Plus d'un tiers des employés des écoles publiques de St. Paul n'étaient pas en conformité avec un mandat de vaccin contre les coronavirus lorsque la politique du district est entrée en vigueur le mois dernier.

Le 3 septembre, le conseil scolaire a approuvé le mandat, qui exigeait que tous les employés soient complètement vaccinés avant le 15 octobre ou qu'ils subissent un test hebdomadaire pour le coronavirus.

Le mandat du vaccin contre le coronavirus des écoles publiques de St. Paul constate que 35% des employés ne sont pas en conformité – Twin Cities

Après la première semaine, 62 pour cent – ​​4 509 employés sur 7 295 – ont déclaré qu'ils étaient complètement vaccinés. Et seulement 214 employés – 3% – ont soumis les résultats d'un test COVID-19 ; un a été testé positif.

"Nous avons toujours une hésitation à la vaccination que nous constatons, non seulement dans notre district mais dans tout l'État", a déclaré Mary Langworthy, directrice de la santé et du bien-être du district, dans une interview.

Langworthy a déclaré que le district envoie des rappels hebdomadaires par courrier électronique aux employés qui n'ont pas attesté avoir été vaccinés. Certains peuvent ne pas comprendre le message parce que leur travail n'implique pas d'ordinateurs.

"C'est un nouveau programme, donc vous allez avoir le hoquet en cours de route", a déclaré Langworthy.

« UN PEU DE GRÂCE POUR LA PREMIÈRE SEMAINE »
Le porte-parole du district, Kevin Burns, a déclaré que les employés pourraient faire l'objet de mesures disciplinaires pour non-respect du mandat, mais cela ne s'est pas encore produit.

«Nous avons des gens qui font le suivi avec ceux qui n'ont pas répondu. Et nous offrons à notre personnel un peu de grâce pour la première semaine de l'exigence de vaccin », a-t-il déclaré.

Le district n'exige pas de preuve de vaccination. Les employés remplissent simplement un bref sondage via un portail de district.

"Je n'avais rien à montrer à personne. C'était juste moi qui disais que je ne mens pas », a déclaré la présidente du syndicat des enseignants, Leah VanDassor, à propos de l'enquête.

VanDassor a déclaré qu'elle n'avait entendu que quelques membres mécontents du syndicat au moment où le mandat a été émis et rien depuis. Et personne du district n'a demandé l'aide du syndicat pour obtenir la conformité, a-t-elle déclaré.

ÉTUDIANTS TENUS
Pendant ce temps, des centaines d'élèves du district de St. Paul sont toujours exclus de l'école parce qu'ils n'ont pas été vaccinés contre de nombreuses maladies infantiles, telles que la polio et la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Langworthy a déclaré au conseil scolaire en septembre que plus de 5 000 élèves étaient en retard sur les clichés requis. Ce nombre était tombé à 935 le 27 octobre, lorsque le district a commencé à exclure les enfants de l'école.

Lundi, 378 élèves n'avaient toujours pas été scolarisés.

"Passer de 5 000 un mois auparavant est assez incroyable", a déclaré Langworthy. "J'aimerais que ce soit zéro parce que je détesterais exclure qui que ce soit."

Les étudiants du district de St. Paul ne sont pas tenus de se faire vacciner contre le coronavirus.

AUTRES MANDATS
Fin août, les écoles publiques de St. Paul ont déclaré au ministère de l'Éducation du Minnesota qu'elles s'attendaient à ce que 30% de leurs employés aient besoin de tests hebdomadaires cette année scolaire parce qu'ils refuseraient de se faire vacciner contre le coronavirus.

Langworthy a déclaré que le district avait récemment reçu des kits de test et s'employait à les distribuer dans chaque école.

Les écoles publiques de Rochester, l'un des rares districts à publier des données sur la vaccination, ont déclaré en septembre que 88 % de leur personnel avait été entièrement vacciné. Ce district n'a pas de mandat de vaccination.

Lorsque le mandat de vaccination du système scolaire de la ville de New York est entré en vigueur en octobre, 95 % des membres du personnel auraient eu au moins une injection ; le système scolaire n'offre pas d'alternative aux tests.

Le mandat de vaccination contre le coronavirus du comté de Ramsey pour ses employés est entré en vigueur lundi.

Il exige que les employés présentent une preuve de vaccination ou des tests hebdomadaires. Ceux qui se conforment reçoivent un paiement incitatif, tandis que ceux qui ne le font pas seront sanctionnés, selon une lettre du comté aux employés.

Le maire Melvin Carter a annoncé récemment que les employés de la ville de St. Paul ont jusqu'au 31 décembre pour se faire vacciner complètement contre le coronavirus. Les employés de la ville ne sont pas en mesure de tester comme alternative et les personnes non vaccinées ne seront pas autorisées à travailler.