L'épidémiologiste thaïlandais Kamnuan Ungchoosak a averti que la variante Delta du coronavirus pourrait faire grimper le nombre de décès en juillet à 1 400, soit des centaines de plus que les 992 décès de juin, a rapporté l'Associated Press.
Kamnuan a déclaré que 80% des décès sont des personnes âgées ou des personnes atteintes de maladies chroniques, et si elles avaient été vaccinées, cela réduirait le taux de mortalité tout en réduisant la demande de lits en soins intensifs.
Des épidémies se produisent également parmi d'autres groupes, notamment des ouvriers du bâtiment et des restaurants, qui doivent encore être vaccinés, a-t-il déclaré.

"Nous avons actuellement fermé les camps et les entreprises, mais le nombre de cas ne diminue pas et l'économie est mauvaise. Mais si nous nous concentrons sur les personnes âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques, nous n'aurons peut-être pas à fermer les entreprises et le lit les demandes de ces deux groupes diminueront également », a-t-il déclaré.
Pour plus de reportages de l'Associated Press, voir ci-dessous.

Un épidémiologiste thaïlandais prévient que la variante Delta pourrait augmenter les décès dus au COVID par centaines en juillet

Cette photo prise le 29 juin 2021 montre des agents de santé administrant des doses du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus Covid-19 à des résidents âgés dans un stade sportif de Phuket, quelques jours avant le lancement du programme touristique Phuket Sandbox qui autorise les visites de personnes vaccinées. 1.
Lillian Suwanrumpha/Getty Images
Vendredi, les autorités sanitaires thaïlandaises ont signalé 6 087 nouveaux cas de COVID-19, établissant un record pour une deuxième journée consécutive, alors que les inquiétudes grandissaient concernant la pénurie d'installations de traitement et de fournitures de vaccins.

Les autorités ont également signalé 61 décès vendredi, portant le total à 2 141.
Environ 90 pour cent des 270 921 cas de coronavirus signalés en Thaïlande et 95 pour cent des décès ont été enregistrés lors d'une vague qui a commencé début avril. Il y a eu 992 décès en juin, plus de 15 fois le total de la Thaïlande pour l'ensemble de 2020.

Le nombre de patients en soins intensifs et sous ventilation a augmenté dans tout le pays au cours des deux dernières semaines.
Le Centre gouvernemental pour l'administration de la situation COVID-19 a déclaré que 39% des nouveaux cas signalés vendredi se trouvaient à Bangkok, 25% dans les provinces voisines et 36% dans les 71 autres provinces. Le porte-parole adjoint du centre, Apisamai Srirangsan, a déclaré que les autorités de Bangkok doivent mettre en place d'urgence des stations d'isolement pour séparer les personnes infectées dans leurs communautés locales et ajouter des lits pour le traitement des cas graves.

Les critiques depuis le début de l'année ont accusé le gouvernement du Premier ministre Prayuth Chan-ocha de ne pas avoir réussi à obtenir des approvisionnements en vaccins adéquats et en temps opportun, et les efforts pour en obtenir davantage ont progressé lentement.
Vendredi, lors d'une réunion d'information du ministère de la Santé, des experts ont dressé un sombre tableau de la manière de prioriser les personnes vaccinées.
Le Premier ministre Prayuth a ciblé la mi-octobre pour ouvrir le pays aux visiteurs vaccinés de l'étranger sans quarantaine.

Sopon Mekthon, président du sous-comité gouvernemental sur la gestion des vaccins contre le COVID-19, a déclaré que seuls 2 millions sur environ 16 millions de personnes âgées et infirmes avaient reçu des vaccins.

Nakorn Premsri, directeur de l'Institut national des vaccins, a déclaré qu'une société thaïlandaise, Siam BioScience, était censée fournir au pays 10 millions de doses par mois de vaccin AstraZeneca produit localement, mais cela a été réduit à 5 à 6 millions de doses. L'entreprise, détenue par le roi de Thaïlande, aurait rencontré des problèmes de production.

Elle a également des contrats pour fournir des vaccins à d'autres pays.
Il a déclaré que la Thaïlande essayait de négocier avec d'autres producteurs pour combler le vide. Jusqu'à présent, la Thaïlande n'a utilisé que des vaccins d'AstraZeneca et des chinois Sinovac et Sinopharm, bien que le gouvernement affirme avoir conclu des accords pour acheter également auprès de Pfizer et Johnson & Johnson.

Cette photo prise le 29 juin 2021 montre des agents de santé administrant des doses du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus Covid-19 à des résidents âgés dans un stade sportif de Phuket, quelques jours avant le lancement du programme touristique Phuket Sandbox qui autorise les visites de personnes vaccinées. 1.
Lillian Suwanrumpha/Getty Images