Le Maine a clôturé la semaine de travail avec un autre décompte quotidien bas de nouveaux cas de COVID-19, poursuivant une tendance à la baisse qui promet que la pandémie pourrait enfin reculer.

Vendredi, les autorités sanitaires de l'État n'ont signalé que 38 nouveaux cas de COVID-19 et un décès supplémentaire. Cinq comtés n'ont signalé aucun nouveau cas. C'était le deuxième total le plus bas depuis octobre dernier; le plus bas était lundi. Au cours des 13 derniers jours, les nouveaux cas ont dépassé la centaine une seule fois.

Le Maine clôt la semaine de travail avec seulement 38 nouveaux cas de COVID-19

La moyenne glissante des cas sur sept jours s'élève désormais à 62, ce qui est en baisse par rapport à 127 il y a deux semaines et à 304 cas en moyenne à la même époque le mois dernier. Au plus fort ce printemps, la moyenne sur sept jours a atteint 470 cas.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 68 487 cas confirmés ou probables de COVID-19 et 844 décès, selon les données suivies par le Maine Center for Disease Control and Prevention. Les deux sont parmi les plus bas par habitant de tous les États.

Vendredi, il y avait 45 personnes à l'hôpital avec COVID-19, dont 24 en soins intensifs et 14 sous ventilateurs. Ce nombre a été réduit de moitié au cours des 11 derniers jours seulement.

Le directeur du Maine CDC, le Dr Nirav Shah, a déclaré jeudi que bien que les hospitalisations soient en baisse, "ceux qui ont besoin d'être hospitalisés ont tendance à être plus jeunes et souvent plus malades, nécessitant des séjours plus longs". La plupart des personnes récemment hospitalisées ne sont pas non plus vaccinées.

En ce qui concerne les vaccinations, le Maine ne suit toujours que le Vermont dans les États avec le pourcentage le plus élevé de population complètement vaccinée, selon Bloomberg, mais le rythme a considérablement ralenti au cours des deux dernières semaines, avec une moyenne entre 5 000 et 6 000 injections par jour. C'est environ la moitié de la moyenne quotidienne par rapport à la même période le mois dernier.

Dans l'ensemble, l'État a administré 730 573 premières doses du vaccin à deux doses Pfizer ou Moderna, représentant 61,7% de la population éligible de 12 ans ou plus, et 739 795 doses finales, représentant 62,5% des résidents éligibles. Les doses finales comprennent 77 339 injections du vaccin à dose unique Johnson & Johnson.

Des disparités subsistent dans les taux de vaccination entre les différents comtés et au sein des différents groupes d'âge. Les comtés qui sont plus ruraux et conservateurs ont des taux beaucoup plus bas que ceux du sud du Maine et le long de la côte, et les jeunes adultes semblent toujours beaucoup moins désireux que les Mainers plus âgés de se faire vacciner.

Dans le comté de Cumberland, le taux de vaccination est de 75 pour cent parmi les personnes éligibles; dans le comté de Somerset, c'est seulement 49 pour cent. Au cours des 14 derniers jours, le taux de nouveaux cas de COVID-19 par habitant dans le comté de Somerset est le plus élevé de tous les comtés, tandis que celui du comté de Cumberland est le deuxième le plus bas, derrière le comté de Knox, qui a également un taux de vaccination élevé.

Parmi les résidents du Maine âgés de 50 ans ou plus, 78 pour cent sont désormais entièrement vaccinés, ce qui est égal ou supérieur au seuil nécessaire pour l'immunité collective. Parmi les personnes âgées de 12 à 49 ans, le taux tombe à 47 %.

Bien que les progrès en matière de vaccination soient au point mort, les responsables de l'État et les organisations de soins de santé s'efforcent toujours d'attirer ceux qui n'ont pas encore obtenu le leur, notamment en étudiant des programmes d'incitation dans d'autres États. Une partie de la nouvelle stratégie implique des cliniques pop-up plus petites dans les entreprises et autres lieux de rassemblement.

Jeudi, une clinique de vaccination mobile gérée par l'Agence fédérale de gestion des urgences s'est installée à la brasserie Rising Tide à Portland pour offrir des vaccins gratuits à toute personne avec ou sans rendez-vous. Un porte-parole de la FEMA a déclaré que 30 coups de feu avaient été administrés jeudi.

L'unité mobile restera à la brasserie populaire jusqu'à dimanche et offrira des injections du vaccin Johnson & Johnson de 11 h à 19 h. chaque jour.

Une autre brasserie, Maine Beer Company à Freeport, a annoncé jeudi qu'elle s'associait à MaineHealth sur deux cliniques de vaccination pop-up. La première aura lieu de 11h à 16h. le mercredi 16 juin. La seconde sera le mercredi 23 juin suivant, également de 11 h à 16 h. Les deux offriront le vaccin Johnson & Johnson, pour lequel seuls les 18 ans et plus sont éligibles.

Veuillez vérifier votre courrier électronique pour confirmer et terminer votre inscription.

Lorsque vous aurez soumis votre e-mail de compte, nous vous enverrons un e-mail avec un code de réinitialisation.

" Précédent

Un entrepôt de Portland, abritant plusieurs entreprises, endommagé par un incendie

Suivant "

La succession de Robert Indiana règle son procès avec la Morgan Art Foundation

Cette iframe contient la logique requise pour gérer les formulaires de gravité alimentés par Ajax.

Histoires liées