Division de la gestion des placements de la SEC met fin à certains allégements de COVID-19

[co-author: Brennan Meier]

ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES

LA DIVISION SEC DE LA GESTION DES INVESTISSEMENTS TERMINE CERTAINES RELIEF COVID-19

Le 16 avril, le personnel de la Division de la gestion des investissements de la SEC a annoncé que certains secours temporaires fournis en réponse à la pandémie de COVID-19 seraient interrompus ou retirés. Plus précisément, le personnel a annoncé que l'ordre suivant et les lettres de non-action seraient résiliés ou retirés, respectivement, à compter du 30 avril 2021:

  • L'ordonnance d'exemption conditionnelle offrant une flexibilité temporaire pour obtenir un financement à court terme pour (1) les sociétés d'investissement de gestion à capital variable enregistrées autres que les fonds du marché monétaire et (2) les comptes séparés des sociétés d'assurance enregistrées en tant que fonds d'investissement unitaires
  • Une lettre de non-intervention traitant de la capacité de certaines sociétés affiliées d'acheter des titres d'un fonds du marché monétaire; et
  • Une lettre de non-intervention traitant de la capacité de certaines sociétés affiliées d'acheter des titres de créance auprès d'un fonds commun de placement

Le CFPB ÉMET UNE RÈGLE FINALE PROVISOIRE POUR PROTÉGER LES LOCATAIRES DES EXPULSIONS

Le 19 avril, le CFPB a publié une règle finale provisoire, en vigueur le 3 mai 2021, exigeant que les agents de recouvrement fournissent un avis écrit clair et visible aux locataires - sans compter les textes ou les courriels - des droits du locataire en vertu du moratoire sur l'expulsion de la CDC. L'avis doit être fourni à la même date que l'avis d'expulsion ou, si aucun avis d'expulsion n'est requis par la loi, à la date à laquelle l'action d'expulsion est déposée. La règle interdit également aux agents de recouvrement de dénaturer l’éligibilité des locataires à la protection contre l’expulsion en vertu du moratoire.

Le moratoire de la CDC, prolongé jusqu'au 30 juin 2021, interdit aux propriétaires, ou à un agent ou à un mandataire du propriétaire agissant à titre de collecteur de créances au nom du propriétaire ou du propriétaire de l'immeuble d'habitation, d'expulser des locataires pour non-paiement du loyer, si le locataire soumet une déclaration écrite indiquant que le locataire n'est pas en mesure de payer l'intégralité du loyer et qu'il deviendrait probablement sans-abri ou devrait déménager dans un milieu de vie partagé. Les agents de recouvrement qui ne respectent pas cette règle peuvent être poursuivis par les agences fédérales et les procureurs généraux des États pour violations du Fair Debt Collection Practices Act (FDCPA). La FDCPA prévoit également un droit privé d'action contre les agents de recouvrement, y compris les actions collectives, et les contrevenants peuvent être tenus responsables des dommages réels, des dommages-intérêts légaux et des honoraires d'avocat. La règle du CFPB n’empêche pas une loi étatique plus protectrice. Pour faciliter la conformité, le CFPB a fourni aux agents de recouvrement un exemple de langage de divulgation.

«Personne ne devrait être expulsé de son domicile sans comprendre ses droits, et nous tiendrons responsables les agents de recouvrement qui procèdent à des expulsions illégales. Nous encourageons les agents de recouvrement à travailler avec les locataires et les propriétaires pour trouver des solutions qui conviennent à tous. »- Directeur par intérim du CFPB Dave Uejio

Le CFPB met à jour la règle de recouvrement de la dette GUIDE DE CONFORMITÉ DES PETITES ENTITÉS

Le CFPB a mis à jour son Guide de conformité des petites entités aux règles de recouvrement de créances pour refléter les changements par rapport à une règle finale de décembre 2020 en vertu de la FDCPA. En plus de divers changements administratifs, le CFPB:

