SALT LAKE CITY - Même si les responsables de la santé et les hôpitaux de l'Utah font face à un nombre toujours croissant de cas de COVID-19, certains résidents restent mécontents du mandat de masque à l'échelle de l'État et d'autres restrictions temporaires récemment mises en place par le gouverneur Gary Herbert et le ministère de la Santé de l'Utah .

En vertu de l'ordonnance de santé publique qui est entrée en vigueur le 9 novembre, les rassemblements sociaux occasionnels entre les personnes de ménages séparés sont interrompus jusqu'au 23 novembre, ainsi que la plupart des activités parascolaires, à l'exception des événements sportifs intercollégiaux et des matchs et pratiques de championnat d'athlétisme du secondaire.

Des manifestations anti-masque s'ensuivent dans les maisons de Herbert, Cox; Les caisses COVID-19 grimpent

Dimanche, les responsables de la santé de l'Utah ont signalé 2667 cas supplémentaires de COVID-19 et huit décès. Les nouveaux cas ont été confirmés sur 10 485 personnes testées, avec un taux positif de 25,4%, selon le ministère de la Santé de l'Utah. La moyenne mobile sur sept jours pour les nouveaux cas est de 2 985 par jour et le taux moyen de tests positifs est de 24,34%.

Pendant ce temps, un groupe d’environ 75 personnes s’est réuni devant la résidence personnelle de Herbert à Orem pour protester contre l’ordre de santé publique lors d’un rassemblement organisé par le groupe Concerned Citizens of Utah, qui s’est vigoureusement opposé aux restrictions pendant la pandémie.

La manifestation a eu lieu malgré une ordonnance du conseil municipal d'Orem qui a été adoptée et est entrée en vigueur vendredi avant les rassemblements prévus. L'ordonnance interdit le piquetage résidentiel dans la ville. Selon le conseil municipal, la Cour suprême des États-Unis a précédemment confirmé une ordonnance municipale interdisant le piquetage ciblé devant une résidence.

Une vidéo de l'événement montrait un défilé de véhicules avec des drapeaux flottant par les fenêtres encombrant le cul-de-sac d'Herbert, avec des manifestants criant "Klaxonnez ! " alors que les voitures passaient.

Des véhicules de police d’État étaient garés dans l’allée de Herbert pendant le rallye. La police de l'Orem était également sur place pour observer la manifestation, mais aucune arrestation n'a été effectuée.

Les manifestants, qui comprenaient des familles avec de jeunes enfants, portaient des pancartes avec des messages tels que "Les mandats sont la tyrannie" et "Dites simplement non 2 masques".

Jeffrey D. Allred

Le manifestant Benjamin Berneche a décrit au groupe les difficultés rencontrées par sa mère dans un établissement de soins pendant la pandémie en raison des restrictions au sein de l'établissement.

"Elle n’était plus autorisée à manger à table avec d’autres résidents, elle n’était plus autorisée à être amie avec eux ni à interagir avec eux. Elle n’a pas pu la laisser interagir avec nous. Ils m'ont laissé venir lui parler à travers une fenêtre sur un téléphone, mais elle était trop sourde pour entendre un mot que j'ai dit. Et tout ce qu'elle a fait, c'est pleurer et implorer d'être libérée ", a déclaré Berneche. "Elle s'est sentie complètement abandonnée.

Il a dit que sa mère "a abandonné et est décédée", et non du coronavirus. Berneche a déclaré qu'un autre ami de sa femme était également décédé récemment.

"Et si le gouverneur Herbert avait son chemin, nous n'irions pas chez elle, embrasser ses proches, les réconforter et rester près de la tombe", a déclaré Berneche. "Ces choses ont des conséquences réelles pour de vraies personnes, et nous résisterons."

Les commentaires ont été accueillis par le groupe alors qu'une femme criait: "Gov. Herbert, nous refusons de nous conformer.

