Le gouverneur Tom Wolf et la secrétaire à la Santé, le Dr Rachel Levine, ont publié aujourd’hui une mise à jour hebdomadaire détaillant les efforts d’atténuation de l’État sur la base du tableau de bord du système de surveillance de l’alerte précoce COVID-19. Les mises à jour sont publiées chaque lundi.

La mise à jour comprend les éléments suivants:

Mise à jour du tableau de bord de surveillance de l'alerte précoce COVID-19 de Pennsylvanie du 11 au 17 septembre

  • Niveau de transmission communautaire comme base des recommandations destinées aux écoles de la maternelle à la 12e année pour déterminer des modèles d’enseignement
  • Données sur cas chez les 5-18 ans
  • Cas qui ont signalé visiter une entreprise parmi les endroits potentiels où des expositions peuvent avoir eu lieu
  • Actualisé recommandations de voyage

Le tableau de bord est conçu pour fournir des signes avant-coureurs de facteurs qui affectent les efforts d’atténuation de l’État. Les données disponibles sur le tableau de bord de surveillance de l’alerte précoce comprennent les différences de cas d’une semaine à l’autre, les taux d’incidence, le pourcentage de positivité des tests et les taux d’hospitalisations, de ventilations et de visites à l’urgence liés au COVID-19. La mise à jour de cette semaine compare la période du 11 septembre au 17 septembre aux sept jours précédents, du 4 septembre au 10 septembre.

« Notre pourcentage de positivité a considérablement diminué cette semaine, ce qui montre que nous continuons à offrir des tests COVID-19 à travers l’État à tous ceux qui en ont besoin », a déclaré le gouverneur Wolf. « Dans le même temps, le taux d’incidence a augmenté, montrant que le virus continue d’affecter les Pennsylvaniens. Nous devons continuer de nous concentrer sur la prise de mesures pour nous protéger et protéger les autres, comme porter un masque, pratiquer la distanciation sociale, se laver les mains et éviter les grands rassemblements. Ensemble, les Pennsylvaniens peuvent s’unir pour travailler à empêcher la propagation du virus.  »

Au jeudi 17 septembre, l’État a vu une augmentation de cas de sept jours de 5 519; l’augmentation de sept jours précédente était de 4,993, indiquant une augmentation de 526 cas à travers l’État au cours de la semaine dernière.

Le pourcentage de positivité à l’échelle de l’État est descendu à 3,8% contre 4,2% la semaine dernière. Les comtés avec un pourcentage de positivité préoccupant comprennent le Centre (12,1%), l’Indiana (11,6%), York (7,8%), Juniata (7,7%), Mercer (6,7%), le Liban (6,1%), Berks (6,0%), Chester (5,5%), Crawford (5,5%) et Bedford (5,3%). Chacun de ces comtés mérite d’être surveillé alors que l’État continue de surveiller toutes les données disponibles.

Transmission communautaireSelon les données de vendredi, les comtés du Centre et de l’Indiana étaient dans un niveau substantiel avec des sources connues d’épidémies contribuant à la transmission communautaire. Les départements de l’éducation et de la santé s’entretiendront avec les représentants des districts scolaires des deux comtés pour discuter des implications de ce niveau de transmission.

Pour la semaine se terminant le 17 septembre, 19 comtés étaient dans le faible niveau de transmission, 46 comtés dans le niveau modéré, avec deux avec une transmission importante:

  • Low –Cameron, Carbon, Clarion, Elk, Forest, Fulton, Greene, Huntingdon, Jefferson, McKean, Montour, Potter, Somerset, Sullivan, Susquehanna, Tioga, Venango, Warren, Wyoming
  • Modéré – Adams, Allegheny, Armstrong, Beaver, Bedford, Berks, Blair, Bradford, Bucks, Butler, Cambria, Chester, Clearfield, Clinton, Columbia, Crawford, Cumberland, Dauphin, Delaware, Erie, Fayette, Franklin, Juniata, Lackawanna, Lancaster, Lawrence, Liban, Lehigh, Luzerne, Lycoming, Mercer, Mifflin, Monroe, Montgomery, Northampton, Northumberland, Perry, Philadelphie, Pike, Schuylkill, Snyder, Union, Washington, Wayne, Westmoreland, York
  • Substantial – Centre, Indiana

Cas chez les 5-18 ansLe ministère de la Santé fournit des données hebdomadaires sur le nombre de cas de COVID-19 dans tout l’État chez les enfants de 5 à 18 ans.

Tout au long de la pandémie, il y a eu 8 928 cas au total de COVID-19 chez les enfants de 5 à 18 ans. Sur ce total, 753 sont survenus entre le 11 septembre et le 17 septembre. Pour la semaine du 4 septembre au 10 septembre, il y a eu 387 cas de COVID-19 parmi les enfants de 5 à 18 ans.

