Harrisburg, Pennsylvanie – Le gouverneur Tom Wolf et la secrétaire par intérim à la Santé, Alison Beam, ont publié une mise à jour hebdomadaire détaillant les efforts d'atténuation de l'État sur la base du tableau de bord du système de surveillance d'alerte précoce COVID-19, mettant en évidence une augmentation de 2 044 cas sur sept jours, un pourcentage de positivité à l'échelle de l'État de 1,9% et un comté avec un statut de transmission important.
"Nous voyons le nombre de cas de COVID-19 augmenter à un rythme beaucoup plus faible, mais nous voyons toujours des Pennsylvaniens contracter le virus chaque jour", a déclaré le gouverneur Wolf. « Au fur et à mesure que vous découvrez les avantages de la vaccination, pensez à en parler davantage à votre famille et à vos amis et encouragez-les à obtenir la meilleure protection pour lutter contre COVID-19 et faire de votre communauté un endroit plus sûr.

»
Au jeudi 10 juin, l'État avait enregistré une augmentation de 2 044 cas sur sept jours ; l'augmentation des sept jours précédents était de 3 050 cas, indiquant 1 006 nouveaux cas de moins dans l'ensemble de l'État au cours de la semaine dernière par rapport à la semaine précédente.
Le pourcentage de positivité à l'échelle de l'État a diminué à 1,9%, contre 2,9% par rapport à la semaine dernière. Il y a maintenant 62 comtés qui ont un taux de positivité inférieur à 5 %.

Aucun pays ne signale un taux de positivité supérieur à 20 %.
« Alors que nous continuons à lutter contre le COVID-19, les tests, les enquêtes sur les cas et la recherche des contacts continuent de jouer un rôle essentiel dans notre réponse », a déclaré la secrétaire par intérim à la Santé, Alison Beam. « N’oubliez pas de vous faire tester si vous présentez des symptômes de COVID-19 ou si vous avez été exposé et répondez au téléphone lorsqu’un professionnel de la santé publique vous appelle.

»
Transmission communautaire Il existe trois niveaux de transmission : faible, modérée et substantielle.
Pour la semaine se terminant le 11 juin, il y avait 22 comtés au niveau de transmission faible, 44 comtés au niveau de transmission modéré et un comté était au niveau substantiel de transmission communautaire.

  • Faible – Bucks, Cameron, Chester, Cumberland, Elk, Forest, Fulton, Greene, Jefferson, Juniata, McKean, Montgomery, Montour, Perry, Snyder, Sullivan, Susquehanna, Union, Venango, Warren, Washington, Wyoming
  • Modéré – Adams, Allegheny, Armstrong, Beaver, Bedford, Berks, Blair, Bradford, Butler, Cambria, Carbon, Centre, Clarion, Clearfield, Clinton, Columbia, Crawford, Dauphin, Delaware, Erie, Fayette, Franklin, Huntingdon, Indiana, Lackawanna, Lancaster, Lawrence, Liban, Lehigh, Luzerne, Lycoming, Mercer, Mifflin, Monroe, Northampton, Northumberland, Philadelphie, Pike, Schuylkill, Somerset, Tioga, Wayne, Westmoreland, York
  • Substantiel – Potter

Cas chez les 5-18 ans Le ministère de la Santé fournit des données hebdomadaires sur le nombre de cas de COVID-19 dans tout l'État chez les 5 à 18 ans.


Tout au long de la pandémie, il y a eu 133 736 cas au total de COVID-19 chez les 5 à 18 ans. Sur ce total, 550 se sont produits entre le 4 juin et le 10 juin.
Les cas par groupe démographique sont disponibles sur le site Web du DOH.

Visites d'affaires Le ministère de la Santé fournit des données hebdomadaires sur le nombre de personnes qui ont répondu aux enquêteurs de cas qu'elles ont passé du temps dans des établissements commerciaux (restaurants, bars, gymnases/centres de remise en forme, salons/barbiers) et lors de rassemblements de masse 14 jours avant le début de COVID -19 symptômes.
Le ministère continue de donner la priorité aux enquêtes sur les cas pour prévenir les épidémies. En plus de la nécessité pour les gens de répondre à l'appel d'un enquêteur de cas, les Pennsylvaniens devraient continuer à prendre des mesures pour empêcher la propagation du COVID-19.

