(CNN) – Tout comme de nombreux pays dans le monde commençaient à assouplir leurs restrictions aux frontières, des rapports faisant état d'une variante de coronavirus nouvellement détectée en Afrique du Sud ont fait claquer à nouveau nombre de ces portes.

Différents pays et territoires ont adopté des approches différentes pour empêcher la propagation de cette nouvelle variante.

Restrictions de voyage par pays suite à l'épidémie de variante Omicron Covid-19

Les informations les plus récentes sont ci-dessous, mais sachez que les gouvernements peuvent modifier leurs réglementations à tout moment. Revenez pour d'autres mises à jour.

Angola

L'Angola a annoncé samedi qu'il fermerait ses frontières avec sept pays d'Afrique australe afin d'empêcher la propagation de la nouvelle variante Omicron, selon les médias officiels.

La frontière angolaise sera fermée à l'Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho, Eswatini, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie et le Zimbabwe seront fermés jusqu'au 5 janvier 2022.

Argentine

Les passagers entrant en Argentine qui se sont rendus n'importe où sur le continent africain au cours des 14 jours précédant leur arrivée dans le pays doivent subir une quarantaine obligatoire de 14 jours à l'atterrissage.

Ils doivent également justifier d'une vaccination complète et d'un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant le départ. À leur arrivée en Argentine, ils doivent subir un test d'antigène. Les voyageurs qui ne sont pas citoyens ou résidents de l'Argentine devront prouver qu'ils ont une assurance maladie qui couvrira Covid-19.

Australie

Les autorités australiennes ont suspendu tous les vols entrants et sortants vers le Botswana, Eswatini, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe pendant au moins 14 jours et ont interdit aux étrangers ayant des antécédents de voyage vers ces endroits au cours des deux semaines précédentes à partir de entrant.

Des règles de quarantaine sont toujours en place pour les quelques personnes autorisées à entrer dans le pays. Les citoyens australiens et les titulaires de visas entièrement vaccinés peuvent entrer, mais les étrangers doivent se mettre en quarantaine dans un hôtel jusqu'à 14 jours. Certains habitants sont autorisés à se mettre en quarantaine à la maison, mais chaque État a ses propres directives.

Pendant ce temps, l'État de Tasmanie interdit aux personnes ayant séjourné à l'étranger – à l'exception de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande – d'entrer.

Brésil

Le chef d'état-major de la présidence brésilienne, Ciro Nogueira, a déclaré que les frontières aériennes de son pays avec l'Afrique du Sud, le Botswana, le Swatini, le Lesotho, la Namibie et le Zimbabwe étaient désormais fermées.

La mesure, annoncée vendredi, est intervenue malgré le fait que le président Jair Bolsonaro avait précédemment déclaré qu'il ne soutiendrait pas de telles fermetures de frontières.

Canada

Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, a annoncé que tout non-Canadien ayant séjourné en Afrique du Sud, au Mozambique, en Namibie, au Zimbabwe, au Botswana, au Lesotho et/ou à Eswatini à partir du 12 novembre se verra interdire l'entrée dans le pays. Les citoyens canadiens ou résidents permanents qui ont séjourné dans l'un de ces pays seront toujours autorisés à rentrer chez eux, mais avec des règles strictes  : ils doivent avoir un test PCR négatif pour embarquer sur leur vol vers le Canada, doivent passer un autre test de virus à leur arrivée, mettre en quarantaine à un hôtel jusqu'à ce qu'ils aient un résultat de test négatif confirmé, puis mis en quarantaine à leur résidence pendant encore 14 jours.

Cambodge

Toute personne ayant visité le Botswana, l'Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Malawi, l'Angola et/ou la Zambie au cours des 21 derniers jours se verra refuser l'entrée dans le pays à compter du 2 décembre.

Chili

Le Chili a interdit l'entrée à toute personne ayant passé du temps au cours des 14 derniers jours au Botswana, à Eswatini, au Lesotho, au Mozambique, en Namibie, en Afrique du Sud et au Zimbabwe. Les résidents du Chili qui ont été dans l'un des territoires touchés doivent se soumettre à des tests à leur arrivée et être mis en quarantaine pendant sept jours.

Chine

Un pays qui n'apporte pas de changements majeurs au milieu des nouvelles d'Omicron est la Chine, probablement en raison du fait que ses restrictions de voyage sont déjà extrêmement strictes avec peu ou pas d'étrangers capables d'entrer dans le pays. Zhong Nanshan, l'un des principaux experts en maladies respiratoires et conseiller du gouvernement, a déclaré que la Chine n'avait pas l'intention de prendre de "mesures majeures" en réponse à la variante Omicron.Hong Kong, quant à lui, a renforcé ses restrictions déjà strictes, interdisant tout étranger qui s'est rendu en Afrique du Sud, au Botswana, à Eswatini, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, en Namibie et au Zimbabwe au cours des 21 derniers jours. Tous les résidents de Hong Kong arrivant des pays d'Afrique australe devront passer sept jours dans une installation de quarantaine gouvernementale où ils subiront quotidiennement des tests de dépistage du virus et seront surveillés par des professionnels de la santé. Après les sept jours, ils devront continuer la quarantaine pendant 14 jours dans un hôtel désigné.