Mais les voisins d'Herbert lui ont montré leur soutien, l'un d'eux étendant une banderole sur leur cour avant qui disait: "Merci, gouverneur Herbert ! "

Une autre manifestation a été planifiée par le groupe plus tard dimanche devant la maison privée du gouverneur élu et actuel lieutenant-gouverneur Spencer Cox dans la campagne de Fairfield, dans le comté de l’Utah.

"Je n'ai jamais rêvé que j'aurais des manifestants chez moi à Fairview. Mais nous ne recevons pas beaucoup de visiteurs, donc si vous faites le long trajet en voiture, le moins que nous puissions faire est de vous préparer des biscuits et du chocolat chaud. Je suis heureux d'avoir eu la chance de leur dire que je les aime même si nous ne sommes pas d'accord sur les masques ", a tweeté Cox

Je n'ai jamais rêvé que j'aurais des manifestants chez moi à Fairview. Mais nous ne recevons pas beaucoup de visiteurs, donc si vous faites le long trajet en voiture, le moins que nous puissions faire est de vous préparer des biscuits et du chocolat chaud. Je suis heureux d’avoir eu l’occasion de leur dire que je les aime même si nous ne sommes pas d’accord sur les masques. #OneUtah pic.twitter.com/lFTZ12e0wT

Dimanche, 484 patients ont été hospitalisés pour la maladie dans l'Utah, soit trois de moins que ceux hospitalisés la veille. Les unités de soins intensifs à travers l'État étaient pleines à 85% dans l'ensemble, et les unités de soins intensifs de référence capables de traiter les patients COVID-19 plus graves étaient pleines à 88,8%.

Les décès rapportés dimanche portent le bilan de l’État à 718. Il s’agissait de: un homme du comté de Garfield, un homme du comté de Salt Lake et un homme du comté d’Utah, tous âgés de plus de 85 ans et deux hospitalisés à leur mort.

Trois personnes âgées de 65 à 84 ans sont également décédées: un homme du comté de l'Utah, une femme du comté de Washington et un homme du comté de Weber. Tous les trois ont été hospitalisés.

Deux résidents de soins de longue durée figuraient également parmi les décès - une femme du comté de Cache âgée de plus de 85 ans et un homme du comté de Washington entre 45 et 64 ans.

À ce jour, 153 808 cas ont été confirmés sur 1 244 735 personnes testées dans l'Utah, un taux positif de 12,4%. Au moins 104 000 cas sont maintenant considérés comme guéris après avoir survécu au troisième jour de leur diagnostic. Les hospitalisations depuis le début de l'épidémie totalisent désormais 6 769 personnes.

Contribuant: Garna Mejia

Vue Grille

  • Les personnes qui s'opposent au port de masques manifestent devant la résidence privée du gouverneur Gary Herbert à Orem le dimanche 15 novembre 2020.

    Jeffrey D. Allred

  • Amberli Nelson s'exprime alors que les personnes qui s'opposent au port de masques manifestent devant la résidence privée du gouverneur Gary Herbert à Orem le dimanche 15 novembre 2020.

    Jeffrey D. Allred

  • Les véhicules de la patrouille routière de l'Utah se garent à la résidence privée du gouverneur Gary Herbert alors que les personnes qui s'opposent au port de masques manifestent à Orem le dimanche 15 novembre 2020.

    Jeffrey D. Allred

  • Les personnes qui s'opposent au port de masques manifestent devant la résidence privée du gouverneur Gary Herbert à Orem le dimanche 15 novembre 2020.

    Jeffrey D. Allred

  • Un drapeau flotte alors que les personnes qui s'opposent au port de masques manifestent devant la résidence privée du gouverneur Gary Herbert à Orem le dimanche 15 novembre 2020.

    Jeffrey D. Allred

  • Le conseiller municipal d'Orem et son voisin Brent Sumner s'entretiennent avec la police alors que les personnes qui s'opposent au port de masques manifestent devant la résidence privée du gouverneur Gary Herbert à Orem le dimanche 15 novembre 2020.

    Jeffrey D. Allred