a rapporté la ville samedi.

Mises à jour en direct de Covid-19 : Dernières nouvelles sur les vaccins, les variantes et les cas

Les retards ont "paralysé l’ensemble de l’effort de vaccination" de la ville, a écrit Avery Cohen, porte-parole du maire Bill de Blasio, sur Twitter.

Le mauvais temps hivernal a grondé les livraisons de vaccins dans tout le pays. La Maison Blanche a estimé que le temps avait créé un arriéré de six millions de doses et a plaidé auprès des responsables locaux pour prolonger les heures sur le site de vaccination et planifier des rendez-vous supplémentaires. Le mauvais temps a ralenti deux hubs d'expédition de vaccins - un centre FedEx à Memphis et un site UPS à Louisville. Et l'Agence fédérale de gestion des urgences a déclaré cette semaine que plus de 2000 sites de vaccination se trouvaient dans des zones en panne d'électricité.

Au Texas, où des millions de résidents ont perdu l'électricité pendant la puissante tempête de cette semaine, les responsables de la santé de l'État ont déclaré que plus de 100000 premières doses et 300000 secondes doses qui étaient censées être livrées cette semaine attendaient toujours d'être expédiées au Texas depuis l'extérieur entrepôts d'État, citant les données du système fédéral de suivi des vaccins. Les doses manquées devraient être livrées au cours de la première moitié de la semaine prochaine.

Dans la région de Houston, certains sites de vaccination ont commencé à rouvrir à la fin de cette semaine. Un site de vaccination de masse FEMA à NRG Park ouvrira pour la première fois mardi et devrait vacciner 42 000 personnes par semaine, a déclaré jeudi Lina Hidalgo, une juge du comté de Harris.

M. de Blasio a déclaré vendredi que la ville de New York avait retardé la planification de 35 000 rendez-vous pour la première dose en raison de la pénurie. Alors que les New-Yorkais étaient confrontés à une autre tempête de neige à la fin de la semaine, des messages sur les médias sociaux ont rapporté que certaines personnes qui s'étaient rendues dans les hôpitaux de la ville pour leurs rendez-vous avaient été refusées en raison du manque d'approvisionnement.

Malgré les retards, l'État de New York est toujours en train de fixer des rendez-vous pour l'ouverture de nouveaux sites de vaccination de masse à Brooklyn et dans le Queens le 24 février, en partenariat avec l'Agence fédérale de gestion des urgences.

Les responsables de l'État ont déclaré qu'ils avaient reçu 40% de leur allocation de vaccins pour la semaine et qu'ils s'attendaient à ce que le reste soit distribué dimanche.

Les nouveaux sites, au Medgar Evers College à Brooklyn et au York College dans le Queens, sont ouverts aux résidents de certains codes postaux uniquement et sont destinés à augmenter les faibles taux de vaccination dans les communautés de couleur. Les données sur le code postal publiées mardi ont montré des disparités drastiques entre les taux de vaccination dans les zones plus blanches de New York par rapport aux quartiers à prédominance noire.

De nombreux rendez-vous pour les vaccins sont désormais disponibles sur le nouveau site du Medgar Evers College à Brooklyn pour les New-Yorkais éligibles dans les PIZ suivantes:

11206, 11221, 11216, 11238, 11225, 11213, 11233, 11207, 11208, 11236, 11212, 11203, 11226, 11210

Réservez ici: https://t.co/hMGurROgmB pic.twitter.com/NFLWDI0hTO

M. Cuomo a déclaré dans un communiqué vendredi qu'il s'attendait à ce que les sites de la FEMA aient "un impact dramatique sur certaines de nos communautés les plus durement touchées".

Les New-Yorkais éligibles qui remplissent les conditions de résidence pour les nouveaux sites de vaccination peuvent prendre des rendez-vous sur le site Web de l'État ou en appelant le 1-833-NYS-4-VAX (1-833-697-4829.)

États-Unis >

États-UnisLe 19 février

Changement de 14 jours

Nouveaux cas

78 018

–45%

Nouveaux décès

2 626

–34%

Monde >

MondeLe 19 février

Changement de 14 jours

Nouveaux cas

408 714

–24%

Nouveaux décès

11 009

–25%

Vaccinations américaines ›La Californie réservera les doses de vaccin aux enseignants et au personnel scolaire

à compter du 1er mars, la Californie mettra de côté 10% des premières doses de vaccin Covid-19 de l’État pour les éducateurs et les employés des écoles.Trente-cinq comtés de l'État de Californie accordent actuellement la priorité à la vaccination des enseignants et des éducateurs. Nous voulons que cela devienne la norme pour les 58 comtés de l'État. Donc, à compter du 1er mars, non seulement nous le faisons par l'intermédiaire de notre administrateur tiers, mais nous mettons également de côté 10% de toutes les premières doses, en commençant par une base de 75000 doses chaque semaine qui seront disponibles et mises de côté pour les éducateurs et les éducateurs qui soutiennent nos efforts pour ramener nos enfants à l'enseignement en personne. C'est à partir du 1er mars. Et la raison pour laquelle nous pouvons le faire de manière plus formelle, même si nous l'avons autorisé au cours des dernières semaines, est la fenêtre de visibilité vers l'avenir avec plus de vaccinations dont nous savons qu'elles viennent maintenant. l'administration Biden.