Danemark

Le Danemark a déconseillé à ses citoyens tout voyage en Angola, au Malawi, en Afrique du Sud, au Lesotho, à Eswatini, au Mozambique, au Zimbabwe, au Botswana et en Namibie, et a introduit un régime obligatoire de quarantaine et de tests pour toute personne qui les a visités au cours des 10 derniers jours.

Selon le ministère danois des Affaires étrangères, tous les voyageurs qui ont séjourné dans l'un des sept pays dans les 10 jours avant leur entrée au Danemark doivent être testés et placés en isolement pendant 10 jours après leur entrée. L'isolement peut être rompu au 6ème jour après deux tests PCR négatifs (aux jours 4 et 6).

Les étrangers sans résidence permanente au Danemark doivent avoir un motif valable pour voyager au Danemark et ne peuvent entrer que s'ils peuvent présenter un test PCR négatif effectué au maximum 72 heures avant l'heure d'entrée, selon le ministère des Affaires étrangères.

Egypte

L'Égypte a déclaré avoir interrompu les vols directs en provenance d'un certain nombre de pays d'Afrique australe, notamment : l'Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie et Eswatini.

Fidji

Les Fidji renforcent leurs réglementations frontalières. Les pays d'Afrique australe figuraient déjà sur sa "liste rouge", mais désormais, seuls les citoyens fidjiens peuvent entrer dans le pays s'ils ont été dans l'un des pays de la liste rouge. De plus, ils devront désormais être mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée, avec des tests PCR effectués aux jours 5 et 12.

Riaz Hassan, porte-parole du ministère fidjien de la Santé et des Services médicaux.

La France

La France a suspendu tous les vols en provenance d'Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de Namibie et d'Eswatini.

Allemagne

L'Allemagne a interdit tous les vols en provenance du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe.

Grèce

La Grèce n'autorisera que les voyages essentiels en provenance d'Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, de Namibie, du Mozambique, d'Eswatini, de Zambie et du Malawi, a annoncé vendredi le ministère de la Santé du pays dans un communiqué.

Les voyageurs devront avoir un permis spécial des ambassades grecques locales et des missions diplomatiques pour voyager, a indiqué le ministère, ajoutant qu'à leur arrivée, ils seront testés et placés dans des hôtels de quarantaine pendant 10 jours, après quoi ils seront à nouveau testés.

Inde

À partir du 1er décembre, tous les passagers internationaux doivent soumettre un formulaire d'auto-déclaration à un portail gouvernemental en ligne qui comprend un historique de voyage de 14 jours et un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant leur départ, selon les directives émises par le ministère indien de la Santé.

Les voyageurs en provenance de pays considérés comme « à risque » seront désormais également soumis à des tests et à une surveillance supplémentaires, y compris un test PCR à leur arrivée. Ils devront également se mettre en quarantaine à domicile pendant sept jours.

Au 26 novembre, les pays « à risque » comprenaient l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, ainsi que des « pays d'Europe dont le Royaume-Uni », le Brésil, le Bangladesh, la Chine, Maurice, la Nouvelle-Zélande, Singapour, Hong Kong et Israël.

Indonésie

L'Indonésie dit qu'elle interdit l'arrivée de tout étranger ayant passé du temps au cours des 14 derniers jours en Afrique du Sud, au Botswana, en Namibie, au Zimbabwe, au Lesotho, au Mozambique, à Eswatini et au Nigeria. Tout ressortissant indonésien ayant voyagé dans ces pays devra être mis en quarantaine pendant 14 jours à son arrivée.

Irlande

L'Irlande dit qu'elle impose une quarantaine obligatoire à toute personne arrivant du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie, d'Afrique du Sud et du Zimbabwe. Les résidents irlandais en provenance des pays touchés seront autorisés à s'isoler chez eux.

Israël

Israël a la particularité d'être le premier pays à fermer ses frontières à la suite de l'annonce de la variante Omicron moins de trois mois après que le pays du Moyen-Orient a commencé à autoriser le retour des touristes. Les citoyens israéliens peuvent revenir dans le pays mais devront se mettre en quarantaine, même si complètement vacciné.

