été rapidement suivi par des informations faisant état de pénuries dans un certain nombre de régions russes, et certains experts se sont demandé si la Russie disposerait de suffisamment de vaccins pour tout le monde.
Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Denis Manturov, a déclaré mardi qu'à ce jour, 36,7 millions de séries de quatre vaccins contre le coronavirus développés au niveau national avaient été mises en circulation en Russie, et que 30 millions de plus devraient être produites en juillet.

© Sergei Malgavko/TASS via Getty Images
SIMFEROPOL, CRIMÉE, RUSSIE 29 JUIN 2021 : un employé de la chaîne de barres BnB fait mesurer sa tension artérielle avant de recevoir une injection du vaccin Gam-COVID-Vac (sous la marque Sputnik V) contre le nouveau coronavirus, au BnB Boys Bar. Sergueï Malgavko/TASS via Getty Images

Articles Liés

Commencez votre essai Newsweek illimité

Continuer la lecture

Afficher des articles complets sans bouton « Continuer la lecture » ​​pendant {0} heures.