3 choses à savoir

  • Les comptes actifs restent inférieurs à 1 000 pendant deux semaines consécutives
  • 67,2 % des résidents de 16 ans et plus ont reçu au moins une injection de vaccin ; 64% sont complètement vaccinés
  • Les vacances du 4 juillet ralentissent les rapports

Les données COVID-19 les plus récentes du Minnesota continuent d'offrir des signes d'une pandémie modérée au Minnesota mais pas tout à fait morte.
Les nouveaux cas quotidiens et le taux de tests positifs ont augmenté, mais l'ampleur de cette augmentation est encore faible par rapport à la forte baisse du nombre de maladies COVID-19 au cours des deux derniers mois.
Il convient également de noter que la dernière image des données est incomplète compte tenu des retards de déclaration au cours du week-end férié du 4 juillet.

Dernières nouvelles sur COVID-19 au MN : les données montrent une légère augmentation, mais pas de reprise

Les données de mardi étaient essentiellement ce qui aurait été dans le rapport de dimanche. La mise à jour de mercredi contiendra plusieurs jours de données.

Les métriques frôlent les creux pandémiques

Les cas connus et actifs de COVID-19 au Minnesota ont atteint 862 dans le rapport de mardi.

Les cas observés dans l'État restent inférieurs à 1 000 pendant deux semaines maintenant, dans le cadre d'une baisse spectaculaire depuis le 1er mai, lorsque le Minnesota comptait plus de 15 000 cas actifs.
La diminution du nombre de cas signifie moins d'hospitalisations. Les derniers chiffres du ministère de la Santé montrent que 108 personnes hospitalisées avec COVID-19 dans le Minnesota jeudi, les données les plus récentes disponibles.

Nouvelles hospitalisations COVID-19 en soins intensifs et hors soins intensifs au Minnesota
David H. Montgomery | Actualités MPR
Cinq nouveaux décès signalés mardi ont porté le bilan de la pandémie du Minnesota à 7 615. Parmi les personnes décédées, environ 59 % vivaient dans des établissements de soins de longue durée ou des résidences-services ; la plupart avaient des problèmes de santé sous-jacents.

L'État a enregistré 605.803 cas confirmés ou probables au total dans la pandémie, dont les 150 signalés mardi.
Environ 99% des Minnesotans connus pour être infectés par COVID-19 se sont rétablis au point où ils n'ont plus besoin de s'isoler.

Au niveau régional, toutes les régions du Minnesota sont en bonne forme, près des creux records.
Les personnes dans la vingtaine constituent toujours la tranche d'âge avec le plus grand nombre de cas confirmés de l'État – plus de 112 000 depuis le début de la pandémie.
Bien que les jeunes soient moins susceptibles de ressentir les pires effets de la maladie et de se retrouver hospitalisés, les experts craignent qu'ils ne la transmettent sans le savoir à des parents plus âgés et à des membres d'autres populations vulnérables.

Le rythme de la vaccination rampe

Près de 3 millions d'habitants de 16 ans et plus ont désormais au moins une dose de vaccin vendredi, la plus récente disponible.
Plus de 2,8 millions sont complètement vaccinés. Cela représente environ 64% de la population de 16 ans et plus de l'État complètement vaccinée et 67,2% avec au moins une injection, dont 91% des personnes de 65 ans et plus.

Ajoutez plus de 109 000 enfants de 12 à 15 ans avec au moins une dose et le Minnesota a dépassé les 3 millions d'habitants avec une ou plusieurs injections. Environ 52% de la population totale de l'État est désormais complètement vaccinée.
Alors que le taux de vaccination du Minnesota a récemment montré une légère augmentation, le rythme a considérablement diminué depuis le pic d'avril et continue de progresser péniblement.

Au rythme actuel, il faudra attendre la mi-août avant que le Minnesota n'atteigne le jalon très discuté d'avoir 70 pour cent des résidents de 16 ans et plus avec au moins une dose de vaccin.
Le Minnesota constate également de grands écarts régionaux dans les taux de vaccination, la plupart des comtés en dehors de la région des villes jumelles étant encore inférieurs à 70% des adultes vaccinés.

L'État modifie les rapports COVID-19 alors que la pandémie reflue

Alors que le nombre de cas et les hospitalisations continuent de baisser vers zéro, le ministère de la Santé du Minnesota a déclaré la semaine dernière qu'il apporterait plusieurs changements notables à ses rapports de données COVID-19.

Parmi les changements, le Minnesota :

  • Déclarez maintenant les décès dus au COVID-19 à la date réelle du décès plutôt qu'à la date à laquelle le décès a été signalé.
  • Arrêtez de publier des données mises à jour le week-end, à partir du 10 juillet. Les données publiées le lundi le seront à partir de 4 heures du matin le vendredi.

    Les données publiées le mardi seront pour le reste du vendredi, samedi, dimanche et à partir de 4 heures du matin le lundi, a indiqué l'agence.