Italie

L'Italie a restreint l'arrivée de toute personne ayant séjourné en Afrique du Sud, au Lesotho, au Botswana, au Zimbabwe, au Mozambique, en Namibie et à Eswatini au cours des 14 derniers jours.

Japon

Depuis le 30 novembre, les frontières du Japon sont fermées à tous les non-ressortissants, y compris les étudiants internationaux, les résidents de courte durée (ceux qui sont déjà dans le pays peuvent rester) ou les personnes rendant visite à leur famille.

Koweit

Le Koweït a interrompu samedi les vols commerciaux directs en provenance d'Afrique du Sud, de Namibie, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, du Lesotho, d'Eswatini, de Zambie et du Malawi, et a déconseillé tout voyage, en particulier vers l'Afrique australe. Les ressortissants koweïtiens en provenance des pays touchés doivent passer sept jours en quarantaine, tandis que les non-Koweïtiens ne seraient pas autorisés à entrer dans les 14 jours suivant leur visite dans les pays énumérés.

Maldives

Les touristes qui ont voyagé ou transité pendant plus de 12 heures à travers l'Afrique du Sud, la Namibie, le Mozambique, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe et Eswatini au cours des 14 derniers jours se verront refuser l'entrée dans le pays à partir de dimanche, a déclaré le ministère de la Santé.

Les ressortissants des Maldives et les titulaires de visas de longue durée en provenance de ces pays seront toujours autorisés à entrer, mais devront subir une quarantaine obligatoire de 14 jours avec dépistage du virus.

Malte

Malte a interdit les voyages à destination et en provenance de l'Afrique du Sud, de la Namibie, du Lesotho, du Botswana, d'Eswatini et du Zimbabwe.

Maroc

Le Royaume du Maroc a suspendu tous les vols internationaux entrants pour une période de deux semaines à compter du 29 novembre à minuit.

Pays-Bas

Les Pays-Bas ont imposé une interdiction de vol dans la région de l'Afrique australe à la suite de rapports faisant état de la nouvelle variante. Toute personne entrant aux Pays-Bas qui s'est rendue dans l'un de ces pays est tenue de se mettre en quarantaine dans un hôtel sélectionné par le gouvernement. Deux personnes ont déjà été arrêtées pour avoir enfreint cette politique.

Népal

À compter du 3 décembre, le Népal ne délivrera plus de visas touristiques aux passagers d'Afrique du Sud, du Botswana, du Zimbabwe, de Namibie, du Lesotho, d'Eswatini, du Mozambique, du Malawi et de Hong Kong.

Le ministère de la Santé du pays a recommandé aux Népalais de ne pas voyager à l'étranger, sauf s'il s'agit d'une situation urgente, mais il n'y a aucune interdiction pure et simple en place pour les passagers sortants.

Nouvelle-Zélande

Seuls les citoyens néo-zélandais sont autorisés à voyager depuis l'Afrique du Sud, la Namibie, le Zimbabwe, le Botswana, le Lesotho, l'Eswatini, les Seychelles, le Malawi et le Mozambique à partir de 23h39. heure locale le 28 novembre.

Les voyageurs de ces pays sont tenus de rester en quarantaine d'isolement géré pendant 14 jours et de subir des tests, a déclaré le ministre néo-zélandais de la réponse au Covid-19, Chris Hipkins, dans un communiqué.

Oman

Oman a suspendu les vols entrants en provenance des pays suivants : Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Zimbabwe, Lesotho, Eswatini et Mozambique, selon les médias locaux.

Toute personne ayant visité les sept pays au cours des 14 derniers jours sera également interdite d'entrée.

Pakistan

Le Pakistan a annoncé samedi qu'il fermerait ses frontières aux arrivées d'Afrique du Sud, de Hong Kong, du Mozambique, de Namibie, du Lesotho et du Botswana. Les citoyens pakistanais revenant des pays touchés seront autorisés à entrer s'ils sont vaccinés et produisent des résultats négatifs avant et après le voyage.

Philippines

Les Philippines ont suspendu les vols entrants en provenance d'Afrique du Sud, du Botswana, de la Namibie, du Zimbabwe, du Lesotho, d'Eswatini et du Mozambique jusqu'au 15 décembre.

Russie

Depuis le 28 novembre, les non-Russes qui ont voyagé au Botswana, en Eswatini, au Lesotho, à Madagascar, au Mozambique, en Namibie, en Afrique du Sud, en Tanzanie et au Zimbabwe ne sont pas autorisés à entrer dans le pays. Les ressortissants russes qui se sont rendus dans l'un de ces pays – ou à Hong Kong, en Chine continentale, en Israël ou au Royaume-Uni – sont autorisés à entrer mais sont tenus de passer un test PCR à leur arrivée et de s'isoler jusqu'à ce qu'ils aient une confirmation résultat négatif.

