VTDigger publie régulièrement des mises à jour sur le coronavirus du Vermont sur cette page. Vous pouvez également vous abonner ici pour des mises à jour régulières par e-mail sur le coronavirus. Si vous avez des questions, des réflexions ou des mises à jour sur la façon dont le Vermont répond à COVID-19, contactez-nous au [email protected]

Un deuxième membre du personnel du Département des services correctionnels a été testé positif au COVID-19, celui-ci étant un travailleur du centre correctionnel de l'État du Nord-Ouest à Swanton.

Un deuxième membre du personnel des services correctionnels obtient un résultat positif pour COVID-19

La semaine dernière, le département a annoncé qu'un membre du personnel pénitentiaire de la prison de Newport avait été testé positif pour le coronavirus, et dans ce cas, les responsables ont déclaré que cette personne n'avait pas eu de contact avec les détenus.

Dans le dernier cas, le service correctionnel a déclaré dans un communiqué mercredi soir que le membre du personnel, qui avait eu des contacts « limités » avec les détenus, était la dernière dans l'établissement le mercredi 25 mars et ne présentait aucun symptôme à ce moment-là.

Selon le communiqué, le département, sous la direction des Centers for Disease Control and Prevention et du Vermont Department of Health, s'efforce d'identifier les contacts que le membre du personnel avait dans l'établissement.

« L'orientation recommande que les personnes qui sont entrées en contact dans les 48 heures suivant l'apparition des symptômes soient mises en quarantaine », indique le communiqué. « Il n'y a eu aucun contact au sein de l'établissement dans la fenêtre de 48 heures, car le personnel n'a présenté aucun symptôme avant le 29 mars et n'est pas entré dans l'établissement depuis le 25 mars. »

Le communiqué indiquait qu'en invoquant des raisons de confidentialité, le membre du personnel ne divulguerait pas d'informations susceptibles de l'identifier. Le communiqué n'a pas précisé quel poste spécifique le membre du personnel occupait dans l'établissement.

« Ma préoccupation demeure concernant la santé et la sécurité de notre personnel et des personnes dont nous avons la charge », a déclaré le commissaire provisoire aux services correctionnels, Jim Baker, dans le communiqué. « Nous mettons tout en œuvre pour limiter l'exposition. »

Selon le communiqué, le service correctionnel procède à un « nettoyage en profondeur » dans les zones de travail de ce membre du personnel et souligne aux détenus l'importance du lavage des mains et de l'hygiène.

VTDigger est souscrit par:

En outre, selon le communiqué, tous les membres du personnel entrant dans l'établissement sont soumis à un dépistage des symptômes du COVID-19, y compris de la fièvre, et sont renvoyés chez eux s'ils présentent ces symptômes.

Steve Howard, directeur exécutif de la Vermont States Employees ’Association, a déclaré mercredi soir qu’il n’était pas encore au courant qu’un membre du personnel de l’usine de Swanton avait testé COVID-19 positif.

Il a évoqué la nécessité de « renforcer » l'utilisation de l'équipement de protection individuelle dans les installations.

« Maintenant que ce sont deux installations différentes, cela va se propager et nous allons devoir faire tout notre possible pour empêcher cela », a déclaré Howard. « Je sais qu'ils stockent ces produits, mais nous voulons rendre cet équipement aussi disponible que possible. »

L'établissement correctionnel de l'État du Nord-Ouest compte 123 employés et 197 détenus.

Aucun détenu du Vermont n'a été testé positif au COVID-19. La population carcérale du Vermont est actuellement de 1 463 détenus, une baisse par rapport à 1 642 le 13 mars.

Inscrivez-vous à notre guide sur l'épidémie mondiale de coronavirus et son impact sur le Vermont, avec les derniers développements livrés dans votre boîte de réception.