Metro a averti lundi environ 200 000 cyclistes qu'un conducteur de bus s'était révélé positif au cours du week-end pour COVID-19, exhortant quiconque a pris une navette du centre-ville ou le parc Fuqua et le bus à prendre des précautions.

La Metropolitan Transit Authority a confirmé dimanche soir qu'un opérateur de bus et un répartiteur de MetroLift – sans aucun contact avec le public au travail – avaient tous les deux été testés positifs pour le nouveau coronavirus. Le porte-parole de Metro, Jerome Gray, a déclaré que les responsables des transports en commun suivaient l'exemple des responsables locaux de la santé et que l'agence n'était pas au courant de la façon dont les deux avaient attrapé COVID. Gray a déclaré que le PDG de Metro, Tom Lambert, a parlé aux deux employés par téléphone et « ils se portent bien ».

Metro met en garde les cyclistes contre l'affaire COVID impliquant un chauffeur d'autobus du centre-ville et d'un autobus

Après confirmation des tests COVID, les responsables du transport en commun ont donné des informations aux conducteurs sur le conducteur, qui a conduit un bus le long de la navette GreenLink du centre-ville en semaine de 6 h à 14 h 17. du 9 au 23 mars lorsque le service de navette a été interrompu. Le chauffeur a conduit un bus le long du 247 Fuqua Park & ​​Ride de 6h18 à 9h17 le 24 mars et le 25 mars. Les deux bus utilisés par le chauffeur ont été retirés du service lorsque le test positif a été confirmé, ont déclaré des responsables. .

« Quiconque emprunte les itinéraires conduits par l'opérateur au cours des 14 derniers jours doit se surveiller pour détecter d'éventuels symptômes, contacter votre fournisseur de soins de santé dès que vous développez des symptômes et s'isoler pour éviter d'exposer éventuellement d'autres personnes, y compris en s'abstenant d'utiliser les transports en commun « , Ont déclaré des responsables de Metro dans un communiqué.

Les responsables ont déclaré qu'ils n'étaient pas en mesure d'estimer le nombre de passagers qui auraient pu être à bord des bus pendant le temps que le conducteur infecté exploitait les itinéraires. En règle générale, le GreenLink est en moyenne d'environ 10 passagers par heure – répartis sur une demi-douzaine de bus qui pourraient exploiter l'itinéraire à tout moment. Environ 27 personnes par heure prennent le bus Fuqua park and ride, en fonction de la fréquentation de Metro en janvier.

Il est probable que le nombre de passagers exposés soit faible, car l'utilisation du transport en commun est à la traîne depuis le 6 mars, les gens travaillant à domicile et effectuant des déplacements limités.

Pourtant, Metro a averti les cyclistes de loin, envoyant tous les utilisateurs qui ont inscrit leur adresse e-mail sur les cartes Q et d'autres e-mails sur les cas positifs.

« Tout compte fait, nous parlons de quelques centaines de milliers de personnes », a déclaré Gray à propos de l'avertissement.

Depuis début mars, Metro a également augmenté les protocoles de nettoyage des bus et des trains et a demandé aux employés de pratiquer une bonne hygiène et une distance sociale, y compris parmi les conducteurs des garages d'autobus.

« Il n'y a pas grand-chose à traîner nulle part », a déclaré Gray.

Il a déclaré que Metro ne prévoyait pas pour le moment de tester les opérateurs qui auraient pu entrer en contact avec le conducteur, affirmant que toute décision concernant les tests serait laissée aux autres employés et aux responsables de la santé.

dugcom