3 choses à savoir

  • Le taux de mortalité au plus bas depuis début avril 2020
  • 67,3 % des résidents de 16 ans et plus ont reçu au moins une injection de vaccin ; 64,2 pour cent sont complètement vaccinés
  • Le nombre de cas actifs est inférieur à 1 000 pendant plus de deux semaines ; les hospitalisations restent inférieures à 100

Mise à jour à 11h40Les données COVID-19 les plus récentes du Minnesota continuent de montrer que la pandémie est sous contrôle, bien qu'il puisse encore lui rester un ou deux mouvements.
Une excellente nouvelle des chiffres du ministère de la Santé de jeudi : les décès sont en moyenne de moins de quatre par jour au cours de la dernière semaine de rapport – le taux le plus bas depuis le 8 avril 2020, depuis les premières semaines de la pandémie.
Aucun nouveau décès lié au COVID-19 n'a été signalé au cours du week-end férié du 4 juillet et seulement deux ont été publiés jeudi.

Dernières nouvelles sur COVID-19 au MN : le taux de mortalité tombe à son plus bas niveau au début de la pandémie

Les métriques frôlent les creux pandémiques

Les cas connus et actifs de COVID-19 au Minnesota ont atteint 866 dans le rapport de jeudi. Les cas observés dans l'État restent inférieurs à 1 000 pendant plus de deux semaines maintenant, dans le cadre d'une baisse spectaculaire depuis le 1er mai, lorsque le Minnesota comptait plus de 15 000 cas actifs.
La diminution du nombre de cas signifie moins d'hospitalisations.

Les derniers chiffres du ministère de la Santé montrent que 93 personnes hospitalisées avec COVID-19 dans le Minnesota – redescendent en dessous de 100 – dont 23 ont besoin de soins intensifs.
Deux décès nouvellement signalés ont porté le bilan de la pandémie du Minnesota à 7 617. Parmi les personnes décédées, environ 59 % vivaient dans des établissements de soins de longue durée ou des résidences-services ; la plupart avaient des problèmes de santé sous-jacents.

L'État a enregistré 606.158 au total des cas confirmés ou probables de pandémie, dont les 127 signalés jeudi.
Environ 99% des Minnesotans connus pour être infectés par COVID-19 se sont rétablis au point où ils n'ont plus besoin de s'isoler.

Au niveau régional, toutes les régions du Minnesota sont en bonne forme, près des creux records.
Les personnes dans la vingtaine constituent toujours la tranche d'âge avec le plus grand nombre de cas confirmés de l'État – plus de 112 000 depuis le début de la pandémie.
Bien que les jeunes soient moins susceptibles de ressentir les pires effets de la maladie et de se retrouver hospitalisés, les experts craignent qu'ils ne la transmettent sans le savoir à des parents plus âgés et à des membres d'autres populations vulnérables.

Le rythme de la vaccination rampe

Près de 3 millions d'habitants de 16 ans et plus ont désormais au moins une dose de vaccin.
Plus de 2,8 millions sont complètement vaccinés. Cela représente environ 64,2% de la population de 16 ans et plus de l'État complètement vaccinée et 67,3% avec au moins une injection, dont 91% des personnes de 65 ans et plus.

Ajoutez plus de 110 000 enfants de 12 à 15 ans avec au moins une dose et le Minnesota a dépassé les 3 millions d'habitants avec une ou plusieurs injections. Environ 53% de la population totale de l'État est désormais complètement vaccinée.
Alors que le taux de vaccination du Minnesota a récemment montré une légère augmentation, le rythme a considérablement diminué depuis le pic d'avril et continue de progresser péniblement.

Au rythme actuel, il semble que ce sera début septembre avant que le Minnesota n'atteigne le jalon très discuté d'avoir 70 pour cent des résidents de 16 ans et plus avec au moins une dose de vaccin.
Le Minnesota constate également de grands écarts régionaux dans les taux de vaccination, la plupart des comtés en dehors de la région des villes jumelles étant encore inférieurs à 70% des adultes vaccinés. Les derniers chiffres, cependant, montrent que les comtés de Wabasha et Fillmore dans le sud du Minnesota ont rejoint le club à 70%.

Derniers développements

Metro Transit reprendra certains services de bus express

Metro Transit a annoncé qu'il augmenterait le service de bus express avant les vacances de la fête du Travail, en prévision d'un plus grand nombre de personnes revenant au travail.
Pendant la pandémie de COVID-19, l'agence de transport en commun a suspendu des dizaines de lignes de bus à arrêts limités, initialement créées pour faire venir les travailleurs des parkings incitatifs et des destinations suburbaines.
Quatorze itinéraires, principalement des services de stationnement incitatif vers le centre-ville de Minneapolis et St.

Paul, reprendront en août. Les horaires seront publiés le 23 juillet pour la remise en service des lignes à partir du 21 août.
La demande pourrait mettre beaucoup de temps à revenir, a déclaré Adam Harrington, directeur du développement des services de Metro Transit.

"Notre achalandage au cours des 15 derniers mois a été à un niveau du système en baisse d'environ 60 à 70 pour cent, en particulier sur les locaux, mais il a diminué de 90 pour cent sur l'express de banlieue", a-t-il déclaré. "Nous espérons être en mesure de ramener le service pour rencontrer les gens là où ils se trouvent et fournir cette connectivité dans les centres-villes. »
Metro Transit évalue ce qu'il faut faire avec des dizaines d'autres itinéraires de service express.

Harrington a déclaré qu'environ 40 itinéraires express sont toujours en attente.

  • Tim Nelson | Actualités MPR
  • COVID-19 au Minnesota

    Les données de ces graphiques sont basées sur les totaux cumulatifs du ministère de la Santé du Minnesota publiés à 11 heures tous les jours. Vous pouvez trouver des statistiques plus détaillées sur COVID-19 sur le site Web du ministère de la Santé.

    Vous rendez possible MPR News. Les dons individuels sont à l'origine de la clarté de la couverture de nos journalistes à travers l'État, des histoires qui nous relient et des conversations qui offrent des perspectives. Aidez-nous à faire en sorte que MPR reste une ressource qui rassemble les Minnesotans.

    Faites un don aujourd'hui. Un don de 17 $ fait la différence.