Par la suite, le PSJH a formé son groupe de travail COVID-19 Pharmacy Clinical Council (COVID Workgroup) le 25 mars 2020. Ce groupe a réuni l'équipe de direction de la pharmacie, des médecins de première ligne, des pharmaciens et d'autres professionnels de la santé des sept régions géographiques. servi par PSJH.

Ce groupe a commencé à se réunir chaque semaine le 25 mars, via une conférence Web sécurisée, pour discuter des nouvelles données cliniques émergentes concernant les options de traitement, la sécurité des patients et la recherche actuelle sur le COVID-19.
Le groupe de travail COVID est une équipe multidisciplinaire construite au sein de la structure existante des services cliniques de la pharmacie. Il collabore avec le comité PSJH System Pharmacy and Therapeutics (P&T), les présidents de la gestion des antimicrobiens (AMS), l'équipe System Pharmacy Informatics et le Infectious Disease Clinical Decision Team (CDT) & Critical Care CDT.

Résumé de la réponse au COVID-19 du service clinique de pharmacie du système PSJH

Chaque membre du groupe de travail est issu d'un comité de pratique clinique mature et connaît le flux de travail du P&T. Le résultat a été un rapport synergique d'expérience professionnelle et d'analyse, complété par un nombre toujours croissant de preuves cliniques.
Le groupe de travail COVID a pleinement évalué les lignes directrices pertinentes des associations professionnelles et des agences gouvernementales.

2-5 Le groupe de travail a également évalué toute nouvelle preuve clinique pertinente publiée dans la littérature anglaise et chinoise.
Par la suite, le groupe de travail a rédigé une directive intitulée «Considérations pour les médicaments liés à la ventilation des patients atteints de COVID-19». L'AMS et l'ID CDT ont rédigé une directive intitulée «Providence St.

Joseph Health Guidance for SARS-CoV-2 (COVID-19) Positive in Patients adultes non enceintes et hospitalisés »et l'a présenté au groupe de travail COVID.
Après un examen attentif, le groupe de travail a voté pour présenter les deux documents au conseil clinique de la pharmacie et au système P&T pour une adaptation à l'échelle du système. Les deux documents d'orientation ont été approuvés par le système P&T pour distribution au sein du PSJH.

Les deux documents d'orientation ne sont pas contraignants. Ces documents sont créés pour l'examen interne de la division pharmaceutique du PSJH concernant les patients en soins aigus admis pour COVID-19. Les pharmaciens sont invités à travailler en étroite collaboration avec leurs équipes médicales locales, y compris, mais sans s'y limiter, les intensivistes, les pneumologues, les maladies infectieuses (DI) et les spécialistes de la médecine d'urgence, tout en traitant les patients COVID-19.

La clause de non-responsabilité suivante s'applique aux deux documents de directives:

  • Tous les médicaments inclus dans ce document ont des effets indésirables potentiels. Veuillez travailler en étroite collaboration avec vos équipes médicales locales, y compris, mais sans s'y limiter, les intensivistes, les pneumologues, les ID et les spécialistes en médecine d'urgence, tout en traitant les patients COVID-19
  • Une évaluation du bénéfice par rapport au risque doit être faite avant tout traitement. Tout traitement doit être évalué au cas par cas, sous la direction de l'équipe médicale
  • La durée du traitement paralysie, sédation et analgésie est déterminée par l'équipe médicale qui est en charge du patient spécifique et sera spécifique au patient.

    Tous les exemples d'algorithmes ici ne spécifient pas la durée du traitement

  • Les ensembles d'ordres spécifiques à une maladie peuvent contenir un ou plusieurs médicaments avec des paramètres et / ou des plages de dosage qui diffèrent de ces directives générales. De tels écarts ont été examinés cliniquement et ne doivent pas être considérés en dehors de la norme de soins
  • La priorité doit être donnée à tous les paramètres fournis par le fournisseur ou aux instructions de définition d'ordres spécifiques à une maladie avant de faire référence à ce document
  • Dans les situations d'urgence, une dose initiale plus élevée et une titration rapide peuvent être cliniquement indiquées
  • Ce document n'approuve aucun traitement spécifique et ne constitue pas une directive de pratique clinique

Les pénuries de médicaments étaient un autre problème abordé par le groupe de travail. En raison de la forte demande et de l'offre limitée de médicaments sédatifs, analgésiques et de blocage neuromusculaire, le groupe de travail a établi les méthodologies suivantes pour conserver les médicaments clés:

  • Utilisez les niveaux de sédation efficaces les plus bas.

