Le capitaine d'un porte-avions nucléaire amarré près de Guam a écrit une lettre demandant à la Marine de l'aider, car au moins 100 marins sont tombés malades avec COVID-19.

Le San Francisco Chronicle a acquis la lettre, qui a été écrite lundi par le capitaine Brett Crozier à bord du porte-avions Theodore Roosevelt. Dans la lettre, Crozier souligne l'impossibilité de prendre des distances sociales à bord d'un porte-avions, avec ses salles de bains, couchettes et restaurants partagés.

 Les marins n'ont pas besoin de mourir : le capitaine du porte-avions demande de l'aide pour une épidémie de COVID-19 à bord

« La propagation de la maladie se poursuit et s'accélère », écrit-il. Notant l'urgence de la situation, Crozier a également écrit: « Nous ne sommes pas en guerre. Les marins n'ont pas besoin de mourir. Si nous n'agissons pas maintenant, nous ne parvenons pas à prendre correctement soin de notre atout le plus fiable – nos marins. »

Quatre mille membres d'équipage sont à bord du navire, et seule une poignée d'individus malades ont été évacués vers Guam, a rapporté la Chronique. Pour arrêter la propagation de COVID-19 et prévenir les décès, écrit Crozier, il est nécessaire d'évacuer tout sauf un équipage squelette du navire et de trouver des endroits sûrs et isolés pour les marins potentiellement exposés à la quarantaine.

ABCmouse – 1 mois gratuit !

L'essai d'un mois vous donne accès à l'ensemble des 9 000 activités du site éducatif en lecture, sciences, mathématiques et art. Gardez votre enfant occupé et apprenez pendant que nous sommes tous coincés à l'intérieur.
Voir l'offre