TOPEKA, Kan. (WIBW) — VA Eastern Kansas a confirmé mercredi neuf cas au Topeka VA Medical Center, deux membres du personnel et sept vétérans.

Lors d’une conférence de presse en ligne avec les responsables de la santé de Shawnee Co. mercredi, le porte-parole de VA, Joe Burks, a répondu aux plaintes selon lesquelles VA ne coopérait pas à l’enquête du comté sur les cas mardi soir.

Eastern Kansas VA traite des cas de COVID-19 dans des établissements

Selon Burks, le VA a son propre processus de suivi interne. « C'est très détaillé et nos informations sont partagées par le biais de nos bureaux régionaux, puis par nos bureaux nationaux », a déclaré Burks mercredi.

« Avec les mécanismes de notification des États, nous couvrons plusieurs comtés et ce qui est demandé par un comté peut ne pas être le même que ce qui est demandé par un autre comté. »

Burks a ajouté que le retard dans la communication des résultats à Shawnee Co. était également une question de protection de la vie privée de ceux qui travaillent dans les installations de l'est du Kansas.

« Nous voulons faire preuve de diligence raisonnable en fournissant les informations requises, mais en même temps, nous avons 2 000 employés et nous devons protéger ces informations personnelles et privées qui seront partagées et suivies, potentiellement suivies à l'avenir. »

La directrice du département de santé de Shawnee Co., Linda Ochs, a déclaré mercredi qu'elle ne doutait pas des procédures que la VA devait suivre, mais les responsables du comté ont des directives spécifiques à suivre lorsqu'une urgence de santé publique est en place.

« L'autorité légale pour décider qui est mis en quarantaine qui est isolé appartient à l'agent de santé et ce serait alors le rôle du département de la santé », a-t-elle déclaré.

« C'est pourquoi nous avons estimé qu'il était si important que nous ayons pu le faire et mener l'enquête. »

Burks a déclaré que les sept vétérans testés positifs à Topeka provenaient tous de consultations externes ou d'urgence – le premier cas chez un vétéran a été confirmé le 3 avril et le premier membre du personnel a été testé positif le 15 avril.

Il a déclaré que tous les cas avaient déjà été signalés à l'État – et maintenant qu'ils ont été approuvés, ils partageront des informations avec le comté pour ses suivis.

Burks a déclaré que les patients devraient se sentir confiants de recevoir un traitement à l'AV.

« Nos processus de dépistage sont mis en place gérés, couverts et suivis à nouveau quotidiennement avec toute personne entrant et sortant », a-t-il déclaré. « Notre processus est assez serré toute personne qui se sent seule ou effrayée aurait tort. Nous ne voulons pas que nous soyons une organisation de soins de santé au service de nos anciens combattants et du personnel qui se battent pendant cette crise nationale. »

Trois des sept anciens combattants du centre médical de Topeka VA ont déjà récupéré de COVID-19, tous les autres membres du personnel et anciens combattants sont auto-mis en quarantaine.

La VA a également 14 cas confirmés de COVID-19 au centre VA de Leavenworth – sept employés et sept vétérans. Cinq membres du personnel et un vétéran se sont rétablis.

Ils ne pouvaient pas partager publiquement les comtés dans lesquels vivent les patients.

Nous avons précédemment signalé que le centre d'appels de Topeka VA – qui est distinct du centre de santé – avait trois tests positifs pour le personnel.