  • Arrêtez de mettre à jour et de publier le taux de cas sur 14 jours par comté chaque semaine. Les districts scolaires avaient utilisé ces données pour guider la prise de décision sur le moment de ramener les élèves dans les bâtiments scolaires.

Derniers développements

Metro Transit reprendra certaines lignes de service d'autobus express

Metro Transit a annoncé qu'il augmenterait le service de bus express avant les vacances de la fête du Travail, en prévision d'un plus grand nombre de personnes revenant au travail.
Pendant la pandémie de COVID-19, l'agence de transport en commun a suspendu des dizaines de lignes de bus à arrêts limités, initialement créées pour faire venir les travailleurs des parkings incitatifs et des destinations suburbaines.
Adam Harrington, directeur du développement des services de Metro Transit, a déclaré que la demande pourrait mettre beaucoup de temps à revenir.

"Notre achalandage au cours des 15 derniers mois a été à un niveau du système en baisse d'environ 60 à 70 pour cent, en particulier sur les locaux, mais il a diminué de 90 pour cent sur l'express de banlieue. C'est donc un changement important", a-t-il déclaré. "Nous espérons que nous sommes en mesure de rétablir le service pour rencontrer les gens là où ils se trouvent et fournir cette connectivité dans les centres-villes.

»
Les responsables des agences de transport en commun affirment que l'achalandage a chuté sur les services de banlieue à arrêts limités alors que le coronavirus se propage. Ils ont suspendu plus de 50 itinéraires – bien qu'une poignée ait continué.
Harrington a déclaré que 14 itinéraires, principalement des services de stationnement incitatif vers le centre-ville de Minneapolis et St.

Paul, reprendront en août. Il dit que Metro Transit évalue ce qu'il faut faire avec des dizaines d'autres itinéraires de service express.
« Nous sommes peut-être en train de changer notre modèle étant donné la nature changeante du travail.

Nous espérons que nous pourrons rétablir le service de midi sur ces corridors principaux afin que les gens aient la flexibilité d'horaires pour aller et venir un peu plus facilement qu'ils ne l'avaient peut-être dans le passé.
Il a déclaré que les horaires seront publiés le 23 juillet pour la remise en service des lignes à partir du 21 août.
« Notre objectif est de nous concentrer sur ces principaux couloirs de banlieue autoroutiers, desservant nos grands parcs-o-bus vers les centres-villes, à la fois Minneapolis et St.

Paul. Nous allons donc ajouter un service sur 14 itinéraires, y compris un service supplémentaire vers l'Université du Minnesota et ajouter une fréquence de 10 minutes plus tôt dans la matinée sur les lignes LRT, verte et bleue. »
Harrington a déclaré qu'environ 40 itinéraires express sont toujours en attente.

  • Tim Nelson | Actualités MPR
  • Une partie de l'aide aux entreprises COVID-19 du Minnesota n'a pas été dépensée

    Un programme du Minnesota mis en place pour donner un coup de pouce à certaines entreprises pendant la pandémie s'est terminé avec seulement 75% de l'argent disponible dépensé.
    En décembre dernier, les législateurs de l'État ont approuvé 88 millions de dollars pour des subventions à l'industrie hôtelière. L'argent devait aller aux brasseries, aux installations sportives récréatives, aux bars et restaurants et à quelques autres types d'entreprises.

    Les subventions allaient de 10 000 $ à 45 000 $ et dépendaient des niveaux d'emploi typiques.
    Des représentants de l'État avaient contacté des entreprises pour les informer du programme, qui visait à aider les établissements qui ont vu leurs ventes chuter de 30% au cours d'une fenêtre de six mois.
    Un nouveau rapport du ministère du Revenu montre que 67 millions de dollars de la subvention totale ont été dépensés à la mi-mars.

    Le reste a été reversé à la trésorerie générale. Environ 3 900 entreprises ont reçu un chèque de secours. Les deux tiers étaient des restaurants.

    L'essentiel de l'aide est sorti en janvier.

  • Brian Bakst | Actualités MPR
  • COVID-19 au Minnesota

    Les données de ces graphiques sont basées sur les totaux cumulatifs du ministère de la Santé du Minnesota publiés à 11 heures tous les jours. Vous pouvez trouver des statistiques plus détaillées sur COVID-19 sur le site Web du ministère de la Santé.

    Correction (7 juillet 2021) : le nom de Lucas Ashley a été mal orthographié dans une légende de photo dans une version antérieure de cette histoire.
    Vous rendez possible MPR News. Les dons individuels sont à l'origine de la clarté de la couverture de nos journalistes à travers l'État, des histoires qui nous relient et des conversations qui offrent des perspectives.

    Aidez-nous à faire en sorte que MPR reste une ressource qui rassemble les Minnesotans.
    Faites un don aujourd'hui. Un don de 17 $ fait la différence.