Alors que les Titans du Tennessee sont troublés par une épidémie de coronavirus qui a infecté plusieurs joueurs et membres du personnel de l'équipe, le N.F.L. a reporté son match de dimanche contre les Steelers de Pittsburgh à lundi ou mardi. C'est le premier N.F.L. jeu d'être repoussé à cause de Covid-19, la maladie causée par le virus.

La NFL, annonçant la décision dans un communiqué, a déclaré que le match, initialement prévu à midi, heure centrale, dimanche à Nashville, avait été déplacé "pour accorder plus de temps pour d'autres tests quotidiens de Covid-19 et pour assurer la santé et la sécurité des joueurs entraîneurs et personnel le jour du match. " La ligue a annoncé qu'elle annoncerait la nouvelle date et l'heure du match dès que possible.

Les Titans ont interrompu leurs activités en personne mardi après avoir appris que huit membres de l'organisation - trois joueurs et cinq employés - avaient été testés positifs. Lors de tests séparés, un quatrième joueur, en dehors du secondeur Kamalei Correa, a contracté le virus. L'entraîneur des secondeurs extérieurs, Shane Bowen, n'a pas accompagné l'équipe au Minnesota pour le match de dimanche contre les Vikings conformément au protocole Covid-19, qui interdit à toute personne dont le test est positif ou a été exposée à quelqu'un qui a été exposé à voyager.

Les Vikings du Minnesota, qui ont accueilli le Tennessee dimanche, n'ont reçu aucun résultat positif mercredi, a déclaré l'équipe, et après une pause de deux jours, ils espèrent rentrer dans leurs installations jeudi. Leur match de dimanche à Houston n'a pas changé.

Le commissaire Roger Goodell décidera du moment où le match sera joué, en consultation avec un comité consultatif indépendant de huit personnes créé pour empêcher les membres du comité de compétition de la ligue - dont l'entraîneur des Steelers Mike Tomlin est membre - de prendre des décisions qui profitent à leurs équipes.

"Nous évaluerons jour après jour", a déclaré mercredi Brian McCarthy, un porte-parole de la ligue. "Nous pourrions être dans une position demain où il est plus répandu et devons dire :" Allons-y mardi ". Et nous devrons peut-être aller à un scénario où nous ne pouvons pas jouer lundi ou mardi. Nous n’allons pas mettre la santé des joueurs en danger. Tout est sujet à changement et nous sommes flexibles et adaptables. "

La ligue aurait peut-être déjà repoussé le match du Tennessee plus loin si son épidémie avait été concentrée, affectant tout un groupe de positions, par exemple. Mais puisque les quatre joueurs des Titans ont été ajoutés à la liste de réserve / Covid-19 de l’équipe cette semaine - Correa; le long vivaneau Beau Brinkley, qui a joué 10 clichés contre le Minnesota; le plaqueur défensif DaQuan Jones, qui a joué 51 ans; et l'ailier serré de l'équipe d'entraînement Tommy Hudson - jouer à différentes positions, les Titans procéderont comme s'ils n'étaient pas disponibles en raison d'une blessure.

Dans le cadre des mises à jour des règles de la ligue provoquées par les coronavirus avant le début de la saison, la N.F.L. et son syndicat de joueurs a accepté d’augmenter la taille des effectifs cette saison pour donner aux équipes une plus grande flexibilité. Les équipes peuvent désormais transporter 55 joueurs pendant la semaine, contre 53 en faisant la promotion de l'équipe d'entraînement, et 48 les jours de match (contre 46), à condition que huit soient des joueurs de ligne offensive. Sinon, les équipes peuvent avoir jusqu'à 47 joueurs.

Le N.F.L. a également établi une liste de réserve distincte pour les joueurs qui sont soit testés positifs pour le virus, soit entrent en contact avec quelqu'un qui l'a. Les équipes d'entraînement, le groupe auxiliaire normalement peuplé de joueurs de première ou de deuxième année, comptent désormais un maximum de 16 joueurs, avec six places réservées aux vétérans. La ligue a assoupli les règles pour la réserve blessée, permettant aux joueurs de reprendre l'entraînement après trois semaines et aux équipes de ramener dans la liste active autant de joueurs que nécessaire. Au cours des saisons précédentes, les équipes ne pouvaient activer que deux joueurs de la réserve blessée, et les joueurs auraient dû manquer au moins six semaines d'entraînement et huit semaines de matchs.

Malgré ces concessions, la N.F.L. a été résigné à la possibilité - sinon à la probabilité - que les équipes subissent des déséquilibres concurrentiels alors que cette saison aberrante se poursuit au milieu d'une pandémie. Les Titans, l'une des sept équipes invaincues de la N.F.L. n'ont pas été autorisés à retourner dans leurs installations.

"Depuis la réception des protocoles en août, nous les avons suivis de la lettre", a déclaré Vrabel à propos des précautions sanitaires contre les coronavirus ordonnées par la ligue. "C’est une situation très malheureuse, mais nous sommes convaincus que nous serons en mesure de gérer en toute sécurité l’équipe de football et le meilleur intérêt des joueurs à l’esprit."

Tomlin a déclaré qu'il ne craignait pas que les Steelers (3-0) - qui n'ont eu aucun test positif jusqu'à présent - aient désormais au moins un jour de moins pour se reposer avant leur match de la semaine 5, contre les Eagles de Philadelphie à domicile le 11 octobre..

"Nous vivons une semaine à la fois, mec", a déclaré Tomlin, qui a ajouté qu'il y a une "forte possibilité" que le match contre le Tennessee soit joué lundi. Il a ajouté : "Nous nous rendons compte qu’il y aura un certain malaise et de l’incertitude en 2020. Nous ne nous en éloignons pas. Nous l'adoptons. "

Cette épidémie représente la première menace importante pour une saison qui, peut-être invraisemblablement, s'est déroulée sans revers majeurs depuis que les joueurs se sont rendus aux camps d'entraînement fin juillet. Contrairement aux autres grandes ligues sportives professionnelles, dont les saisons se sont arrêtées brusquement en mars ou ont été retardées indéfiniment, la N.F.L. n'a pas eu à prendre de décision immédiate concernant son calendrier. Même alors que les taux de transmission montaient en flèche, la N.F.L. à maintes reprises, a affirmé que la saison commencerait comme prévu, le 10 septembre, une date qui s'est tenue. Et la ligue a pu organiser régulièrement des activités hors saison - agence libre, repêchage, réunions de la ligue - à l'heure, bien que virtuellement.

Les faibles taux positifs tout au long du camp d'entraînement se sont prolongés dans la saison, le respect des protocoles par les équipes n'ayant entraîné que cinq cas positifs - aucun de la part des joueurs - de plus de 36 600 tests donnés à 7 845 joueurs et employés entre le 13 et le 19 septembre. Jusqu'à la semaine 3, un seul joueur, le demi de coin des Falcons AJ Terrell, avait raté un match, dimanche dernier contre Chicago, pour être sur la liste réserve / Covid-19.