Pratiques de football menées dans des gymnases ou sur des courts de tennis. Parties à domicile jouées hors campus. Jeux annulés en raison des protocoles de coronavirus.

La saison d'automne II est bien entamée, car les équipes de soccer, de football et de volleyball de la section II s'affrontent actuellement pendant des mois normalement considérés comme l'intersaison. La saison de football en est à la troisième semaine de cinq compétitions de saison régulière avant deux semaines de séries éliminatoires. Six des huit ligues de soccer de la région qui ont repoussé le jeu depuis l'automne sont en compétition et le volleyball avance également.

En parlant avec la sécurité senior de Shaker, John Graney après la victoire de son équipe au football en ouverture de la saison contre Shenendehowa, vous pouviez sentir sa sincérité lorsqu'il a déclaré qu'il ne savait pas si ce concours serait le dernier, car les athlètes scolastiques de l'État continuent de naviguer dans toutes les complexités. de compétition pendant la pandémie de coronavirus.

Un aspect qui m'a frappé, peu importe le sport, concerne le niveau de jeu mis en avant malgré un temps d'entraînement limité. Tout bien considéré, le jeu a été de premier ordre.

"C'est très difficile, surtout sans les spectateurs et sans avoir à porter les masques", a déclaré Justin Zeh, un joueur de football de Fort Ann. "Nous avons dû nous entraîner au gymnase. C'est très différent de le faire sur le terrain (pour les jeux). Nous ne pensions pas du tout jouer, donc chaque match auquel nous jouons maintenant est spécial. "

«Parfois, nous n'accordons pas assez de crédit à ces enfants», a déclaré Matt Michaud, un footballeur masculin de La Salle. "Ils ont traversé une tonne d'adversité juste pour arriver à ce point. Je ne suis pas surpris par ce qu'ils font... Ils apprécient les choses et se rendent compte que rien n'est promis."

"À vrai dire, je pense que la pandémie a mûri beaucoup de nos jeunes. Ils ont tous vécu beaucoup de conneries", a déclaré l'entraîneur de football féminin de Holy Names, Chukwuma Asala. "Il y a différents aspects de la vie, qu'il s'agisse de perdre un membre de la famille, d'être à la maison, de devoir suivre une école virtuelle ou d'avoir des tâches à accomplir. Ils ont tous dû grandir et apprécier tellement cette année."

«Si nous avions 10 pieds de neige au sol, ces enfants voudraient jouer», a déclaré Vito Urbano, le soccer masculin de Schalmont. "Ils ont attendu cela toute l'année. Ils ne se soucient pas des règles. Ils ont été très bons à ce sujet et en profitent."

Football Shaker impressionnant

Au cours des deux premières semaines du programme de football de classe AA, Shaker a affronté les deux équipes qui ont disputé le Super Bowl de la section II de la classe AA 2019. Le Bison bleu s'est rendu au stade de Steuerwald lors de la semaine 1 et a remporté une victoire de 20-0 sur le champion de classe AA 2019 Shenendehowa. Vendredi, Shaker s'est amélioré à 2-0 en retardant un rallye tardif de Guilderland pour enregistrer un triomphe de 35-25. Les Néerlandais ont renversé Shaker en demi-finale de section 2019.

Les Blue Bison cherchent à passer à 3-0 samedi dans un match sur la route contre Saratoga. "Nous allons continuer à nous améliorer et traiter chaque match comme si c'était notre plus difficile", a déclaré l'ailier défensif senior de Shaker Ghassan Chehade.

Shaker a réussi à construire un coussin 28-10 en trois quarts contre Guilderland, puis a regardé le quart-arrière senior de Guilderland Logan Broomhall concevoir une paire de disques marquants qu'il a couronnés avec des passes de touché.

Face à une situation de troisième et de 9, le Bison bleu a répondu alors que le demi-offensif senior Connor Strand a réussi un touché de 50 verges.

"Ce que nous allons retirer, c'est qu'il y a toujours quelque chose que nous pouvons améliorer, et il y a eu quelques petites erreurs qui pourraient nécessiter une correction", a déclaré Strand.

"C'est une saison de sept matchs. Vous savez que la fin est la semaine 7", a déclaré l'entraîneur de Shaker Greg Sheeler. "Il n'y a pas d'États. Il n'y a plus rien après ça. Le but est d'être notre meilleur en semaine 7."