Le New Jersey n'a enregistré aucun décès lié au COVID-19 dans ses 71 hôpitaux jeudi – la première fois depuis le 30 juillet, a annoncé vendredi le gouverneur Phil Murphy.
"Il n'y a qu'un seul moyen de s'assurer que nous avons plus de jours comme hier : se faire vacciner", a écrit Murphy dans un tweet annonçant la nouvelle.
Cela ne signifie pas que le New Jersey – qui abrite le plus de décès par habitant parmi les États américains – n'a signalé aucun décès lié au COVID-19 vendredi.

Les autorités ont annoncé qu'il y avait 309 autres cas confirmés de coronavirus dans l'État et 12 décès confirmés supplémentaires.
Les décès signalés chaque jour par les autorités n'incluent pas toujours les décès au cours des dernières 24 heures et incluent souvent ceux qui se sont produits il y a des jours, des semaines, voire des mois et qui ont été récemment confirmés.
Mais le New Jersey, un des premiers épicentres du coronavirus, continue de signaler certains de ses nombres les plus bas de la pandémie alors que les vaccinations continuent d'aider à réprimer l'épidémie après 16 mois – même si les responsables ont récemment averti que les cas autrefois en baisse se sont maintenant aplatis, tout en exprimant la prudence sur la variante Delta du virus.

Personne n'est mort de COVID-19 dans les hôpitaux du New Jersey jeudi, a déclaré Murphy. L'État signale 12 décès supplémentaires, 309 cas au total.

Plus de 4,86 ​​millions de personnes qui vivent, travaillent ou étudient dans le Garden State, qui compte 9,2 millions d'habitants, ont maintenant été entièrement vaccinées, selon les données de l'État.
Parmi ceux-ci, plus de 4,61 millions ont été entièrement vaccinés sur les sites du New Jersey, dont plus de 103 900 résidents de l'extérieur de l'État qui ont été vaccinés ici. Plus de 251 900 habitants du New Jersey ont été vaccinés dans d'autres États.

Plus de 428 000 première et deuxième doses de vaccin administrées dans le New Jersey sont allées à des enfants de moins de 18 ans.
Plus de 5,28 millions de personnes ont reçu au moins leur première dose sur un site du New Jersey, soit environ 57 % des habitants de l'État.
La moyenne de l'État sur sept jours pour les nouveaux tests COVID-19 confirmés positifs est désormais de 197 – en baisse de 3% par rapport à il y a une semaine et à 58% par rapport à il y a un mois.

Pourtant, vendredi a marqué la première fois que l'État a signalé plus de 300 cas en une journée depuis le 4 juin.
Il y avait 302 patients hospitalisés avec COVID-19 ou des cas suspects dans le New Jersey jeudi soir – le troisième jour consécutif où ce nombre a baissé. Les hospitalisations n'avaient cessé de baisser depuis le pic de la deuxième vague de l'État, lorsque 3 873 patients étaient hospitalisés le 22 décembre.

Ils ont oscillé juste au-dessus de 300 patients au cours de la semaine dernière.
La transmission à l'échelle de l'État est tombée à 0,94, contre 0,97 la veille. Tout nombre inférieur à 1 indique que chaque nouveau cas entraîne moins d'un cas supplémentaire.

Le dernier taux de positivité à l'échelle de l'État pour samedi, la date avec les données les plus récentes, était de 1,3%.
Les responsables ont déclaré que les chiffres récents de l'État sont en grande partie déterminés par des personnes non vaccinées. Ils n'ont pas fourni de ventilation spécifique, mais ils notent que les données montrent que les vaccins se sont avérés efficaces à 99,4% contre COVID-19 dans le New Jersey, avec moins de 1% des personnes vaccinées attrapant le virus.

La commissaire à la santé de l'État, Judith Persichilli, a également déclaré cette semaine que les responsables de l'État continuaient de surveiller la variante Delta, qui, selon les autorités fédérales, est désormais la souche de coronavirus dominante aux États-Unis et pourrait provoquer une autre vague dans le pays, en particulier en mettant des endroits avec des taux de vaccination plus bas dans danger. Le New Jersey a l'un des taux de vaccination les plus élevés du pays.
Le New Jersey a connu un nombre impressionnant de morts du virus.

L'état de a maintenant signalé 26 428 décès dus à des complications liées à COVID-19 en plus de 15 mois - 23 730 confirmés et 2 698 considérés comme probables.
Au total, le Garden State a signalé 892 308 cas confirmés au total sur plus de 14,41 millions de tests depuis l'annonce de son premier cas le 4 mars 2020.
L'État a également signalé 130 135 tests d'antigène positifs pendant la pandémie.

