Alors que l'Assemblée législative de Louisiane entre dans la deuxième semaine de sa session 2021, au moins 68% des législateurs disent avoir été vaccinés contre le COVID-19, selon une enquête menée par The Advocate | Le Times-Picayune.
Parmi 142 législateurs interrogés, 98 ont déclaré qu'ils s'étaient prévalus du coup, tandis que 30 ont déclaré qu'ils n'avaient pas encore été vaccinés. Une poignée a déclaré qu'ils s'étaient récemment rétablis du COVID-19 et prévoyaient de prendre le vaccin bientôt.

Les deux législateurs les plus puissants - le président de la Chambre Clay Schexnayder, R-Gonzales et le président du Sénat Page Cortez, R-Lafayette - ont refusé de dire s'ils avaient été vaccinés. Ils ont rejoint une douzaine d’autres législateurs du GOP qui n’ont pas répondu à la question, certains qualifiant l’enquête d’atteinte à la vie privée.
La Chambre a 104 de son contingent habituel de 105 membres présents - un siège est vacant jusqu'aux élections du 24 avril de samedi - et le Sénat compte 39 membres.

La plupart des législateurs de la Louisiane ont reçu un vaccin COVID-19; voir qui a, n'a pas

Un seul représentant n'était pas disponible pour être interrogé.

Le gouverneur John Bel Edwards a appelé les législateurs à s'attaquer aux inégalités exposées par la pandémie de coronavirus en passant une série de priorités ...

Les législateurs sont descendus à Baton Rouge la semaine dernière pour la première fois depuis que les vaccins sont entrés sur le marché, une évolution qui a permis à l'Assemblée législative de revenir à un semblant de normalité: les législateurs se sont assis côte à côte dans des salles de comité bondées, les lobbyistes ont aligné les couloirs du Capitole de l'État, et le public pouvait à nouveau regarder le processus législatif se dérouler en personne. Tous sont tenus de porter des masques pour entrer dans le bâtiment, bien que peu de masques restent allumés toute la journée.

Le représentant d'État Tony Bacala, R-Praireville, a déclaré que la disponibilité des vaccins a permis aux législateurs de «travailler ensemble sans avoir la hache COVID suspendue au cou». Les législateurs et leur personnel ont pris une longueur d'avance sur les vaccinations lorsque le gouverneur John Bel Edwards a élargi l'admissibilité le 2 mars.
Les vaccinations en Louisiane ont ralenti ces dernières semaines, l'offre de doses dépassant désormais de loin la demande de rendez-vous.

La Louisiane se classe dans le dernier tiers des États dans son effort de vaccination, avec 22,4% de sa population entièrement vaccinée, selon les données fédérales.
Certains législateurs considèrent qu'il est de leur responsabilité de se faire vacciner, d'autant plus que l'État commence à intensifier sa propre campagne de persuasion à la base.

L’assemblée législative de Louisiane débute sa réunion de deux mois à midi lundi, se réunissant de nouveau pour élaborer un budget, s’attaquer aux changements fiscaux et diviser 3,2 bi de dollars…

«Je suis un législateur et je suis censé montrer la voie ici», a déclaré le représentant Larry Bagley, R-Stonewall.

"Pourquoi tu ne l'obtiendrais pas? C'est la seule façon dont nous allons combattre le COVID ... Cela ne va pas simplement disparaître."
"L'ensemble de la communauté médicale a déclaré que pour fonctionner en tant que société, nous devons nous faire vacciner", a déclaré le sénateur Louie Bernhard, R-Nachitoches. "Chacun a le droit de prendre sa propre décision à ce sujet, mais c'est un exemple que nous pourrions donner sans trop de problèmes."

Alors même qu’ils ouvraient la porte à une session législative assez régulière, les vaccins se sont avérés être un sujet politiquement polarisant parmi les législateurs de Louisiane, et une série de lois a été introduite en réaction à son déploiement.
Un récent sondage de LSU a indiqué que l'hésitation pourrait s'inscrire dans une logique partisane, 40% des républicains auto-identifiés disant qu'ils ne se feront pas vacciner, contre seulement 13% des démocrates.
Parmi les 94 législateurs du GOP élus à l'Assemblée législative de Louisiane, 60% ont déclaré qu'ils avaient été ou seraient bientôt vaccinés.

Ceux qui s'opposent le plus au vaccin eux-mêmes sont politiquement à l'extrême droite.
Le représentant Danny McCormick, R-Oil City, a publié une vidéo sur Facebook la semaine dernière dans laquelle il a présenté trois raisons pour lesquelles le public ne devrait pas recevoir le vaccin COVID-19: «Numéro un: les gens essaient de vous intimider pour l'obtenir. Numéro deux: les gens essaient d'utiliser la peur pour vous faire obtenir.