    Interrompre et / ou diminuer la dose chez les patients présentant une sédation excessive

  • Évaluer fréquemment les objectifs de sédation et de sevrage / réduction, au moins tous les jours
  • Utilisez des bolus IV d'opioïdes et / ou de sédatifs, utilisez la perfusion avec parcimonie
  • Maximisez le réglage du ventilateur avant d'utiliser des niveaux de sédation plus élevés
  • Envisager un bolus NMBA IV sur perfusion pour les patients atteints de SDRA
  • Envisagez l'utilisation de GN ou par voie entérale d'opioïdes et de sédatifs
  • Envisagez des traitements d'appoint qui peuvent épargner le NMBA et les agents sédatifs / analgésiques
  • Envisagez une thérapie multimodale pour le contrôle de la douleur
  • Les médicaments pour l'utilisation expérimentale du COVID-19 ont été intégrés au système de dossier de santé électronique du PSJH pour aider à guider la prescription. L'accès à ces médicaments était réglementé par les équipes de direction des pharmacies locales et les enquêteurs de l'étude

Ils ont été limités pour une utilisation hors formulaire et aucun de ces médicaments n'a été ajouté au formulaire du système PSJH en tant que traitements COIVD-19. Cependant, la majorité des médicaments mentionnés dans les documents d'orientation, tels que l'hydroxychloroquine, la chloroquine, l'azithromycine et le tocilizumab figuraient déjà sur le formulaire du PSJH pour d'autres indications.

Le 5 mars 2020, des panels de remdesivir EPIC à usage expérimental et compassionnel ont été construits et des instructions ont été envoyées aux équipes médicales et pharmaceutiques du système. Le remdesivir a été ajouté au système de dossier de santé électronique sous deux catégories: usage compassionnel et usage de médicaments à l'étude.
Les protocoles de dosage et le schéma posologique ont été fournis par Gilead.

Les prestataires et les pharmaciens ont été formés à l'utilisation de procédures spéciales pour saisir les ordonnances d'usage compassionnel. Deux nouvelles options d'entrée ont été intégrées au système à des fins d'étude.
À la lumière du paysage en constante évolution des traitements COVID-19, le groupe de travail COVID continue d'examiner et d'évaluer fréquemment les nouvelles options de traitement, l'efficacité des médicaments, les données sur l'innocuité et la tolérabilité, et de mettre à jour toutes les recommandations avec de nouvelles preuves.

Le 8 mars 2020, le directeur du PCS et les présidents du SPT ont soutenu l'utilisation d'inhalateurs multidoses (MDI) au lieu de nébuliseurs pour les patients COVID-19 positifs et PUI, afin de minimiser la fréquence d'entrée dans la chambre des patients et de réduire les risques du personnel. Le 10 mars 2020, La pharmacie, les soins respiratoires, les soins infirmiers et la prévention des infections ont soumis la recommandation à utiliser des inhalateurs doseurs (MDI) pour tous les patients sous investigation de COVID-19 ou COVID positif. Ceci est approuvé par PSJH COVID-19 EOC le 12 mars.

Le 18 mars 2020, le directeur du PCS a évalué les preuves fournies par le ministre français de la Santé, la FDA et l'EMA, et a déterminé qu'il n'y avait aucune raison cliniquement valable pour les patients positifs au COVID-19 d'éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). ). Cette information a été communiquée aux responsables du système médical et de la pharmacie.

Le 21 mars 2020, le résumé du traitement déclaré COVID-19 a été rédigé et distribué. Le résumé comprenait les médicaments suivants. Ce résumé reflétait les meilleures informations dont nous disposions à l'époque.

Le 25 mars 2020, le groupe de travail COVID-19 Pharmacy Clinical Council a été formé. Le groupe a voté qu'il n'y avait pas de données suffisantes pour recommander d'arrêter d'utiliser l'ibuprofène pour les patients positifs au COVID-19 et a recommandé au PSJH de suivre les recommandations de la FDA et de l'EMA concernant l'utilisation des AINS.
Dans le même temps, le groupe de travail COVID a commencé à travailler sur un régime de soins de soutien pour les patients sous ventilation.

