Washington. et qu'est-ce que cela signifie pour des programmes comme la sécurité sociale et l'assurance-maladie ? Un nouveau rapport de la National Academy of Social Insurance fournit un cadre pour relier les différents facteurs affectant la trajectoire de la pandémie et les résultats qui ont un impact et continueront d'avoir un impact sur les programmes d'assurance sociale, y compris l'assurance-chômage et l'indemnisation des accidents du travail. Les effets directs et les résultats de la pandémie – y compris les cas, les hospitalisations, les décès, les invalidités et le chômage – affectent considérablement le financement, les prestations et l'équité de la sécurité sociale, de l'assurance-maladie et d'autres programmes. (Accédez au rapport complet de 26 pages via le site Web de l'Académie.)

Réunis à la fin de l'automne 2020, les membres du groupe de travail épidémiologique du groupe de travail COVID-19 de l'Académie sont  :

Neil R. Powe, MD, Université de Californie, San Francisco et Hôpital général de San Francisco; Donald Berwick, MD, Institute for Healthcare Improvement et ancien administrateur des Centers for Medicare & Medicaid Services ; Benjamin Djulbegovic, MD, PhD, Ville de l'espoir; Diane Havlir, MD, Université de Californie, San Francisco et San Francisco General Hospital; Jay Himmelstein, MD, Faculté de médecine de l'Université du Massachusetts; Paula Lantz, PhD, Université du Michigan; Mark McClellan, MD, PhD, Duke University et ancien administrateur des Centers for Medicare & Medicaid Services, et ancien commissaire de la Food and Drug Administration des États-Unis ; David Michaels, PhD, Université George Washington et ancien secrétaire adjoint du Travail pour la sécurité et la santé au travail; Jewel Mullen, MD, Université du Texas et ancien sous-secrétaire adjoint principal à la Santé, Département américain de la Santé et des Services sociaux ; Jennifer Nuzzo, DrPH, Johns Hopkins Center for Health Security et Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health; Julia Raifman, ScD, Université de Boston; George Rutherford, MD, Université de Californie, San Francisco; David Weber, MD, École de médecine de l'Université de Caroline du Nord (UNC) et hôpitaux UNC.

Le groupe de travail sur l'épidémiologie a examiné une douzaine de variables clés qui affectent de manière significative les résultats de la pandémie à court et à long terme et les impacts sur les programmes d'assurance sociale. Le rapport propose des scénarios optimistes, probables et pessimistes (basés sur des données disponibles en avril 2021). Le rapport indique également à quel point nous ne savons toujours pas. Par exemple, nous manquons toujours de données nationales de haute qualité sur la transmission du COVID-19 sur le lieu de travail. La prévalence du handicap nécessite également des recherches supplémentaires, ainsi que l'impact de la pandémie sur les communautés de couleur.

« La pandémie offre l'occasion de travailler sur les défis de la planification de l'avenir et de réfléchir aux infrastructures de politique sanitaire et économique de manière intégrée », a déclaré le Dr Neil Powe, président du groupe de travail sur l'épidémiologie. «En travaillant ensemble, nous mettrons en place une base plus solide, et peut-être même de nouveaux programmes d'assurance sociale, afin de pouvoir prévenir certains des dommages que cette pandémie a causés aux populations, en particulier aux communautés marginalisées, raciales ou ethniques minoritaires.»

La deuxième phase du groupe de travail COVID-19 passera à un groupe de travail sur la traduction des politiques. Les membres de ce deuxième groupe de travail seront annoncés en juin 2021. Le groupe de travail publiera plusieurs notes tout au long de 2021. Pour en savoir plus, veuillez contacter William Arnone, directeur général de l'Académie.org.

  • Groupe de travail COVID-19 - Rapport du groupe de travail sur l'épidémiologie