Comme nous l'avons signalé précédemment, le 9 juin 2021, le California Occupational Safety and Health ("Cal/OSHA") Standards Board ("le Conseil") a retiré ses propositions de révisions antérieures à la Division of Occupational Safety and Health (Cal/OSHA) Normes temporaires d'urgence COVID-19 (" ETS "), revenant effectivement à l'ETS d'origine approuvé en novembre 2020. Une semaine plus tard, cependant, le 17 juin 2021, le Conseil a approuvé des révisions de l'ETS (" ETS révisée ") qui, entre autres, s'aligner sur les directives actuelles du California Department of Public Health ("CDPH") et des Centers for Disease Control and Prevention ("CDC") en ce qui concerne l'éloignement physique et l'utilisation de couvre-visages pour les personnes vaccinées.

Un décret exécutif. a permis à la réglementation d'entrer en vigueur immédiatement, contournant ainsi la période d'approbation habituelle de 10 jours par le Bureau du droit administratif.

L'ETS révisée s'applique à tous les employés et lieux de travail à l'exception (1) des lieux de travail avec un seul employé qui n'a pas de contact avec les autres ; (2) les employés travaillant à domicile ; et (3) les employés couverts par le règlement sur les maladies transmissibles par aérosol (ATD).

Alors, quoi de neuf et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

En vertu de l'ETS révisée, les employeurs doivent toujours, entre autres exigences, (i) maintenir un programme écrit de prévention COVID-19 efficace, (ii) fournir aux employés une formation COVID-19 ; (iii) assurer le maintien du salaire aux employés exclus du lieu de travail en raison de la COVID-19 (à quelques exceptions près) ; (iv) poursuivre les protocoles de dépistage quotidien ; (v) poursuivre les protocoles de nettoyage (avec quelques modifications) ; et (vi) suivre la loi statutaire et les directives obligatoires concernant les efforts de traçage, de suivi et de réponse à tout cas ou épidémie de COVID-19 sur le lieu de travail.

Un certain nombre d'exigences et de restrictions antérieures ont toutefois été assouplies. Les modifications importantes apportées à l'ETS révisé sont les suivantes  :

  • Employés entièrement vaccinés n'ont pas besoin de porter de couvre-visage sur le lieu de travail (sauf en cas d'épidémie), mais peuvent choisir de le faire et les employeurs doivent fournir des masques faciaux sur demande.

  • Employés entièrement vaccinés et les employés qui sont testés au moins une fois par semaine plus besoin de suivre les directives de distanciation physique.

  • Employés qui ne sont pas complètement vaccinés doit toujours porter un couvre-visage à l'intérieur ou dans des véhicules, sous réserve de certaines exceptions limitées ; la distanciation physique, cependant, n'est requise qu'à l'intérieur et lorsque l'employé ne porte pas de couvre-visage.

  • Les employeurs doivent fournir des respirateurs (par exemple, masque N95) sur demande pour une utilisation volontaire à tous les employés qui ne sont pas complètement vaccinés et qui travaillent à l'intérieur ou dans des véhicules avec plus d'une personne, quel que soit le statut vaccinal des autres personnes dans le bureau ou le véhicule (Cal/OSHA a indiqué qu'une vidéo de formation sur l'utilisation et l'ajustement des respirateurs est à venir) ;

  • Aucune distanciation physique ou exigence de barrière quel que soit le statut vaccinal des employés, sauf pendant une épidémie (définie comme 3 cas ou plus dans un groupe d'employés exposés sur une période de 14 jours) ou une épidémie majeure (définie comme 20 cas ou plus dans un groupe d'employés exposés sur une période de 30 jours). période de jour). Aux fins d'identification d'une épidémie ou d'une épidémie majeure, les cas sont limités à ceux parmi les employés sur le lieu de travail.

  • Les employeurs doivent offrir des tests COVID-19 sans frais pour les employés pendant le temps de travail rémunéré aux  : employés non vaccinés qui présentent des symptômes de COVID-19 ou ont été en contact étroit avec un cas de COVID-19 au travail ; employés vaccinés symptomatiques qui ont été en contact étroit avec un cas de COVID-19 au travail ; et tous les employés en cas d'épidémie majeure au travail.

  • Test COVID-19 pendant une épidémie nécessite des tests immédiats sur les employés non vaccinés et exposés, puis à nouveau une semaine plus tard ; et par la suite, les employeurs doivent rendre les tests COVID-19 disponibles une fois par semaine pour tous les employés exposés qui restent jusqu'à la fin de l'épidémie. Les tests ne sont pas requis pour les employés exposés entièrement vaccinés.

  • La période de quarantaine requise suite à un contact étroit avec un cas de COVID-19 ne s'appliquera pas aux employés (i) qui sont entièrement vaccinés et asymptomatiques ou (ii) qui se sont rétablis du COVID-19 au cours des 90 derniers jours.

Documentation des employés " entièrement vaccinés "

Afin de profiter des dispositions moins strictes relatives aux employés entièrement vaccinés, un employeur doit avoir une documentation du statut vaccinal d'un employé sur la base de la nouvelle définition de " complètement vacciné ". Un employeur peut choisir de traiter tous les employés comme non vaccinés au lieu d'avoir un processus de documentation. Cal/OSHA a publié des FAQ, qui décrivent les options acceptables suivantes pour documenter le statut de vaccination  :

  • Les employés fournissent une preuve de vaccination (carte de vaccination, image de la carte de vaccination ou document de soins de santé indiquant le statut de vaccination) et l'employeur conserve une copie.

  • Les employés fournissent une preuve de vaccination. L'employeur tient un registre des employés qui ont présenté des preuves, mais pas le dossier de vaccination lui-même.

  • Les employés attestent eux-mêmes leur statut vaccinal et l'employeur tient un registre des personnes auto-attestées.

Selon la FAQ Cal/OSHA, les employeurs ne sont pas tenus de se renseigner sur le statut vaccinal d'un employé. Si le statut vaccinal d'un employé est inconnu, l'employeur doit considérer l'employé comme non vacciné.

Ce que cela signifie pour les employeurs

Les employeurs californiens couverts par l'ETS révisé sont fortement encouragés à  :

  1. Examiner leurs protocoles de sécurité COVID-19 et décider de ce qui fonctionne le mieux pour leurs lieux de travail, en gardant à l'esprit que les employeurs sont autorisés, mais pas obligés, de faire des exceptions pour les employés entièrement vaccinés ;

  2. Réviser leurs plans de prévention COVID-19 écrits pour refléter tous les changements qu'ils ont apportés (un plan modèle mis à jour de Cal/OSHA est prévu) ; et

  3. Mettre à jour les formations sur la sécurité COVID-19, pour incorporer les changements dans l'ETS révisé, en particulier pour les personnes entièrement vaccinées.

Ressources supplémentaires  : Cal/OSHA a publié des FAQ et des conseils intitulés Ce que les employeurs doivent savoir sur les révisions recommandées pour fournir des conseils supplémentaires sur l'ETS révisé.

© 2021 Epstein Becker & Green, C.P. Tous droits réservés. National Law Review, Volume XI, Numéro 173