La région du Grand Darwin est entrée dans une période de confinement de 48 heures après la détection de quatre nouveaux cas de COVID-19 liés à une mine d'Australie centrale.

Points clés:

  • Le verrouillage de 48 heures s'applique aux zones communales de Darwin, Palmerston et Litchfield
  • Une épidémie liée à une mine éloignée est passée à cinq cas
  • Les gens ne peuvent quitter leur domicile que pour cinq raisons

Le centre commercial Smith Street dans le CBD de Darwin était désert et les volets des magasins ont été baissés lorsque le verrouillage est entré en vigueur à 13h00, heure locale.
Mais de longues files d'attente se sont formées dans les supermarchés autour du Top End alors que les gens défiaient les instructions de ne pas paniquer pour acheter.

Dans le cadre du verrouillage, les habitants des zones de gouvernement local de Darwin, Palmerston et Litchfield, y compris la zone rurale de Darwin, ne seront autorisés à quitter leur domicile que pour cinq raisons :

  • Traitement médical, y compris les tests de coronavirus et les vaccinations
  • Pour obtenir des biens et services essentiels
  • Pour les travaux essentiels
  • Pour une heure d'exercice dans un rayon de 5km
  • Prodiguer des soins aux personnes incapables de subvenir à leurs besoins

Les masques doivent être portés à l'extérieur de la maison.
"Le Territoire du Nord est maintenant confronté à sa plus grande menace depuis le début de la crise du COVID", a déclaré M. Gunner.

"Je ne peux pas exclure que le confinement soit plus long.
"Je ne peux pas exclure d'étendre les limites du verrouillage. S'il doit être plus long, s'il doit être plus large, ce le sera."

Les territoriaux ne sont pas autorisés à voyager, y compris entre les États, sauf pour ces raisons.
MISES À JOUR EN DIRECT: Lisez notre blog pour les dernières nouvelles sur la pandémie de COVID-19Les quatre nouveaux cas sont tous liés à un travailleur d'une importante mine d'or d'Australie centrale qui a été testé positif au COVID-19 tard vendredi soir.
Deux des nouveaux cas se trouvent sur le site de la mine Granites dans le désert de Tanami, l'un s'est depuis rendu en Nouvelle-Galles du Sud et est géré par les autorités sanitaires de cet État, et l'autre a volé de la mine à Darwin avant de rentrer chez lui à Palmerston vendredi.

La mine d'or Granites se trouve dans le désert de Tanami.(ABC News: Caddy Brain
)Les deux cas positifs sur le site minier sont en cours de transfert vers l'installation de quarantaine de Howard Springs.
M.

Gunner a déclaré que l'homme de Palmerston, 64 ans, avait été en contact avec sa femme et sa fille, et tous les trois entrent maintenant en quarantaine.
Les autorités ont déclaré que 80 passagers de l'avion de l'homme, qui sont considérés comme des "contacts à haut risque", sont également contactés et envoyés en quarantaine.
Les autorités sont de plus en plus convaincues qu'elles ont affaire à la variante Delta hautement infectieuse du virus.

"Il y a quatre choses qui nous font peur"

M. Gunner a déclaré que les traceurs de contacts font face à de multiples inconnues alors qu'ils se précipitent pour empêcher une épidémie.
"Il y a quatre choses qui nous font peur.

Ils sont inacceptables pour nous à ce stade", a-t-il déclaré.
Il a déclaré que 14 personnes qui se sont rendues à Darwin après avoir travaillé à la mine pendant la période où le travailleur était censé être contagieux restent portées disparues.
"Bien que nous n'ayons pas leurs informations, la chose la plus sûre à faire est de supposer le pire : supposer qu'ils sont positifs et supposer qu'il y a des sites d'exposition", a déclaré M.

Gunner.
Le ministre en chef Michael Gunner a déclaré que le Territoire du Nord était confronté à sa plus grande menace de coronavirus.(ABC News : Michael Franchi
)Le contrôleur de territoire Jamie Chalker a déclaré qu'il pensait que certaines des 14 personnes pourraient camper hors de portée.

"Nous menons une litanie d'enquêtes pour essayer d'identifier leurs emplacements et entrer en contact avec eux", a-t-il déclaré.
M. Gunner a déclaré que deux contacts étroits du cas initial avaient accepté de s'isoler mais étaient depuis devenus injoignables.

"Nous les traquons de toute urgence, mais encore une fois, pour être sûrs, nous supposons le pire", a-t-il déclaré.
"Troisièmement, tout ce que nous voyons indique qu'il s'agit de la variante Delta hautement infectieuse.
"Enfin, nous nous attendons à plus de cas et nous ne nous attendons pas à ce qu'ils soient aussi clairs que les nouveaux cas ce matin.

"Il y a beaucoup plus de chances que tout nouveau cas ait des sites d'exposition, ce qui rend le travail de traçage et de test beaucoup plus important."

Points de contrôle routiers établis

M. Chalker a déclaré qu'une opération de police était en cours pour assurer le respect des restrictions.

"Nous aurons [roadblocks] sur nos routes principales pour s'assurer que les gens respectent les instructions en ce qui concerne toute personne cherchant à entrer sur le territoire.
"Si vous n'avez pas déjà établi d'adresse de bonne foi que vous êtes en mesure de vous conformer aux instructions, l'entrée dans la région du Grand Darwin vous sera refusée à ce moment-là."
Le contrôleur de territoire Jamie Chalker a de nouveau exhorté les gens à ne pas paniquer pour acheter.

(ABC News : Michael Franchi
)Il a également déclaré qu'aucun test positif n'avait été renvoyé dans aucune des communautés du territoire.
Les autorités ont déclaré que les non-territoriaux peuvent quitter la région mais pourraient être soumis à des restrictions entre les États.
Les territoriaux de la région du Grand Darwin sont invités à respecter les restrictions, à rester chez eux et à suivre les conseils mis à jour par le gouvernement.

"Ces instructions sont en place pour vous protéger, pour protéger votre famille, vos amis, il nous incombe à tous d'y adhérer", a déclaré M. Chalker.
"Si nous faisons cela, nous pourrons peut-être traverser cela beaucoup plus rapidement que d'autres juridictions n'ont eu à endurer."

M. Chalker a de nouveau exhorté les gens à ne pas paniquer pour acheter dans les supermarchés et a déclaré que les chaînes d'approvisionnement existantes étaient adéquates.
Une hotline mise en place pour répondre aux questions sur les nouvelles restrictions est joignable au 1800 193 111.

Toute personne présentant des symptômes dans l'ensemble du NT est invitée à se faire tester.

Ce qu'il faut savoir sur le coronavirus :

Chargement du formulaire...