Numéro trois: ils essaient de vous culpabiliser en vous faisant vacciner. »
McCormick a déclaré qu'il n'avait pas besoin du vaccin parce qu'il avait déjà le COVID-19, bien que les experts médicaux ne sachent pas encore combien de temps les anticorps durent et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis recommandent les vaccinations, que vous ayez ou non COVID-19.

Fanfares jouant lors d'un événement de 24 heures sur le vaccin contre le coronavirus au volant.

Doses livrées aux pêcheurs commerciaux à quelques minutes des quais. Surgir …

House Bill 103, déposé par McCormick, permettrait à ceux qui souffrent de «blessures ou de décès résultant» d'un vaccin COVID-19 requis de poursuivre des entités publiques ou privées qui ont exigé ce vaccin pour l'entrée, l'emploi, l'admission ou le service.
Une autre proposition, House Bill 489, de la représentante Kathy Edmonston, R-Gonzales, interdirait aux gouvernements des États ou locaux de discriminer sur la base d'un statut vaccinal, bien que les écoles soient exemptées.

Dans une interview, Edmonston, ancienne membre du Conseil d'État de l'enseignement primaire et secondaire, a déclaré qu'elle n'irait pas «à moins d'un pied du vaccin», le qualifiant de «trop expérimental».
Le projet de loi 198 du Sénat, du sénateur Stewart Cathey Jr., R-Monroe, interdirait aux bâtiments appartenant à l'État de refuser l'entrée à ceux qui ne sont pas vaccinés.

Obtenez de notre part les détails de la politique de la Louisiane une fois par semaine. Inscrivez-vous aujourd'hui.

Le Dr Joe Kanter, le responsable de la santé de l'État, a déclaré qu'il ne remettrait jamais en question la décision d'une personne de se faire vacciner, mais a ajouté que les législateurs de l'État jouent un rôle en donnant le bon exemple et en communiquant les faits concernant le vaccin.

Certains législateurs ont fait référence à la désinformation sur le vaccin, qui a été particulièrement puissante sur les réseaux sociaux, dans leur décision de ne pas se faire vacciner.

Le nombre de résidents de la Louisiane qui ont terminé leur série de vaccins COVID-19 a dépassé le million pour la première fois jeudi, ce qui est rassurant…

La représentante Beryl Amedee, R-Houma, a déclaré qu'elle craignait que le vaccin ne provoque des fausses couches spontanées chez les femmes - une affirmation qui a explosé en ligne en mars mais a été rapidement démystifiée par des experts médicaux comme étant fausse.
Le sénateur Mike Fesi, R-Houma, a affirmé qu'un ami de la famille était décédé des suites du vaccin, bien qu'un porte-parole du ministère de la Santé de Louisiane ait déclaré que l'État n'avait confirmé aucun décès dû à l'un des vaccins administrés en Louisiane.

Le gouverneur démocrate John Bel Edwards a déclaré que la partisanerie qui s'était dégagée autour des vaccins n'avait pas de sens, et a souligné que l'administration Trump avait joué un rôle déterminant dans le développement du vaccin en un temps record.
"Cela n'a tout simplement pas de sens pour moi, mais je vais continuer à faire appel à eux", a déclaré Edwards. "Pour tendre la main et avoir une conversation, avec une source de confiance, un médecin, quelqu'un, de sorte que s'ils peuvent articuler une question ou un motif d'hésitation, alors cela peut être résolu, afin que cette personne puisse se protéger et protéger les autres."

Le Département de la santé de l'État commence à intensifier ces efforts de sensibilisation et s'est associé à des groupes civiques, des églises et d'autres «sources fiables» à travers l'État pour cibler les secteurs de recensement avec le taux de participation le plus bas.
Certains dirigeants politiques se contentent de rester en dehors de ces conversations.
«Je ne veux pas que mes électeurs soient influencés d'une manière ou d'une autre par ma décision», a déclaré le représentant Jonathan Goudeau, R-Lafayette, qui a refusé de répondre s'il avait été vacciné.

«C'est une question de santé privée dont je ne voudrais pas discuter publiquement», a déclaré le représentant Philip Tarver, R-Lake Charles.
Même si les politiciens entrent dans la mêlée, il est peu probable qu'ils suscitent beaucoup de confiance de la part du public en ce qui concerne les problèmes de santé publique. Une enquête récente du Louisiana Public Health Institute a révélé que les «personnalités publiques» étaient la source d'information la moins fiable parmi ceux qui hésitent à se faire vacciner.

