L'économie de la zone euro entre dans une autre récession alors que les verrouillages de Covid mordent

© Fourni par CNBC
Les gens passent devant la brasserie emblématique fermée Les Deux Magots

LONDRES - L'économie de la zone euro s'est contractée au premier trimestre 2021 alors que les pays ont mis en œuvre de nouveaux verrouillages et restrictions au milieu d'une troisième vague d'infections à coronavirus.

Erreur de chargement

Le produit intérieur brut de la région a reculé de 0,6% en rythme trimestriel, selon les données préliminaires publiées par l'Office européen des statistiques Eurostat.
Il s'agit du deuxième trimestre consécutif de contractions, ce qui signifie que la région est en récession technique, bien que les économistes soient optimistes quant à la croissance à venir.
La plupart des plus grandes économies de la région - l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne - ont connu une baisse d'activité au cours des trois premiers mois de l'année. La plus forte baisse d'activité s'est produite au Portugal, qui a fait face à une vague de nouveaux cas de Covid et a conduit au deuxième lock-out du pays.
Surprise françaiseLa France a fait exception, la deuxième économie de la zone euro affichant une croissance meilleure que prévu de 0,4% au premier trimestre. Bien que l'économie française reste en deçà de ses niveaux d'avant Covid, les chiffres de croissance apporteront un certain réconfort au deuxième trimestre.
Les dépenses de consommation de la France ont également progressé de 0,3% au premier trimestre, malgré la réintroduction de certaines restrictions Covid.
Président français Emmanuel Macron a annoncé plus tôt cette semaine un assouplissement des mesures, permettant aux cafés, bars et restaurants d'offrir un service à l'extérieur à partir du 19 mai - ce qui pourrait contribuer à la reprise économique.
Contractions ailleursCependant, en Allemagne, l'économie s'est contractée de 1,7% sur la même période. C'est pire que la baisse de 1,5% attendue par les analystes interrogés par Reuters.
Le pays a été gravement touché par une troisième vague d'infections à Covid, et les différentes approches entre ses différentes régions ont encore compliqué sa lutte contre la pandémie.
En Italie, les derniers chiffres du PIB ont montré une contraction de 0,4% pour le trimestre, légèrement supérieure aux attentes.
L'économie espagnole s'est également contractée sur la même période, de 0,5%, tandis que l'activité économique du Portugal s'est contractée de 3,3%.
Pour l'avenir, cependant, les économistes sont confiants quant à 2021 pour la zone euro.
"La confirmation que l'économie de la zone euro s'est à nouveau contractée au premier trimestre (premier trimestre) signifie que la région a subi une deuxième récession technique en un peu plus d'un an", ont déclaré les analystes de Capital Economics par courrier électronique.
"La bonne nouvelle, cependant, est que les choses devraient s'améliorer vers la fin du deuxième trimestre car le programme de vaccination permettra aux gouvernements de lever les restrictions, espérons-le pour la dernière fois."
Stimulus et vaccinsLes pays de la région devraient commencer à recevoir des fonds de soutien Covid à l'échelle de l'UE au cours du second semestre. Plusieurs pays ont déjà soumis leurs plans sur la manière dont ils comptent utiliser les fonds pour analyse par la Commission européenne.
"Il est important que les plans soient conformes à nos objectifs", a déclaré vendredi le chef du commerce de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, sur "Street Signs Europe" de CNBC.
L'institution basée à Bruxelles a demandé aux nations de consacrer au moins 37% de la relance aux politiques climatiques et 20% à la transformation numérique.
"Le financement sera disponible pour les Etats membres une fois qu'ils auront franchi certains jalons et objectifs", a-t-il ajouté.
De plus, la campagne de vaccination s'est considérablement accélérée depuis le début de 2021, ce qui stimule également les attentes de croissance pour la région.
L'Union européenne s'attend à ce que 70% de la population adulte soit vaccinée cet été, et les pays dépendants du tourisme espèrent qu'un plus grand nombre de personnes vaccinées leur permettra d'avoir une saison estivale plus réussie cette année.
"La vaccination s'accélère", a déclaré Dombrovskis, malgré un ralentissement initial du déploiement, car AstraZeneca "sous-distribuait".
La société pharmaceutique, qui a développé un vaccin Covid, n'a pas répondu aux attentes de l'UE en matière de livraisons de vaccins. La région attendait 120 millions de doses au premier trimestre, mais seulement 30 millions environ ont été délivrées. Pour le deuxième trimestre, l'UE attendait 180 millions de doses, mais AstraZeneca a déjà déclaré qu'elle ne pourrait en délivrer qu'environ 70 millions.
La commission a intenté une action en justice contre le géant pharmaceutique vendredi dernier et un tribunal bruxellois a déjà commencé à examiner l'affaire, qui pourrait être conclue dès juin.
AstraZeneca n'était pas immédiatement disponible pour commenter lorsqu'il a été contacté par CNBC vendredi.

Comment les gouvernements gagnent-ils de l'argent?

Cliquez pour agrandir

SUIVANT

Continuer la lecture

Afficher les articles complets sans le bouton "Continuer la lecture" pendant {0} heures.