Un employé de Panasonic à l'usine de panneaux solaires de Tesla à Buffalo, New York, a été testé positif en mars pour COVID-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, selon des courriels internes obtenus par The Verge. Il s'agit du quatrième employé connu dans les installations de Tesla aux États-Unis à être positif pour COVID-19, après un à la Gigafactory au Nevada et deux employés de bureau en Californie.

On ne sait pas quand le travailleur a reçu les résultats positifs du test, mais les employés de l'usine ont été informés par courrier électronique le 28 mars. Un porte-parole de Panasonic Amérique du Nord a déclaré mercredi à The Verge qu'il n'avait appris le test positif de l’employé que le week-end dernier, quelque temps avant la diffusion de l'e-mail.

Un employé de Panasonic à l'usine Tesla de New York a été testé positif au COVID-19

L’employé infecté n'était plus au bureau après le 17 mars, selon les courriels, qu'un employé actuel a fourni à The Verge sous couvert d'anonymat. Le 20 mars, Panasonic a annoncé son intention de fermer ses opérations à l'usine de New York pendant deux semaines. Cet arrêt a maintenant été prolongé jusqu'au 19 avril au moins, selon l'un des e-mails. Tesla a également temporairement fermé ses propres opérations à l'usine de New York, bien que le PDG Elon Musk ait déclaré qu'il souhaitait la rouvrir «dès que possible humainement» pour fabriquer des ventilateurs, éventuellement avec la société de technologie médicale Medtronic.

Musk a dit qu'il voulait rouvrir l'usine de New York «dès que possible humainement» pour fabriquer des ventilateurs

L'un des responsables des ressources humaines de Panasonic a déclaré à ses employés dans l'e-mail du 28 mars que l'entreprise avait effectué un « suivi approfondi des contacts » et avait notifié « tous les employés qui auraient été en contact étroit » avec le travailleur le 17 mars. L'entreprise a également effectué un «nettoyage et une désinfection en profondeur» du poste de travail des employés avant la fermeture. Cependant, il n'est pas clair si Panasonic a informé les travailleurs avec lesquels l’employé infecté a interagi avant cela, car la société n'est pas entrée dans les détails au-delà d'une déclaration qu'elle a fournie.

«Nous pouvons confirmer qu'un employé de Panasonic de notre usine de Buffalo a reçu un diagnostic de COVID-19. Nous leur souhaitons une bonne santé et un prompt rétablissement », a déclaré la société dans le communiqué fourni à The Verge. «C'était l'un des nombreux scénarios que Panasonic a largement planifiés, car rien n'est plus important que la santé et la sécurité de nos employés et des communautés dans lesquelles nous travaillons.»

Quelques jours avant la fermeture, le président de Panasonic Solar North America (PSNA), Mark Shima, a déclaré à ses employés qu'il revenait au Japon pour renouveler son visa avant son expiration le 1er avril, selon une lettre publiée sur un babillard de l'usine de Buffalo, une photo dont a été vu par The Verge. Shima a déclaré à ses employés qu'il avait « deux ou trois choses à faire au Japon » et qu'il devra se mettre en quarantaine à son retour, donc sa « prochaine apparition au PSNA sera attendue vers le 27 avril (provisoire) », selon la lettre.

Shima a déclaré à ses employés qu'il travaillerait à distance depuis le Japon ou à Buffalo dans l'intervalle. « Veuillez prendre soin de vous et de la santé de votre famille, prenez des précautions pour tout décès, notamment [sic] Coronavirus et grippe. Je suis vraiment désolé de mon absence pendant cette période extrêmement difficile, mais j'apprécie sincèrement votre compréhension et votre excellent travail. La sécurité d'abord !  »

Panasonic a annoncé en février qu'elle arrêterait de fabriquer des cellules et modules solaires à l'usine de New York plus tard cette année, mettant ainsi fin à une relation de près de quatre ans remontant à 2016. La société aide également à fabriquer des batteries pour les voitures de Tesla à la Gigafactory au Nevada. Panasonic a commencé à mettre fin à ses opérations à l'usine du Nevada le 20 mars à la suite d'un avis d'abri sur place à l'échelle de l'État. Tesla a emboîté le pas une semaine plus tard.