Les cas par groupe démographique sont disponibles sur le site Web du DOH.

Visites d’affairesLe ministère de la Santé fournit des données hebdomadaires sur le nombre de personnes qui ont répondu aux enquêteurs de cas qu’elles ont passé du temps dans des établissements commerciaux (restaurants, bars, gymnases / centres de remise en forme, salons de coiffure / salon de coiffure) et lors de rassemblements de masse 14 jours avant le début de Symptômes du covid19.

Sur les 5 188 cas confirmés signalés entre le 6 et le 12 septembre, 38 pour cent (1 992) ont répondu à la question de savoir s’ils ont passé du temps dans un établissement commercial.

Parmi ceux qui ont répondu, 14%, soit 272, ont répondu oui, ils ont visité un établissement commercial 14 jours avant l’apparition des symptômes:

  • 50 pour cent (136) de ceux qui ont dit oui ont déclaré être allés au restaurant
  • 21 pour cent (57) de ceux qui ont dit oui ont déclaré avoir été dans un autre établissement commercial
  • 15 pour cent (40) de ceux qui ont dit oui ont déclaré être allés à un gymnase / centre de conditionnement physique
  • 13 pour cent (36) de ceux qui ont dit oui ont déclaré être allés dans un bar; et
  • 8 pour cent (23) de ceux qui ont dit oui ont déclaré être allés dans un salon / salon de coiffure

Sur les 5 188 cas confirmés, 39 pour cent (2 007) ont répondu à la question de savoir s’ils avaient assisté à un rassemblement de masse ou à un autre grand événement. Sur les 38 pour cent, près de 12 pour cent (232) ont répondu oui à la question de savoir s’ils avaient assisté à un rassemblement de masse ou à un autre grand événement 14 jours avant l’apparition des symptômes.

Par rapport aux données publiées le 14 septembre, les données de cette semaine ont montré une augmentation du nombre de personnes fréquentant un gymnase / centre de fitness (15% contre 14%). Les chiffres ont baissé pour les données de cette semaine pour les personnes qui ont déclaré aller dans une autre entreprise (21% contre 23%), aller dans un restaurant (50% contre 51,5%) et aller dans un bar (13% contre 14%) ). Les chiffres sont restés les mêmes pour ceux qui ont déclaré être allés dans un salon ou un salon de coiffure (8 pour cent contre 8 pour cent. Le nombre de ceux qui ont assisté à un rassemblement de masse ou à un autre grand événement a légèrement baissé de 12 pour cent à près de 12 pour cent.

Le 13 juillet, les traceurs de contacts ont commencé à poser des questions plus spécifiques sur les types d’entreprises visitées et si des individus assistaient à un rassemblement de masse, défini comme plus de 250 personnes présentes à l’extérieur ou plus de 25 à l’intérieur.

Les chiffres ci-dessus mettent en évidence les paramètres commerciaux et les rassemblements de masse comme sites de transmission possibles. Avec moins de la moitié des personnes interrogées sur les types d’entreprises qu’elles ont visitées ou si elles ont assisté à un rassemblement de masse pour répondre à la question, le ministère rappelle aux pennsylvaniens qu’il est essentiel que les gens répondent au téléphone lorsque les enquêteurs appellent et qu’ils fournissent des informations complètes et complètes. informations à ces professionnels cliniques.

Recommandations de voyageAujourd’hui également, le ministère de la Santé a mis à jour ses recommandations de voyage, initialement annoncées le 2 juillet, pour ajouter le Nebraska et le Wisconsin et retirer le Nevada de la liste des États recommandés pour les voyageurs nationaux revenant de la quarantaine pendant 14 jours à leur retour en Pennsylvanie.

Il est important que les gens comprennent que cette recommandation est en place pour empêcher la propagation du COVID-19 en Pennsylvanie. Un nombre inquiétant de cas récents ont été liés aux voyages, et si des personnes doivent voyager, nous avons besoin qu’elles prennent des mesures pour se protéger, protéger leurs proches et leur communauté, ce qui implique la mise en quarantaine.

Le gouverneur Wolf continue de donner la priorité à la santé et à la sécurité de tous les Pennsylvaniens pendant la pandémie de COVID-19. Les Pennsylvaniens devraient continuer à prendre des mesures pour empêcher la propagation du COVID-19, quel que soit le comté dans lequel ils vivent. Cela comprend le port d’un masque ou d’un masque à chaque fois qu’ils sont en public. Il a été démontré que le COVID-19 se propage facilement dans l’air et que les porteurs contagieux peuvent être asymptomatiques.