Parmi les 30 législateurs qui n’ont pas été vaccinés, cinq ont déclaré qu’ils s’étaient récemment rétablis du COVID-19 et qu’ils avaient définitivement prévu de se faire vacciner à l’avenir: la sénatrice Katrina Jackson, D-Monroe; Le représentant John Illg Jr., R-River Ridge; Rep. Rhonda Butler, R-Ville Platte; Le représentant Larry Selders, D-Baton Rouge; Le sénateur Kirk Talbot, R-River Ridge.

D'autres législateurs ont déclaré qu'ils attendaient de se faire vacciner jusqu'à ce qu'il y ait plus d'informations.
"Je veux attendre encore un peu", a déclaré le représentant Marcus Bryant, D-New Iberia. "Je vais certainement le prendre, mais tout comme avec une nouvelle voiture, vous voulez vous assurer que les problèmes sont corrigés et que les rappels sont effectués avant d'acheter."

VACCINÉ (98): Le représentant Roy Daryl Adams, No Party Jackson; Représentant Tony Bacala, R-Prairieville; Représentant Larry Bagley, R-Stonewall; Représentant Stuart Bishop, R-Lafayette; Rep. Kendricks Brass, D-Vacherie; Rép. Chad Brown, D-Plaquemine; La représentante Barbara Carpenter, D-Baton Rouge; Rep.

Dewith Carrier, R-Oakdale; Représentant Gary Carter, D-Nouvelle-Orléans; Le représentant Robby Carter, D-Amite; Le représentant Wilford Carter, Sr., D-Lake Charles; Le représentant Mack Cormier, D-Belle Chasse; Le représentant Kenny Cox, D-Natchitoches; La représentante Paula Davis, R-Baton Rouge; Représentant Daryl Deshotel, R-Marksville; La représentante Mary DuBuisson, R-Slidell; Rep. Royce Duplessis, D-Nouvelle-Orléans; Représentant Michael Echols, R-Monroe; Le représentant Rick Edmonds, R-Baton Rouge; Rep.

Aimee Adatto Freeman, D-Nouvelle-Orléans; La représentante Barbara Freiberg, R-Baton Rouge; Représentant Randal Gaines, D-LaPlace; Représentant Cedric Glover, D-Shreveport; Le représentant Kyle Green Jr., D-Marrero; Rép. Lance Harris, R-Alexandria; La représentante Stephanie Hilferty, R-Metairie; Représentant Paul Hollis, R-Covington; Rep.

Jason Hughes, D-Nouvelle-Orléans; Représentant Ted James, D-Baton Rouge; Le représentant Patrick Jefferson, D-Homer; Le représentant Sam Jenkins, D-Shreveport; Représentant Michael Johnson, R-Pineville; Rép.C.T.

Johnson, D-Vidalia; Représentant Frederick Jones, D-Bastrop; Le représentant Edmond Jordan, D-Brusly; Le représentant Timothy Kerner, R-Lafitte; Le représentant Jeremy LaCombe, D-Livonia; Rep. Mandy Landry, D-Nouvelle-Orléans; Rép. Ed Larvadain III, D-Alexandrie; Représentant Rodney Lyons, D-Harvey; Représentant Tanner Magee, R-Houma; La représentante C.

Denise Marcelle, D-Baton Rouge; Le représentant Joe Marino, I-Gretna; Le représentant Jack McFarland, R-Jonesboro; Le représentant Scott McKnight, R-Baton Rouge; Représentant Dustin Miller, D-Opelousas; Représentant Gregory Miller, R-Norco; Le représentant Pat Moore, D-Monroe; Représentant Nicholas Muscarello, R-Hammond; Le représentant Richard Nelson, R-Mandeville; Rep. Candace Newell, D-Nouvelle-Orléans; Le représentant Joseph Orgeron, R-Larose; Le représentant Robert Owen, R-Slidell; Représentant Vincent Pierre, D-Lafayette; Représentant Thomas Pressly IV, R-Shreveport; Représentant Neil Riser, R-Columbus; Représentant Troy Romero, R-Jennings; Représentant Rodney Schamerhorn, R-Hornbeck; Représentant Vincent St. Blanc III, R-Franklin; Représentant Polly Thomas, R-Metairie; Représentant Francis Thompson, D-Delhi; Représentant Christopher Turner, R-Ruston; La représentante Debbie Villio, R-Kenner; Représentant William Wheat Jr.

