Deux patients du Centre médical olympique COVID-19 vont mal, selon Berry

Alors que le comté de Jefferson évite actuellement les contraintes de capacité de soins de santé, le centre médical olympique basé à Port Angeles utilise 15 de ses 17 lits d'unité de soins intensifs, ont déclaré des responsables de la santé.

Sur les 15, trois sont des patients COVID-19, et les autres sont hospitalisés pour des raisons non COVID, mais les contraintes de capacité sont une source de préoccupation pour les responsables de la santé, a déclaré le Dr Allison Berry, responsable de la santé du comté de Clallam.

Deux des patients COVID-19 ICU sont sous respirateurs.

"Ils s'en sortent assez mal", a déclaré Berry. "Un peut avoir besoin d'être transféré" dans un hôpital des comtés de King ou Pierce, a déclaré Berry.

« L'une des raisons pour lesquelles vous devez être transféré est la défaillance d'un organe et le besoin de choses comme la dialyse. Cela signifie que vous avez besoin d'un niveau de soins plus élevé que ce que nous pouvons fournir ici. »

Tous les hôpitaux ont des plans d'urgence pour les moments où plus de lits de soins intensifs sont nécessaires. Actuellement, l'OMC n'a pas eu à recourir à son plan, mais si les hospitalisations continuent d'augmenter, cela pourrait, a déclaré Berry.

"Je pense que beaucoup de gens pensent que la pandémie est terminée, et ce n'est certainement pas ici", a-t-elle déclaré.

Les comtés de Clallam et de Jefferson s'efforcent de gérer les petites épidémies parmi les amis et les familles non vaccinés dans les parties les plus rurales des comtés, en particulier le sud du comté de Jefferson et le West End, ont déclaré Berry et le Dr Tom Locke, responsable de la santé du comté de Jefferson.

"Malheureusement, je m'attends à ce que cela se produise périodiquement tout au long de l'été", a déclaré Locke. « Nous aurons des épidémies parmi les ménages et les groupes de personnes non vaccinés s'ils partagent la valeur de ne pas se faire vacciner. Si c'est quelque chose qu'ils ont en commun, ils sont vraiment en danger lorsqu'ils se réunissent.

« Les protections – le masquage, la distanciation, les limites de capacité – ces choses disparaissent, donc les personnes non vaccinées doivent prendre non pas moins de précautions, mais plus de précautions, a ajouté Locke.

« Les vaccins ont été très efficaces pour ceux qui sont prêts à les prendre. »

Les responsables des deux comtés ont organisé des cliniques de sensibilisation et des cliniques pop-up pour rendre les vaccins plus disponibles dans les zones reculées de la péninsule olympique du Nord.

Dans le West End, les pharmacies et les cliniques de Forks commencent enfin à recevoir des vaccins, ce qui rendra les rendez-vous de vaccination plus accessibles pour les résidents, a déclaré Berry.

Dans le comté de Jefferson, une clinique éphémère est prévue de 9h30 à 14h. aujourd'hui à la Tri-Area Food Bank, 760, chemin Chimacum. Les vaccins Moderna et Johnson & Johnson sont disponibles.

Les walk-ins sont les bienvenus; les rendez-vous peuvent également être pris sur https://tinyurl.com/TriAreaAppointments.

Aujourd'hui et vendredi, les responsables de la santé publique du comté de Clallam offriront les vaccins Johnson & Johnson et Moderna de 11 h à 14 h 30. à la banque alimentaire de Port Angeles, 632 N. Oakridge Drive, selon le calendrier de la clinique.

Vous trouverez d'autres cliniques de vaccination dans la péninsule olympique du Nord à l'adresse www.peninsuladailynews.com/news/gamma-variant-infections-increasing-statewide.

L'État dispose d'un localisateur de vaccination sur https://vaccinelocator.doh.wa.gov, qui permet aux utilisateurs de voir où les rendez-vous sont disponibles et quel vaccin sera utilisé.

Alors que tous les résidents de l'État âgés de 12 ans et plus peuvent être vaccinés, toute personne de moins de 18 ans ne peut recevoir que le vaccin de Pfizer.

Jusqu'à présent, 81 cas ont été confirmés en juin dans le comté de Clallam, soit environ 5,66 % des 1 432 cas signalés depuis le début de la pandémie, selon les données du comté.

Le comté de Jefferson a confirmé 26 cas ce mois-ci, soit environ 5,87 % des 443 cas totaux depuis le début de la pandémie, selon les données du comté.

Vingt-cinq cas étaient actifs dans le comté de Clallam mardi avec six hospitalisés et trois aux soins intensifs. Le comté de Jefferson a eu huit cas actifs et au moins une hospitalisation.

Le comté de Clallam a enregistré 12 décès dus au COVID-19 tandis que le comté de Jefferson en a enregistré quatre.

Le comté de Clallam fait partie de la catégorie à haut risque de l'État avec un taux de cas de 82 pour 100 000 habitants au cours des deux dernières semaines en date de mardi. Alors que les deux grandes épidémies dans le comté de Clallam prennent fin, Berry a déclaré qu'elle s'attend à ce que le taux de cas recommence à baisser.

Le comté de Jefferson est dans la catégorie à risque modéré de l'État avec un taux de cas de 68,97 pour 100 000 pour les deux semaines précédant samedi.

_______

Le journaliste du comté de Jefferson, Zach Jablonski, peut être joint au 360-385-2335, ext. 5, ou à [email protected]