Le régime de soins de soutien comprenait des médicaments pour la sédation liée au COVID-19, le blocage neuromusculaire pour la ventilation (à la fois d'induction et d'entretien) et la gestion de la douleur.
Le 15 avril 2020, les considérations relatives aux médicaments liés à la ventilation des patients COVID-19 ont été finalisées et approuvées par le conseil clinique de la pharmacie et les présidents du système P&T. Ce document comprenait la gestion de la douleur, la sédation et les médicaments de blocage neuromusculaire pour les patients ventilés COVID-19.

La clause de non-responsabilité de ce document indiquait que ce document a été créé par le PSJH Pharmacy Clinical Council, sous la direction du Critical Care CDT et du Pharmacy Governance Council. Ce document était destiné à l'examen interne de la division pharmaceutique du PSJH concernant les patients en soins de courte durée admis pour COVID-19.
Le 22 avril, le groupe de travail a approuvé la recommandation du directeur de PCS: «Aucune preuve claire du bénéfice de la vitamine C et du zinc dans le COVID-19.

» Le 7 mai 2020, «Remplacer l'héparine SQ par l'énoxaparine SQ pour la prophylaxie de la TVP dans le protocole des patients adultes en soins de courte durée» a été approuvé par le conseil clinique de la pharmacie et le président du système P&T.
Ce protocole a réduit de 50% la fréquence d'administration du traitement prophylactique de la TVP chez les patients COVID-19. Le 11 mai 2020, la dernière révision du guide PSJH pour le SRAS-CoV-2 (COVID-19) positif chez les patientes adultes non enceintes et hospitalisées a été publiée au sein du PSJH.

Le 19 juin 2020, le groupe de travail COVID, en collaboration avec AMS, ID CDT, le CDT de soins critiques, le système P&T et le conseil clinique de la pharmacie, a activement examiné les nouvelles preuves de l'essai RECOVERY, afin de déterminer le lieu du traitement pour la dexaméthasone. Une autre décision attend la publication complète des données de l'essai RECOVERY. Le groupe travaille également activement à l'élimination de l'hydroxychloroquine et de la chloroquine de tous les protocoles de traitement COVID-19.

Référence

  1. Humphreys, S.Z. Les cliniciens de première ligne enquêtent sur les traitements contre le COVID-19.

    Pharmacie Times. 25 mars 2020. Extrait de: https://www.

    pharmacytimes.com/news/covid-19-an-overview-of-reported-investigational-pharmaceutical-treatments

  2. Organisation mondiale de la santé. Prise en charge clinique d'une infection respiratoire aiguë sévère (SARI) en cas de suspicion de maladie COVID-19.

    Orientations provisoires, 13 mars 2020. Extrait de: https://www.who.

    int/publications-detail/clinical-management-of-severe-acute-respiratory-infection-when-novel-coronavirus-(ncov)-infection- est suspecté

  3. Alhazzani W, Møller MH, Arabi YM et coll. Campagne Surviving Sepsis: Lignes directrices sur la prise en charge des adultes gravement malades atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) [published online ahead of print, 2020 Mar 27]. Crit Care Med.

    2020; 10.1097 / CCM.0000000000004363.

    doi: 10.1097 / CCM.0000000000004363

  4. Bureau général de la Commission nationale de la santé Bureau de l'administration de la MTC de l'État.

    Nouveau plan de diagnostic et de traitement de la pneumonie à coronavirus (7e édition provisoire). Extrait de: http://www.gov.

    cn/zhengce/zhengceku/202003/04/5486705/files/ae61004f930d47598711a0d4cbf874a9.pdf

  5. Considérations ASHP pour la hiérarchisation des médicaments pour les patients ventilés mécaniquement dans les unités de soins intensifs: http://in.providence.

    org/sss/departments/cps/Tools%20%20Resources/COVID-19/COVID-19%20PCC%20Workgroup%20Minutes/ Niveaux% 20Médication% 20Considérations% 20for% 20Mécaniquement% 20Ventilé% 20Patients_ASHP% 20Resource.pdf