LOS ANGELES (CNS) - Bien que la grande majorité des restrictions COVID-19 soient levées mardi, le gouverneur Gavin Newsom a averti lundi que le virus est toujours actif et que le port du masque continuera d'être une réalité pour les résidents non vaccinés, dans les entreprises qui en ont besoin ou pour les personnes qui se sentent simplement plus en sécurité en les portant.

Newsom a également déclaré qu'il était prêt à publier un décret plus tard cette semaine pour mettre immédiatement en œuvre les réglementations sur le port de masques sur les lieux de travail, si le Conseil des normes de sécurité et de santé au travail de l'État les approuve jeudi. Dans le cadre des procédures normales, la décision du conseil devrait être examinée par les procureurs de l'État et ne prendrait effet qu'à la fin du mois. Le décret de Newsom comblerait cet écart et mettrait immédiatement en œuvre les règles plus tard cette semaine.

Fin des restrictions COVID en Californie, mais le port du masque restera une réalité

Les responsables de la Cal-OSHA ont publié vendredi les nouvelles règles proposées sur le lieu de travail, qui s'alignent largement sur les directives de port de masque de l'État pour le grand public. Les règles obligeraient les entreprises à vérifier le statut vaccinal des travailleurs et à mettre des masques à la disposition des travailleurs non vaccinés. Les travailleurs vaccinés ne seraient pas tenus de porter des masques sur le lieu de travail en vertu des règles proposées.

Certains propriétaires d'entreprises et associations ont repoussé l'idée que les employeurs soient tenus de vérifier le statut vaccinal des travailleurs.

Avec la levée à l'échelle de l'État des restrictions COVID-19, des questions ont persisté sur les exigences relatives au port du masque. Newsom a averti lundi que l'abandon des restrictions économiques ne signifie pas que le port du masque disparaîtra, pas plus que la pandémie.

"Je veux encourager les gens, et je pense que cette question met en évidence l'importance du travail en cours", a déclaré Newsom. "Nous n'avons pas fini. Ce n'est pas demain (mardi). Ce n'est pas mission accomplie demain. Ce virus ne disparaîtra pas demain. Cette pandémie n'est pas derrière nous demain. Nous sommes très conscients que déjà en 2021, dans le monde, plus de personnes ont perdu la vie à cause du COVID que toute l'année 2020."

Les directives californiennes sur le port de masques pour le grand public à partir de mardi s'aligneront en grande partie sur les recommandations des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis. Les directives permettront aux personnes entièrement vaccinées d'arrêter de porter des masques dans la plupart des situations. Mais ils seront toujours requis dans certains paramètres  :

  • dans les transports en commun, y compris les avions, les bateaux, les trains, les bus, les taxis et les véhicules de transport en commun, et dans les centres de transport tels que les aéroports, mais les terminaux, les gares, les ports maritimes, les marinas et les stations de métro -- à l'intérieur des écoles K-12, établissements de garde d'enfants et autres établissements pour jeunes - établissements de soins de santé, y compris les établissements de soins de longue durée - dans les établissements correctionnels et les centres de détention d'État et locaux - dans les refuges pour sans-abri, les refuges d'urgence et les centres de refroidissement
  • Des masques seront requis pour les personnes non vaccinées dans les lieux publics intérieurs et les entreprises telles que les magasins de détail, les restaurants, les théâtres, les cinémas, les centres de divertissement familial et les bureaux gouvernementaux au service du public.

    Les opérateurs commerciaux et événementiels peuvent choisir comment appliquer ces règles. Selon l'État, ils ont trois options :

  • les entreprises et les lieux peuvent afficher publiquement des règles concernant le port de masques et permettre aux clients et aux visiteurs de "s'auto-certifier" qu'ils sont vaccinés, ce qui signifie que si quelqu'un entre dans l'entreprise sans masque, il atteste être vacciné - ils peuvent "mettre en œuvre un système de vérification des vaccins pour déterminer si les individus sont tenus de porter un masque » - ils peuvent simplement exiger que tous les clients portent un masque
  • Newsom a reconnu les problèmes liés à "l'auto-attestation", qui est essentiellement un système d'honneur, mais a déclaré que les gens "nous espérons qu'ils seront honnêtes à ce sujet". Mais il a souligné que les entreprises peuvent continuer à exiger que tous les clients portent des masques.

    "Les entreprises peuvent continuer à faire des choix pour elles-mêmes, ce qui fonctionne pour votre entreprise", a-t-il déclaré. "Nous n'allons pas imposer les passeports, mais les entreprises peuvent exiger une vérification. Les entreprises peuvent exiger le port du masque. Les entreprises ont la liberté de choix à travers le spectre.

    "Vous allez être dans un scénario où beaucoup de gens porteront des masques – parce qu'ils choisissent de porter des masques, parce que les entreprises imposent des exigences en matière de masquage", a-t-il déclaré. "Nous ne sommes pas là où nous voulons tous être, c'est-à-dire que cette pandémie est complètement éteinte. Nous en sommes juste au point avec … des taux de cas aussi bas – et en passant, la Californie a le troisième taux de positivité le plus bas d'Amérique, et parmi les taux de cas les plus bas en Amérique."