, R-Ponchatoula; Rép. Malinda White, D-Bogalusa; Rep. Matthew Willard, D-Nouvelle-Orléans; Le représentant Mark Wright, R-Covington; Le représentant Jerome Zeringue, R-Houma; Le sénateur Mark Abraham, R-Lake Charles; Le sénateur Bret Allain, R-Franklin; Le sénateur Regina Barrow, D-Baton Rouge; Le sénateur Louie Bernard, R-Natchitoches; Le sénateur Gerald Boudreaux, D-Lafayette; Sen.

Joseph Bouie Jr., D-Nouvelle-Orléans; Le sénateur Troy Carter, D-Nouvelle-Orléans; Le sénateur Patrick Connick, R-Marrero; Sen. Cleo Fields, D-Baton Rouge; Le sénateur Franklin Foil, R-Baton Rouge; Le sénateur Jimmy Harris, D-Nouvelle-Orléans; Le sénateur Bob Hensgens, R-Abbeville; Le sénateur Sharon Hewitt, R-Slidell; Le sénateur Ronnie Johns, R-Lake Charles; Le sénateur Jay Luneau, D-Alexandrie; Le sénateur Patrick McMath, R-Covington; Le sénateur Barry Milligan, R-Shreveport; Le sénateur Fred Mills, R-Parks; Le sénateur Robert Mills, R-Minden; Le sénateur Beth Mizell, R-Franklinton; Le sénateur John Morris, R-West Monroe; Le sénateur Barrow Peacock, R-Bossier City; Sen.

Karen Carter Peterson, D-Nouvelle-Orléans; Sen Rogers Pope, R-Denham Springs; Le sénateur Ed Price, D-Gonzales; Le sénateur Mike Reese, R-Leesville; Le sénateur Gary Smith Jr., D-Norco; Le sénateur Gregory Tarver, D-Shreveport; Le sénateur Rick Ward, III, R-Port Allen; et le sénateur Bodi White, R-Baton Rouge.
NON VACCINÉ (30): Le représentant Beryl Amedee, R-Houma; Le représentant Gerald Beaullieu, R-New Iberia; Représentant Marcus Bryant, D-New Iberia; Rep.

Rhonda Butler, R-Ville Platte; Le représentant Raymond Crews, R-Bossier City; Représentant Phillip DeVillier, R-Eunice; La représentante Kathy Edmonston, R-Gonzales; La représentante Julie Emerson, R-Carencro; Rép. Leslie Farnum, R-Sulphur; Rep. Gabe Firment, R-Pollock; Le représentant Bryan Fontenot, R-Thibodaux; Le représentant Lawrence Frieman, R-Abita Springs; Représentant Valarie Hodges, R-Denham Springs; Représentant Mike Huval, pont R-Breaux; Le représentant John Illg Jr.

, R-River Ridge; Le représentant Barry Ivey, R-Baton Rouge; Le représentant Sherman Mack, R-Albany; Le représentant Danny McCormick, R-Oil City; Le représentant Wayne McMahen, R-Minden; Représentant Tammy Phelps, D-Shreveport; Représentant Alan Seabaugh, R-Shreveport; Le représentant Larry Selders, D-Baton Rouge; Le représentant Joe Stagni, R-Kenner; Le sénateur Stewart Cathey, Jr., R-Monroe; Le sénateur Heather Cloud, R-Turkey Creek; Le sénateur Mike Fesi, R-Houma; La sénatrice Katrina Jackson, D-Monroe; Le sénateur Eddie Lambert, R-Gonzales; Le sénateur Kirk Talbot, R-River Ridge; et le sénateur Glen Womack, R-Harrisonburg.
NE DIRAIT PAS (14): Représentant Ryan Bourriaque, R-Abbeville; Représentant Jean-Paul Coussan, R-Lafayette; Représentant Brett Geymann, R-Lake Charles; Le représentant Ray Garofalo, R-Chalmette; Le représentant Jonathan Goudeau, R-Lafayette; La représentante Dodie Horton, R-Haughton; Le représentant Blake Miguez, R-Erath; Le représentant Buddy Mincey Jr.

, R-Denham Springs; Le représentant Charles Owen, R-Rosepine; Représentant Clay Schexnayder, R-Gonzales; Le représentant John Stefanski, R-Crowley; Représentant Phillip Tarver, R-Lake Charles; Le sénateur Page Cortez, R-Lafayette; et le sénateur Cameron Henry, R-Metairie.
AUCUNE RÉPONSE (1): Rep. Foy Gadberry, R-West Monroe.

Les rédacteurs du bureau d'information du Capitole Will Sentell, Tyler Bridges, Sam Karlin et Mark Ballard ont contribué à ce rapport.