  • Ajout de la section 10.5 pour discuter de l'interdiction des poursuites judiciaires et de la section 10.6 pour discuter des menaces de poursuites judiciaires pour recouvrer les créances prescrites et de l'interdiction du recouvrement passif
  • Ajout de l'annexe A pour inclure une version annotée du modèle d'avis de validation que les agents de recouvrement peuvent utiliser pour obtenir la règle refuge en ce qui concerne la validation des informations sur une dette envers un consommateur
  • Mise à jour de la section 12.4 pour incorporer une référence à la sphère de sécurité et de la section 12.5 pour inclure une référence aux exigences applicables lorsque le créancier actuel et le créancier initial sont identiques et
  • Révision de l'introduction et de l'aperçu pour inclure la discussion de la règle finale de décembre 2020 et de la section 12 afin d'incorporer les exigences et de fournir des conseils sur la fourniture des informations de validation

Le 7 avril, pour donner plus de temps aux parties concernées pour se conformer en raison de la pandémie COVID-19 en cours, le CFPB a publié un avis de proposition de réglementation pour retarder de 60 jours la date d'entrée en vigueur de la règle finale de décembre 2020 et de la règle finale d'octobre 2020 à partir de 30 novembre 2021 au 29 janvier 2022.

MANUEL DES MISES À JOUR DE L'OCC POUR LES PERTES DE CRÉDIT

Le BCC a récemment mis à jour le livret «Provisions pour pertes sur créances» du Manuel du contrôleur pour les banques nationales, les associations d’épargne fédérales et les succursales et agences fédérales d’organisations bancaires étrangères (banques) en suivant la méthodologie CECL. Le CCO utilisera le livret pour effectuer des examens au-delà de l’évaluation de base dans les livrets «Supervision des banques communautaires», «Supervision des succursales et agences fédérales» et «Surveillance des grandes banques» du Manuel du contrôleur. En plus de contenir des informations générales sur les provisions pour créances irrécouvrables, le livret décrit la portée de la méthodologie CECL, les risques associés aux provisions pour créances irrécouvrables et les sept principales composantes utilisées pour estimer les provisions pour créances irrécouvrables (c.-à-d. Données, segmentation, durée contractuelle actifs financiers, méthode de mesure des pertes de crédit, prévisions raisonnables et justifiables, période de réversion et ajustements des facteurs qualitatifs).

Le BCC continuera de suivre le livret «Allocation pour pertes sur prêts et contrats de location» du Manuel du contrôleur lors de la supervision des banques qui n’ont pas encore adopté la CECL.

MISES À JOUR SBA GUIDANCE SUR LES DÉLAIS POUR LA PROLONGATION DES PPP

Le 20 avril, la SBA a publié un avis de procédure concernant les délais révisés liés aux PPP résultant de la promulgation de la loi sur l'extension. La loi d'extension a prolongé la date limite de dépôt des demandes de PPP au 31 mai 2021 et a permis à la SBA de traiter les demandes en suspens jusqu'au 30 juin 2021. L'avis de procédure traite des circonstances spécifiques suivantes:

  • Augmentation des prêts PPP de premier tirage approuvés au plus tard le 8 août 2020 aux partenariats admissibles, aux employeurs saisonniers et aux agriculteurs et éleveurs
  • Réapplications d'emprunteurs éligibles ayant remboursé intégralement un prêt PPP de premier tirage avant le 27 décembre 2020
  • Les remboursements aux emprunteurs éligibles qui ont retourné une partie d'un prêt PPP de premier tirage avant le 27 décembre 2020
  • Augmentations pour les emprunteurs éligibles qui n'ont pas accepté le montant total d'un prêt PPP de premier tirage pour lequel ils ont été approuvés au plus tard le 8 août 2020; et
  • Procédures lorsque ces types de prêts PPP sont retardés par les codes de retenue SBA