Ces cas sont considérés comme probables et les responsables de la santé ont averti que les tests d'antigène positifs pourraient chevaucher les tests PCR confirmés, car ils sont parfois administrés en tandem.
Murphy a levé la majorité des restrictions sur les coronavirus du New Jersey, bien que les mandats de masques restent sur NJ Transit et dans les bâtiments de l'État, entre autres. Il a également mis fin à l'urgence de l'État face à la pandémie, bien qu'il conserve certains pouvoirs pour continuer à gérer la réponse de l'État.

RESSOURCES CORONAVIRUS : Traqueur de carte en direct | Bulletin | Page d'accueil

Hospitalisations

Jeudi soir, 302 patients ont été hospitalisés pour des cas confirmés ou suspects de COVID-19 dans les hôpitaux du New Jersey, soit 13 de moins que la veille, selon les données de l'État.
Cela comprenait 58 en soins critiques ou intensifs (cinq de plus que la nuit précédente), dont 28 sous ventilateurs (un de plus).
Il y avait 61 patients COVID-19 sortis jeudi.

À titre de comparaison, les hospitalisations ont culminé à plus de 8 300 patients lors de la première vague de la pandémie en avril 2020 et à plus de 3 800 lors de la deuxième vague en décembre.

Cas scolaires

Le New Jersey a signalé 281 épidémies de coronavirus à l'école, qui ont entraîné 1 263 cas parmi les étudiants, les enseignants et le personnel scolaire cette année scolaire, selon les données de l'État.
L'État définit les épidémies dans les écoles comme des cas où les traceurs de contacts ont déterminé qu'au moins deux élèves ou membres du personnel de l'école ont attrapé ou transmis le COVID-19 en classe ou lors d'activités académiques à l'école.

Ces chiffres n'incluent pas les élèves ou le personnel soupçonnés d'avoir été infectés en dehors de l'école ou les cas qui ne peuvent pas être confirmés comme des épidémies à l'école.
Il y a environ 1,4 million d'élèves et d'enseignants des écoles publiques à travers l'État, bien que les méthodes d'enseignement au milieu de l'épidémie aient varié, certaines écoles enseignant en personne, certaines utilisant un format hybride et d'autres restant entièrement à distance.
Murphy a déclaré que son décret autorisant l'enseignement virtuel dans le New Jersey pendant la pandémie ne serait pas renouvelé au-delà de cette année scolaire, ce qui mettra officiellement fin à l'option d'apprentissage virtuel à l'automne.

Mais le gouverneur a déclaré que les étudiants pourraient toujours être tenus de porter des masques au début de la prochaine année universitaire – bien qu'il ait depuis ajouté que cela pourrait changer.

RÉpartition par Âge

Répartis par âge, les 30 à 49 ans représentent le plus grand pourcentage de résidents du New Jersey qui ont attrapé le virus (30,9%), suivis des 50-64 (22,4%), 18-29 (20%), 5 -17 (10,1%), 65-79 (10%), 80 ans et plus (4,4%) et 0-4 (2,1%).
Le virus a été plus mortel pour les résidents plus âgés, en particulier ceux ayant des conditions préexistantes.

Près de la moitié des décès dus au COVID-19 dans l'État se sont produits parmi les résidents de 80 ans et plus (45,92 %), suivis des 65-79 (33,15 %), 50-64 (16,35 %), 30-49 (4,16 %), 18-29 (0,39 %), 5-17 (0 %) et 0-4 (0,02 %).
Au moins 8 062 des décès dus au COVID-19 dans l'État se sont produits parmi les résidents et les membres du personnel des maisons de soins infirmiers et d'autres établissements de soins de longue durée, selon les données de l'État.
Il y a des épidémies actives dans 30 établissements, entraînant 246 cas actifs parmi les résidents et 397 parmi le personnel.

Ces chiffres ont ralenti à mesure que les vaccinations se poursuivent dans les installations.

Chiffres mondiaux

Vendredi après-midi, plus de 180,1 millions de cas positifs de COVID-19 ont été signalés dans le monde, selon l'Université Johns Hopkins. Plus de 3,9 millions de personnes sont mortes du coronavirus.

Les États-Unis ont signalé plus de cas que tout autre pays, avec plus de 33,5 millions, et le plus grand nombre de décès, avec plus de 603 400.
Plus de 2,8 milliards de doses de vaccins ont été administrées dans le monde.
Notre journalisme a besoin de votre soutien.

Veuillez vous inscrire aujourd'hui à NJ.com.
Brent Johnson peut être atteint à bjohnson@njadvancemedia.

com.