Un Boeing 777 de la compagnie aérienne Emirates à l'aéroport international de Sydney le 1er mai 2021 à Sydney, en Australie.
James D. Morgan | Getty Images Actualités | Getty Images
La compagnie aérienne Emirates se prépare à une augmentation des voyages estivaux au cours des deux prochains week-ends, malgré les inquiétudes croissantes concernant la variante du coronavirus delta responsable de plus d'un tiers des infections aux Émirats arabes unis.
Emirates s'attend à ce que plus de 450 000 passagers voyagent depuis, vers et via le terminal 3 de l'aéroport international de Dubaï (DXB) sur plus de 1 600 vols dans les prochains jours.
"Les jours les plus chargés pour la compagnie aérienne seront les deux prochains week-ends, les 2 et 3 juillet et les 9 et 10 juillet, bien qu'un trafic passagers élevé devrait commencer aujourd'hui et se poursuivre jusqu'au 12 juillet", a déclaré Emirates dans un communiqué mercredi.
Près de 100 000 passagers arriveront à Dubaï sur des vols Emirates pour commencer leurs vacances d'été au cours de cette même période, a ajouté la compagnie aérienne. La flambée saisonnière des voyages survient alors que les températures augmentent aux Émirats arabes unis, où en juillet, le mercure peut monter à 40 degrés Celsius (104,0 ° F) et plus.
Emirates, l'une des deux compagnies aériennes nationales des Émirats arabes unis, prévoit d'augmenter sa capacité de vol à 90 % des niveaux d'avant la pandémie jusqu'en juillet. Les aéroports de Dubaï ont également rouvert son terminal 1 et son hall D le 24 juin, après une fermeture de 15 mois en raison de la pandémie.
"Tous les points de contact Emirates et DXB sont parfaitement préparés pour gérer l'augmentation du trafic de passagers, avec des mesures et des protocoles en place conçus pour améliorer la sécurité lorsque les clients se déplacent dans le terminal 3", a déclaré Emirates.
Selon les données de l'aéroport d'Heathrow, plus d'un demi-million de personnes devraient transiter par les Émirats arabes unis dans les prochains jours, ce qui équivaut presque à l'ensemble du trafic de passagers de l'aéroport d'Heathrow à Londres en mai de cette année.
Un Boeing 787-9 "Dreamliner" d'Etihad Airways arbore des drapeaux israélien et émirati après avoir atterri à son arrivée des Émirats arabes unis (EAU) à l'aéroport israélien Ben Gourion près de Tel Aviv, sur le premier vol commercial régulier de la compagnie au départ d'Abou Dhabi, en avril 6, 2021.
JACK GUEZ | AFP | Getty Images
Etihad Airways d'Abou Dhabi a également décidé d'étendre son programme "vérifié pour voler" mercredi. Le programme permet aux voyageurs de valider les documents de voyage Covid-19 avant d'arriver à l'aéroport afin d'améliorer le temps de traitement des passagers.
"Nous sommes conscients que ces temps sont difficiles pour les voyageurs et cela a été une initiative clé pour simplifier autant que possible les voyages de nos clients", a déclaré John Wright, vice-président d'Etihad pour les aéroports mondiaux et les opérations de réseau dans un communiqué.

Préoccupations delta

La vague de voyages estivale attendue survient malgré de nouveaux avertissements concernant la variante delta du virus, avec des preuves montrant qu'elle est plus transmissible, provoque plus d'hospitalisations et réduit l'efficacité des vaccins. La variante delta, identifiée pour la première fois en Inde, représente 33,9% des cas aux Émirats arabes unis, selon le ministère de la Santé des Émirats arabes unis.
La variante britannique représente 11,3% des cas, tandis que la variante sud-africaine a toujours le taux d'infection le plus élevé à 39,2%. Les Émirats arabes unis ont signalé mardi 1 747 nouveaux cas de virus.
Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont décidé de réémettre lundi un avertissement de niveau 4 « Ne voyagez pas » pour les Émirats arabes unis, la catégorie la plus élevée possible, citant des inquiétudes concernant le virus. Les Émirats arabes unis figurent également toujours sur la "liste rouge" des voyages au Royaume-Uni, où ils figurent depuis fin janvier.
Les Britanniques vivant aux Émirats arabes unis ont exprimé leur confusion et leur colère face à la décision, en particulier au sujet de l'exigence de quarantaine des hôtels de la liste rouge.
Quarante pour cent des quelque 10 millions d'habitants des Émirats arabes unis sont désormais complètement vaccinés, selon l'Université Johns Hopkins. Le taux de vaccination local élevé, les nouvelles routes aériennes et l'assouplissement des restrictions sur les points chauds de vacances ont donné aux habitants et aux résidents la confiance et le désir de voyager à nouveau, même au milieu des avertissements concernant les variantes dangereuses du coronavirus.
Emirates s'est engagé à maintenir des mesures de sécurité strictes pour ceux qui voyagent. La compagnie aérienne a été l'une des premières au monde à piloter le IATA Travel Pass, qui sera étendu à toutes les routes de son réseau dans les semaines à venir. Emirates s'est également associé à Al Hosn, l'application de traçage Covid des Émirats arabes unis, pour soutenir le mouvement des passagers en toute sécurité.
"Les clients d'Emirates peuvent voyager avec l'assurance que la compagnie aérienne et ses partenaires n'ont épargné aucun effort pour rendre le voyage à l'aéroport aussi sûr et fluide que possible", a déclaré la compagnie aérienne.

Emirates et Etihad se préparent pour l'été au milieu des avertissements delta Covid