Rwanda

Le Rwanda a annoncé dimanche une suspension temporaire des vols directs à destination et en provenance de l'Afrique australe. Toute personne arrivant des pays touchés devra être mise en quarantaine pendant sept jours.

Arabie Saoudite

L'Arabie saoudite a suspendu ses liaisons aériennes avec l'Afrique du Sud, la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, le Lesotho et Eswatini. Toute personne ayant passé l'un des 14 derniers jours dans les pays touchés se verra interdire l'entrée. Les citoyens saoudiens qui ont visité la région doivent se mettre en quarantaine pendant cinq jours à leur arrivée.

Singapour

Les arrivées en provenance d'Afrique du Sud, du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie et du Zimbabwe sont fortement restreintes à partir du 28 novembre.

Toute personne qui n'est pas titulaire d'un passeport ou d'un permis de séjour singapourien et qui a visité au moins l'un de ces pays ne sera pas autorisée à entrer à Singapour ou à y transiter par l'aéroport. Les citoyens et résidents singapouriens qui ont visité l'un des pays peuvent toujours rentrer chez eux mais sont soumis à une quarantaine de 10 jours.

Espagne

Les passagers arrivant en Espagne en provenance du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie, d'Afrique du Sud et du Zimbabwe devront être mis en quarantaine pendant 10 jours, avec la possibilité de quitter l'isolement après un test de dépistage du virus le septième jour. Les nouvelles règles seront en place pendant 14 jours et pourraient être prolongées davantage.

Les passagers résidents de l'UE, de l'espace Schengen, d'Andorre, de Monaco, du Vatican et d'El Marino, et qui transitent par l'Espagne pour rejoindre ces pays, sont exemptés des nouvelles règles, ainsi que les membres d'équipage des compagnies aériennes.

Sri Lanka

Le Sri Lanka a interdit l'arrivée de tout étranger ayant séjourné en Afrique du Sud, au Botswana, au Lesotho, en Namibie, au Zimbabwe et à Eswatini au cours des 14 derniers jours. Les citoyens sri-lankais arrivant des pays énumérés doivent passer 14 jours en quarantaine à la maison.

Thaïlande

Les autorités thaïlandaises ont confirmé qu'elles interdiraient les voyages en provenance du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Malawi, du Mozambique, de Namibie, d'Afrique du Sud et du Zimbabwe à partir de décembre.

dinde

La Turquie a interdit vendredi les arrivées en provenance du Botswana, d'Afrique du Sud, du Mozambique, de Namibie et du Zimbabwe.

Émirats arabes unis

Dubaï restreint les voyageurs en provenance ou en transit d'Afrique du Sud, du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie, d'Afrique du Sud et du Zimbabwe, selon la compagnie aérienne Emirates.

Les vols de passagers au départ de Dubaï vers les pays énumérés sont toutefois autorisés, selon le communiqué.

Royaume-Uni

Six pays ont été ajoutés à la liste "rouge" du Royaume-Uni : l'Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho, Eswatini, le Zimbabwe et la Namibie. Les citoyens britanniques ou irlandais ou les résidents permanents revenant d'un pays figurant sur la liste rouge doivent se mettre en quarantaine dans un hôtel pendant 10 jours, quel que soit leur statut vaccinal. Les citoyens d'autres pays qui ont visité une destination figurant sur la liste rouge ne pourront pas du tout entrer.

À partir de 4 heures du matin le 6 décembre, seuls les citoyens et résidents britanniques et irlandais seront autorisés à voyager depuis le Nigéria et devront s'isoler dans une installation de quarantaine gérée.

Un jour plus tard, les arrivants en provenance de pays ne figurant pas sur la liste rouge devront passer un test de pré-départ, quel que soit leur statut vaccinal.

Toute personne entrant au Royaume-Uni doit désormais se mettre en quarantaine jusqu'à ce qu'elle reçoive les résultats d'un test PCR effectué lors de son deuxième jour dans le pays. Toute personne testée positive fait face à une quarantaine de 10 jours.

États-Unis

Le président Joe Biden a déclaré "J'ai décidé que nous allions être prudents", avant d'annoncer des restrictions contre les non-ressortissants entrant aux États-Unis en provenance d'Afrique du Sud, du Botswana, du Zimbabwe, de Namibie, du Lesotho, d'Eswatini, du Mozambique et du Malawi.

Viêt Nam

Le Vietnam a suspendu les arrivées internationales en provenance d'Afrique du Sud, du Botswana, de Namibie, du Zimbabwe, d'Eswatini, du Lesotho et du Mozambique, ainsi que la délivrance de visas pour les passagers en provenance de ces pays, ont rapporté les médias officiels.