Un logo de la Banque de réserve de l'Inde (RBI) est visible à l'entrée de son bureau de New Delhi, Inde, le 9 novembre 2018./ Altaf Hussain

La banque centrale indienne a dévoilé mercredi de nouvelles mesures pour aider les prêteurs à surmonter la montée des créances douteuses et donner à certains emprunteurs plus de temps pour rembourser leurs dettes, car la flambée des infections au COVID-19 déclenche des verrouillages stricts dans plusieurs États.

India C.bank accorde un allégement de la dette aux petits emprunteurs alors que les cas de COVID-19 augmentent

L'annonce du gouverneur de la Reserve Bank of India, Shaktikanta Das, intervient alors que le ministère de la Santé a signalé un nombre record de décès quotidiens liés au coronavirus et plus de 300000 nouvelles infections pour le 14e jour consécutif.

Le moratoire sur la dette sera accessible aux particuliers et aux petites et moyennes entreprises qui n'ont pas restructuré leurs prêts en 2020 et ont été classés comme comptes standard jusqu'en mars 2021, a déclaré Das dans une adresse virtuelle non programmée.

"Les petites entreprises et les entités financières au niveau local sont les plus touchées par la deuxième vague d'infections", a déclaré Das, en annonçant plusieurs mesures visant à améliorer la liquidité et à stimuler les prêts à divers secteurs dans le besoin.

Les moratoires seront applicables aux emprunteurs avec une exposition totale maximale de 250 millions de roupies (3,39 millions de dollars), a déclaré Das.

"Environ 90% du total des emprunteurs tombent sous cette limite, donc la restructuration peut apporter des avantages à un grand nombre d'emprunteurs. Nous pensons que ces mesures sont suffisantes pour le moment", a déclaré Sunil Mehta, directeur général de l'Association des banques indiennes.

Au cours du dernier exercice, la RBI avait introduit un plan de restructuration unique pour les petits emprunteurs et les entreprises qui permettait aux banques de prolonger les périodes de remboursement jusqu'à deux ans.

Environ 800 000 emprunteurs avec un total de prêts d'une valeur de 1,2 billion de roupies se sont enrôlés dans ce programme. Cela s'est traduit par moins de 5% du portefeuille de prêts total de l'industrie, a ajouté Mehta.

LES PRÉOCCUPATIONS D'INFLATION DEMEURENT

De nombreuses entreprises en Inde étaient encore en train de revenir à la normale après un verrouillage national l'année dernière lorsque la deuxième vague de COVID-19 a frappé. Alors que les infections montent en flèche et que de plus en plus d'États imposent des restrictions à l'activité, certains analystes ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance économique.

Das, cependant, a déclaré que le coup à la demande devrait être modéré par rapport à il y a un an, car les rapports montrent que la perturbation de la fabrication jusqu'à présent est minime alors que la consommation résiste.

Il a également déclaré qu'il ne s'attendait à aucun changement significatif des prévisions économiques de la RBI faites en avril, alors qu'elle prévoyait une croissance du PIB 2021/22 de 10,5%.

Sur l'inflation, cependant, Das a émis un ton prudent.

Il a déclaré qu'une mousson normale aiderait à soutenir la demande rurale et la production globale et à atténuer les pressions sur les prix des denrées alimentaires, mais a également noté qu'une augmentation des coûts des intrants dans tous les secteurs, due en partie à la hausse des prix mondiaux des produits de base, reste une préoccupation.

Une reprise continue de l'inflation pourrait potentiellement pousser la RBI à augmenter les taux d'intérêt, car la loi lui impose de maintenir l'inflation de détail dans une fourchette de 2 à 6%.

AUTRES MESURES

La RBI a également annoncé une fenêtre spéciale de liquidité à la pression pouvant atteindre 500 milliards de roupies pour les banques à prêter au secteur de la santé avec des ténors allant jusqu'à trois ans au taux des pensions. Il sera disponible jusqu'au 31 mars 2022.

La banque centrale a déclaré que les banques devront maintenir un portefeuille de prêts COVID dans le cadre du programme et bénéficieront également d'un rendement supérieur de 40 points de base par rapport au taux de prise en pension inversée sur les fonds excédentaires déposés auprès de la RBI, dans la mesure des prêts décaissés.

"RBI a mis au point des mesures appropriées et a également assuré au marché qu'elle serait proactive, ce qui a aidé", a déclaré Mehta.

Entre autres mesures, la RBI a annoncé une opération spéciale de repo à long terme sur 3 ans de 100 milliards de roupies pour les petites banques financières (SFB), affirmant que leurs prêts aux institutions de microfinance peuvent être classés comme un secteur prioritaire. Il a également permis aux banques de maintenir des réserves plus faibles pour les avances consenties aux petits emprunteurs.

La RBI a également assoupli les directives de découvert pour les gouvernements des États et a déclaré que les banques peuvent utiliser leurs coussins de provisionnement contracyclique qu'ils détiennent à compter du 31 décembre 2020 pour provisionner les actifs non performants avec l'approbation préalable du conseil d'administration.

(1 $ = 73,8 roupies indiennes)

Nos normes.