Le Royaume-Uni fera don de 100 millions de doses excédentaires de vaccin contre le coronavirus au monde au cours de l'année prochaine, a annoncé le Premier ministre aujourd'hui (11 juin 2021).

L'engagement précède le sommet du G7, qui commence aujourd'hui à Cornwall. La semaine dernière, le Premier ministre a demandé à ses collègues dirigeants du G7 d'aider à vacciner le monde entier d'ici la fin de l'année prochaine.

Le Royaume-Uni fera don de 100 millions de doses de vaccin contre le coronavirus

Lors du sommet, les dirigeants mondiaux devraient annoncer qu'ils fourniront au moins 1 milliard de doses de vaccin contre le coronavirus au monde grâce au partage des doses et au financement et établiront un plan pour étendre la fabrication de vaccins afin d'atteindre cet objectif.

Le Royaume-Uni fera don de 5 millions de doses d'ici la fin septembre, à partir des semaines à venir, principalement pour une utilisation dans les pays les plus pauvres du monde. Le Premier ministre s'est également engagé à faire don de 95 millions de doses supplémentaires au cours de l'année prochaine, dont 25 millions de plus d'ici fin 2021. 80% des 100 millions de doses iront à COVAX et le reste sera partagé bilatéralement avec les pays dans le besoin.

En partageant 5 millions de doses dans les semaines à venir, le Royaume-Uni répondra à une demande immédiate de vaccins pour les pays les plus touchés par le coronavirus sans retarder l'achèvement de notre programme de vaccination national initial.

En vaccinant plus de personnes dans le monde, non seulement nous contribuerons à mettre fin à la pandémie mondiale de coronavirus, mais nous réduirons les risques pour les personnes au Royaume-Uni. Cela comprend la réduction significative de la menace posée par les variantes résistantes aux vaccins émergeant dans les zones où les épidémies sont à grande échelle.

Le Royaume-Uni a aidé à établir COVAX l'année dernière et est son quatrième donateur, s'engageant à verser 548 millions de livres sterling au programme. COVAX a jusqu'à présent fourni 81 millions de doses à 129 des pays les plus pauvres du monde. 96% d'entre eux étaient le vaccin Oxford-AstraZeneca, dont le développement a été financé par le Royaume-Uni.

Avec le soutien du gouvernement britannique, Oxford-AstraZeneca distribue ses vaccins à but non lucratif dans le monde. Grâce à cet engagement, un demi-milliard de personnes ont reçu jusqu'à présent une dose du vaccin Oxford-AstraZeneca.

Le Premier ministre a déclaré :

Depuis le début de cette pandémie, le Royaume-Uni a ouvert la voie dans les efforts visant à protéger l'humanité contre cette maladie mortelle. Il y a plus d'un an, nous avons financé le développement du vaccin Oxford-AstraZeneca sur la base qu'il serait distribué à prix coûtant pour le monde.

Ce modèle sans précédent, qui place les gens au-dessus du profit, signifie que plus d'un demi-milliard de doses ont été administrées dans 160 pays à ce jour.

Grâce au succès du programme de vaccination du Royaume-Uni, nous sommes désormais en mesure de partager certaines de nos doses excédentaires avec ceux qui en ont besoin. Ce faisant, nous ferons un pas de géant pour vaincre cette pandémie pour de bon.

Au sommet du G7, j'espère que mes collègues dirigeants prendront des engagements similaires afin qu'ensemble, nous puissions vacciner le monde d'ici la fin de l'année prochaine et reconstruire mieux du coronavirus.

Au G7, les dirigeants discuteront également de la manière d'étendre l'offre de vaccins à l'échelle internationale, le Premier ministre demandant au groupe d'encourager les sociétés pharmaceutiques à adopter le modèle Oxford-AstraZeneca consistant à fournir des vaccins à prix coûtant pendant la durée de la pandémie. Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson se sont déjà engagés à partager 1,3 milliard de doses à but non lucratif avec les pays en développement.

Les dirigeants devraient discuter de moyens supplémentaires pour soutenir les pays confrontés à des urgences aiguës de coronavirus et mettre en place des mécanismes pour prévenir de futures pandémies. Cela fait suite aux engagements pris lors de la réunion virtuelle des dirigeants du G7 plus tôt cette année.

Cela s'ajoutera aux 10 milliards de livres sterling déjà engagés cette année.

Les doses que le Royaume-Uni a annoncé qu'il donnerait aujourd'hui proviendront de l'offre excédentaire attendue au Royaume-Uni. Le chiffre de 100 millions a été calculé sur la base du total nécessaire pour vacciner la population britannique, en tenant compte de la possibilité de détection de futures souches résistantes aux vaccins et de perturbations potentielles de notre approvisionnement.

Plus tard cette année, le Royaume-Uni accueillera également la conférence des Nations Unies sur le changement climatique, la COP26. Aujourd'hui, le Royaume-Uni annonce également qu'afin de permettre à davantage de représentants de participer en toute sécurité, nous travaillerons pour fournir des vaccins aux délégations accréditées qui ne pourraient pas les obtenir autrement. Nous explorons avec l'ONU et nos partenaires comment nous pouvons travailler ensemble pour proposer cette offre.

Cela signifie que les pays les plus touchés par le changement climatique seront mieux à même de participer pleinement aux discussions sur la création d'un avenir plus vert pour la planète.