Le nombre moyen de vaccinations contre les coronavirus administrées chaque jour dans l'Illinois a considérablement baissé au cours de la semaine dernière, alors que l'État atteint un tournant dans ses efforts pour obtenir des tirs dans les armes.

© Brian Cassella / Chicago Tribune
Le vaccin Pfizer COVID-19 est préparé le 15 avril 2021, à l'Illinois State University en Normal.

Une moyenne quotidienne de 105 873 injections de COVID-19 a été administrée dans l'Illinois au cours de la semaine se terminant dimanche, contre 125 212 une semaine plus tôt, soit une baisse de 15%.

Le déclin survient alors que les sites de vaccination de masse de la région de Chicago ont commencé à offrir des vaccins aux personnes sans rendez-vous - un changement radical par rapport à il y a quelques semaines à peine, alors que la recherche d'un rendez-vous était encore une épreuve épuisante pour de nombreuses personnes.
Si un accès plus facile au vaccin est une bonne nouvelle, cela pourrait également être préoccupant, car un peu moins de 30% de la population de l’État est entièrement vaccinée - loin d’environ 80%, selon certains experts, il est nécessaire d’atteindre l’immunité collective.
"Nous sommes actuellement dans une période intermédiaire où la demande et l'offre, en gros, se sont rencontrées, et l'offre dépassera bientôt la demande", a déclaré lundi le gouverneur J.

B. Pritzker lors d'une conférence de presse à Aurora.
Le gouverneur a pris la parole alors que le vaccin à dose unique Johnson & Johnson est remis en jeu après une pause de 11 jours pour des raisons de sécurité.

Les responsables fédéraux ont donné aux États le feu vert pour reprendre le tir de J&J vendredi.
L’État pourrait bientôt être au point où il y aura suffisamment de doses disponibles pour que les gens puissent se faire vacciner dans les cabinets de leur médecin, tout comme ils le feraient avec un vaccin antigrippal annuel, a déclaré Pritzker.
«Nous n’en sommes pas encore tout à fait là», a-t-il déclaré.

«Nous avons encore plus de vaccins que nous devons voir entrer dans l'État.»
Avec une offre croissante de vaccins et une demande décroissante, le prochain défi majeur de l’État sera de convaincre les personnes qui hésitent à se faire vacciner.
«Nous faisons tout ce que nous pouvons, certes, pour nous adresser d’abord aux personnes qui n’ont pas été vaccinées mais qui ont juste été un peu incertaines et incertaines, puis, bien sûr, enfin, aux personnes qui ont toujours dit: 'Je «Je ne vais pas me faire vacciner», mais je verrai peut-être qu'ils ont plus d'opportunités à leur disposition ou qu'ils seront en meilleure santé et plus forts s'ils le reçoivent », a déclaré Pritzker.

Lors de sa conférence de presse, le gouverneur a mis en évidence un programme d'État de «navigateur de la santé en cas de pandémie», qui a contribué aux efforts de recherche des contacts et a aidé à connecter les personnes dont le test est positif au coronavirus avec les services nécessaires, tels que les repas et l'aide au revenu, pendant la quarantaine et l'isolement.
À présent, le programme, qui fonctionne dans tout l'État en dehors du comté de Cook, concentre une partie de ses efforts pour s'assurer que les gens savent comment se faire vacciner.
«Bien que nous soyons à l'arrière de la pandémie, nous voyons toujours plus de 2 000 nouveaux cas de COVID-19 chaque jour dans l'Illinois», a déclaré le Dr Ngozi Ezike, directeur du département d'État de la Santé publique dans un communiqué.

«Nous voulons continuer à soutenir les personnes atteintes du virus pour nous assurer qu'elles disposent des ressources dont elles ont besoin pour surmonter leur maladie.»
50512 doses supplémentaires d'un vaccin contre le coronavirus ont été administrées dimanche dans l'Illinois dimanche, portant le total de l'État à 8860975, ont rapporté des responsables de la santé publique.
Lundi, 52,65% des résidents de 16 ans et plus avaient reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus.

Le nombre de résidents qui ont été complètement vaccinés - recevant les deux vaccins requis, ou celui de Johnson & Johnson - a atteint 3 790 976, soit 29,75% de la population totale.
Les responsables ont signalé vendredi 2137 nouveaux cas confirmés et probables de COVID-19, résultant de 49236 tests. L'État a enregistré en moyenne 2 710 cas par jour au cours de la semaine dernière, contre 3 142 une semaine plus tôt.

Le taux de positivité à l'échelle de l'État sur sept jours pour les cas en pourcentage du total des tests était de 3,5% dimanche, contre 4% la semaine précédente.
En plus de la récente baisse des nouveaux cas et du taux de positivité à l'échelle de l'État, les hospitalisations pour COVID-19 peuvent également commencer à diminuer.
Dimanche soir, 2083 personnes dans l'Illinois ont été hospitalisées pour COVID-19, avec 506 patients dans des unités de soins intensifs et 251 patients sous ventilateurs.

La moyenne sur sept jours du nombre total d'hospitalisations est de 2 129, en baisse pour le troisième jour consécutif après avoir augmenté chaque jour pendant plus d'un mois. La moyenne était tombée à 1125 à la mi-mars avant que les cas de COVID-19 ne recommencent à augmenter.
Alors que l'État a satisfait aux exigences en matière de vaccination dans le plan de réouverture révisé que Pritzker a dévoilé le mois dernier, la récente troisième vague de pandémie a maintenu les limites de capacité des entreprises et d'autres restrictions en place.

«Je suis heureux de dire que nous faisons des progrès», a déclaré Pritzker.
Les autorités ont également signalé 10 décès supplémentaires, contribuant à un bilan de 21 836 morts dans tout l'État. Le nombre total d'infections connues dans l'Illinois depuis le début de la pandémie a atteint 1 323 170.

L'État a signalé dimanche 419 cas supplémentaires de la variante du coronavirus qui a été observée pour la première fois au Royaume-Uni, pour un total de 1705.
Les autorités ont également signalé 157 cas supplémentaires de la variante observée pour la première fois au Brésil, pour un total de 524; 179 cas supplémentaires de la variante vue pour la première fois en Californie, pour un total de 285; et sept autres cas de la variante observée pour la première fois en Afrique du Sud, pour un total de 28.
dpetrella@chicagotribune.

com
[email protected]

Continuer la lecture

Afficher les articles complets sans le bouton "Continuer la lecture" pendant {0} heures.