la Californie mettra de côté 10% des premières doses de vaccin Covid-19 de l'État pour les éducateurs et les employés des écoles.CreditCredit ... Dean Musgrove / The Orange County Register le gouverneur Gavin Newsom a déclaré vendredi qu'à partir du 1er mars, l'État réserverait 10% de ses premières doses de vaccins Covid-19 aux enseignants et aux employés de l'école.

Noting that the federal government has been steadily increasing the state’s vaccine allotment, the governor said he would set aside 75,000 doses each week for teachers and staff planning to return to public school campuses in person. Although California prioritizes teachers for the vaccine, supply has been an issue. Only about three dozen of the state’s 58 counties have had enough doses on hand to immunize those who work at public schools.

San Diego and San Francisco — have been operating remotely for the majority of students for almost a year. Mr

As big school districts up and down the West Coast have mostly kept their buildings closed, Boston, New York, Miami, Houston and Chicago have been resuming in-person instruction.

New guidelines from the Centers for Disease Control and Prevention that urge school districts to reopen have not changed the minds of powerful teachers’ unions opposed to returning students to classrooms without more stringent precautions.

In Oregon which went against C.D.C. guidelines.

Mr which have demanded vaccination as a condition of returning to what they regard as a potentially hazardous workplace. The California Teachers Association this week began airing statewide television ads noting that the coronavirus is still a threat and demanding that the state not reopen classrooms without putting safety first.

The governor, who faces a recall effort over the state’s lockdowns, was also responding to fellow Democrats who control the Legislature and who on Thursday introduced a fast-track bill to reopen schools by April 15, using prioritized vaccines for teachers and hefty financial incentives.

The legislative plan calls for spending $12.6 billion in state and federal funding to help districts cover reopening costs, summer school, extended days and other measures to address learning loss. It largely aligns with the priorities of the unions, and state lawmakers said they expect it to pass swiftly.

On Friday, Mr and threatened to veto the bill if it passes.

“April 15 ! ” he exclaimed. “That’s almost the end of the school year.”

The governor also noted that the Centers for Disease Control and Prevention recently issued new guidelines saying that teacher vaccination need not be a prerequisite to reopening schools, as long as other health measures were enforced.

In New Hampshire, Gov. Chris Sununu, a Republican, issued an emergency order on Friday requiring schools to offer in-person instruction to all students starting March 8.

and it is safe to do so,” said Mr. Sununu in a statement. “I would like to thank all school districts, teachers and administrators who have been able to successfully navigate this path.”

Taylor Erexson greeted a student in Chicago this month. Many states have included teachers in the most highly prioritized category for vaccination, allowing them to receive shots immediately. Still, many have not.Credit...Taylor Glascock for The New York TimesThis week, with vaccine production continuing to ramp up, President Biden declared that vaccines would be available for 300 million Americans “by the end of < And on Friday, as Mr. Biden was headed to Michigan to tour a Pfizer vaccine plant, the Centers for Disease Control and Prevention released a report stating that the available vaccines were quite safe, with only minor side effects. Mr. Biden had put coronavirus relief at the center of his campaign, and his promise of additional stimulus checks for Americans was seen as particularly crucial to the Democratic Senate candidates’ wins in Georgia last month. Some key provisions in the latest round of economic relief, passed just before he took office, will run out in less than a month. House Democrats on Friday released a nearly 600-page proposal for the legislation, and the president virtually dared Republicans in Congress to oppose the bill. “Critics say that my plan is too big, that it costs $1.9 trillion,” Mr. Biden said. “Let me ask them: What would they have me cut ? What would they have me leave out ? Should we not invest $20 billion to vaccinate the nation ? Should we not invest $290 million to extend unemployment insurance for the 11 million Americans who are unemployed, so they can get by ?” But there’s one big campaign promise that continues to be particularly thorny: the dilemma of how quickly to reopen schools. As he was careful to note on Friday, those decisions will ultimately be made at the state and local levels, but Mr But some experts remain skeptical about the feasibility of classrooms fully reopening by April without more concerted federal action to bring vaccines into schools. Some states have included teachers in the most highly prioritized category for vaccination, allowing them to receive shots immediately. Still, many have not. “I can’t set nationally who gets in line when” Mr. Biden said in response to a reporter’s question, adding, “I think it’s critically important to get our kids back to school.”