Sur les 3 583 cas signalés du 30 mai au 5 juin et à l'exclusion des résidents du comté de Philadelphie et de ceux qui ont répondu à l'enquête sur les cas numériques, 22,7% (814) des répondants ont répondu à la question de savoir s'ils avaient passé du temps dans un établissement commercial.
Par rapport aux données rapportées le 8 juin, les données de cette semaine ont enregistré une augmentation pour les personnes qui ont déclaré être allées au restaurant (54 % contre 40 % la semaine dernière) et celles qui sont allées dans un salon/barbier (5 % contre 4 % la semaine dernière) . Les données ont montré une diminution pour les personnes qui ont déclaré aller au bar (12 % contre 13 % la semaine dernière), celles qui vont à la salle de sport (8 % contre 14 % la semaine dernière) et celles qui vont à une autre entreprise (27 % contre .

32 pour cent la semaine dernière).
Sur les 3 583 cas, 22,8 pour cent (816) ont répondu à la question de savoir s'ils avaient assisté à un rassemblement de masse ou à un autre grand événement. Sur les 22,8 pour cent des cas, 13 pour cent (106) ont répondu oui s'ils avaient assisté à un rassemblement de masse ou à un autre grand événement 14 jours avant l'apparition des symptômes.

Le nombre de personnes ayant assisté à un rassemblement de masse ou à un autre grand événement est passé de 15,3 à 13% par rapport à la semaine dernière.
En plus de l'enquête de cas traditionnelle, le ministère de la Santé a lancé le formulaire Connect & Protect comme moyen de mener à bien une enquête de cas numérique. Au cours de la semaine du 30 mai au 5 juin, 152 formulaires ont été remplis et retournés.

Sur les 98 %, ou 149 personnes, qui ont répondu s'ils avaient passé du temps dans un établissement commercial deux jours avant l'apparition des symptômes ou la date de collecte positive si asymptomatique, 15 % ou 22 individus, les individus ont répondu oui :

  • 27 % (6) de ceux qui ont répondu oui ont déclaré être allés au restaurant ;
  • 5 % (1) de ceux qui ont répondu oui ont déclaré être allés dans un autre établissement commercial ;
  • 5 % (1) de ceux qui ont répondu oui ont déclaré être allés dans un bar ;
  • 5 pour cent (1) de ceux qui ont répondu oui ont déclaré avoir fréquenté une salle de sport/un centre de remise en forme ; et
  • 0 % (0) de ceux qui ont répondu oui ont déclaré être allés dans un salon de coiffure/barbier.

Les chiffres ci-dessus mettent en évidence les environnements commerciaux et les rassemblements de masse en tant que sites possibles de transmission. Avec moins de 10 pour cent des personnes interrogées sur les types d'entreprises qu'elles ont visitées ou si elles ont assisté à un rassemblement de masse répondant à la question, le département rappelle à nouveau aux Pennsylvaniens qu'il est essentiel qu'ils répondent au téléphone lorsque les enquêteurs appellent et de fournir des informations complètes et complétez les informations à ces professionnels cliniques ou sur le formulaire Connect & Protect fourni par l'investigateur du cas.

Le gouverneur Wolf continue de donner la priorité à la santé et à la sécurité de tous les Pennsylvaniens pendant la pandémie de COVID-19. Les Pennsylvaniens devraient continuer à prendre des mesures pour empêcher la propagation du COVID-19, quel que soit le comté dans lequel ils vivent. Il a été démontré que COVID-19 se propage facilement dans l'air et les porteurs contagieux peuvent être asymptomatiques.

Les Pennsylvaniens sont encouragés à se laver les mains, à se distancer socialement, à éviter les rassemblements et à télécharger COVID Alert PA.

Contact avec les mÉdias :

Lyndsay Kensinger, Bureau du gouverneur – [email protected]
Barry Ciccocioppo, Santé – ra-dhpressoffice@pa.

gov